#20554
AndranerosAndraneros
Modérateur

@nydor01 dit :

@matou8313 j’ai dû mal à bien comprendre comment il peut y avoir des orgasmes prostatiques avec éjaculations et sans éjaculations. Est-ce que c’est une question de technique ? Une affaire de contractions, les unes provoquant une pression engendrant une éjaculation, les autres provoquant davantage un effet de diffusion distinct du réflexe éjaculatoire ?
Un question d’interprétation du cerveau ? Là, c’est plus difficile à saisir pour moi…

A mon avis il y a deux manières différentes d’appréhender ces situations.

La première essentiellement physiologique consiste à percevoir très clairement l’enchaînement des événements musculaires (contraction et relâchement) et circulatoires (fluides et énergie) qui se produisent lors de la montée vers la jouissance orgasmique et à les associer à des actions volontaires. Elle est accessible à certains de nos amis qui, soit spontanément soit après une pratique éventuellement longue, sont en mesure de maîtriser la contraction et le relâchement de muscles bien identifiés et différenciés. Si cette maîtrise n’est pas totale, des perturbations peuvent se produire et se traduire par des écoulements qui ne sont pas attendus voire qui ne sont pas souhaités.

La seconde essentiellement psychologique ou mentale consiste à détacher la pensée des sensations localisées dans le pénis qui conduisent automatiquement à l’orgasme avec éjaculation pour développer la perception des sensations en provenance de la prostate et des autres organes qui participent au plaisir orgasmique (relaxation, focalisation de la pensée sur la prostate, le rectum, l’anus et le périnée). C’est ce que j’appelle « créer les conditions propices à l’orgasme prostatique ». Le massage de la prostate ouvre à ceux qui sont en mesure de l’accepter un accès direct à ces sensations. Ce circuit court peut aussi être parasité en raison d’un manque de contrôle détaillé sur la succession des événements qui conduisent à l’orgasme et laisser apparaître un écoulement de sperme en plus de celui du liquide séminal normalement émis sous l’effet de la stimulation des glandes.

L’intérêt du masseur prostatique et de la méthode proposée dans le Traité d’Aneros est d’offrir à la majorité d’entre nous une voie d’accès aux plaisirs profonds des orgasmes de la prostate et au-delà, en modifiant nos schémas corporels, une capacité nouvelle à identifier et contrôler nos petits muscles de la région génitale et anale et à renforcer les circuits nerveux qui y sont associés.

Votre pratique @nydor01 vous a permis d’accéder à l’orgasme prostatique sans action de massage. Votre schéma corporel développé ne peut que vous faciliter l’accès à la jouissance que procure le masseur Helix. J’attends avec intérêt la relation de vos futures découvertes.

Merci @nydor01 et @matou8313 pour la présentation détaillée de vos expériences qui apporte beaucoup d’informations propres à alimenter la progression de nos lecteurs. Bon cheminement @nydor01, bon cheminement @matou8313.