#20851
AvatarRodward
Participant

Bonjour,

Merci pour votre réponse !

Après avoir posté mon message, j’ai passé le reste de mon après-midi à relire le traité d’Aneros, ainsi que d’autres témoignages intéressants. En me référant à « La carte au trésor », j’ai pu en venir, et me comparer, que je pense en être arrivé au stade  » 44 : Fortes contractions involontaires sans ressentir d’orgasme.  »

J’ai pu expérimenter une session hier soir, qui a duré un peu plus de deux heures, la plus longue parmi toutes les précédentes, à l’heure actuelle.

J’étais très excité ce soir là (Un peu trop même), et comme à mon habitude, je prend une bonne douche chaude pour me détendre, puis prend toutes les précautions nécessaire, comme avant chaque séance. En soit, celle-ci n’avait rien de différent des autres séances, mis à part vers la fin (dont j’en parlerai un peu plus tard) et les contractions musculaires qui ont lieu.

Je ne sais pas si celles-ci sont liées à l’excitation ou au massage de la prostate, mais durant presque toute la séance, j’étais sujet à pas mal de spasmes et contractions musculaires dans tout le corps. C’était légèrement dérangeant, mais je pense que c’était lié à mon état d’excitation car elles disparaissaient dès l’apparition des contractions involontaires de l’anus.

Après une heure et demi, après avoir essayé plusieurs positions (toutes sur le dos, avec un coussin pour relever le bassin) j’ai été surpris de voir que dans l’une d’elle, je ressentais beaucoup plus intensément ces contractions, qui prenaient un très grand rythme, procurant un léger plaisir. Instinctivement, je me suis mis à contracter légèrement le périnée, puis le rythme, aussi bien cardiaque que anal, se sont emballées à un rythme impressionnant (3 battements par seconde) le plaisir a commencé à intensifier progressivement, et je retrouvais là les agréables sensations que j’avais vécu ! Cependant, le plaisir grimpant, je n’arrivais pas à garder contracter très longtemps, faisant retomber doucement la pression. Mais j’étais heureux d’avoir pu profiter de ces doux instants.

Je pense avoir ouvert une porte dans la suite de mon cheminement, mais je me pose actuellement une question, j’ai remarqué que les contractions involontaires arrivaient en contractant très légèrement les muscles fessiers, puis le plaisir se montrait via les contractions du périnée. Je me suis souvenu que vous m’aviez conseillé ceci :

plus tu sens le plaisir monter en toi, plus cette montée devient insoutenable, plus elle génère des contractions instinctives, plus tu dois te relâcher, plus tu dois t’enfoncer dans la détente, plus tu dois t’abandonner et lâcher prise.

Le lâcher prise faisait disparaître progressivement ces sensations, à l’exception d’une fois, où elles maintenaient ce rythme enflammé, puis retombaient une bonne trentaine de secondes après. Je suppose que c’est un exercice à répéter plusieurs fois jusqu’à arriver à la porte suivante !

Le lendemain de cette session (Donc aujourd’hui à l’heure où j’écris) j’éprouve une agréable sensation si j’exerces de légères contractions, sans masseur, et d’avoir l’impression de toujours avoir d’infimes contractions involontaires au niveau de l’anus.

J’ai lu également que l’étape 46 :

Fortes contractions involontaires avec une réelle sensation d’avoir un petit orgasme

mais cette étape inclut-elle le lâcher prise, ou la prise de plaisir lié aux contractions légère ?

Merci d’avance pour vos réponses et je tenais à vous remercier pour tous les conseils que vous m’avez apporté qui m’ont permis de parvenir à ce stade avancé !