#20531
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je reviens, pas trop tardivement je l’espère, sur les questions que vous posiez le 10 août dernier @decaler.

-Qu’est ce que c’etait? une grand P-wave? un Mini-O?

La définition précise de ce que vous avez ressenti n’est pas importante. Ce qui est important est ce que vous avez ressenti et comment vous l’avez vécu. Vous avez ressenti une onde procurant un peu de plaisir vous traverser le corps. Clairement ce n’est pas encore un orgasme. Mais vous devriez considérer que cette réaction à la stimulation de votre masseur est le début de ce qui deviendra, au fil de vos progrès, une sensation orgasmique. Ayez bien entête que l’orgasme prostatique peut prendre des formes et procurer des sensations bien différentes de celles que vous associez à vos orgasmes traditionnels.

-Pourquoi j’avais quelque fois du plaisir et des fois non? Mais il y avait toujours l’onde électrique?

La découverte des plaisirs apportés par le massage prostatique peut être erratique. La stimulation sensorielle est inhabituelle, la nature des sensations est inhabituelle ; cela fait qu’il peut être difficile de reconnaître le plaisir, d’autant plus difficile que les premières sensations peuvent être très subtiles, très ténues. C’est pourquoi il est important d’être aussi détendu et aussi concentré que possible pour ouvrir la porte à la montée d’un plaisir nouveau et difficile à reconnaître.

-Dois-je faire une 4 eme seance d’affiler? Ou un pause d’un jour?
-Il me semble que lors de la 2eme seance ou 3eme seance quand les muscles sont fatiguer il est plus facile d’atteindre les contractions involontaires, est-ce vrai?

Il n’y a pas de rythme idéal qui garantisse l’accès à l’orgasme prostatique. Chacun est différent, chaque période de votre vie est différente. Adoptez le rythme qui semble approprié à votre cas. Vous devez accorder plus d’importance à l’organisation de vos sessions qu’à leur rythme, temps disponible pour vous seul en toute intimité, installation confortable pour une détente profonde, envie très forte d’engager la session et l’acceptation de vivre ces moments réservés pour ce qu’ils sont sans aucune attente de résultat par rapport à votre quête orgasmique.

-Est-il une bonne chose de se masturber entre les sessions?

Oui et non. Encore une fois votre cheminement est personnel. Faites des essais. Comparez les sensations que vous apportent vos sessions et tirez vos conclusions pour votre situation. Tant que vous êtes en apprentissage il est important de séparer la masturbation de vos sessions de massage prostatique pour
-1) mieux découvrir ces nouvelles sensations à peine perceptibles au tout début qui seraient complètement écrasées par les sensations en provenance du pénis,
-2) éduquer votre cerveau à réagir à la stimulation prostatique et accepter la montée d’une jouissance orgasmique sans engager le réflexe de l’éjaculation.
Il n’y a pas de meilleur temps d’écart entre masturbation et session de massage prostatique. S’il est difficile de vous retenir vous pouvez essayer différentes combinaisons et garder celle(s) qui vous apporte(nt) les plus grandes satisfactions :
-1) un jour sur deux en alternance,
-2) masturbation une heure après votre session de massage prostatique,
-3) masturbation une heure avant votre session de massage prostatique.

-Ayant peur de perdre encore une fois ces sensations. Avez vous des suggestions, pour m’aider a maintenir ma progression?

La seule suggestion est de vous convaincre que vous devez être totalement confiant dans votre capacité à connaître bientôt les orgasmes prostatiques. Cette confiance nourrira la patience qui est essentielle pour engager vos sessions. Cette patience vous permettra de ne rien attendre de la session et donc d’être réceptif à tout ce qu’elle apportera aussi minime que cela paraisse. Chaque pierre sert à construire la maison, même les premières.

Bon cheminement @decaler.