#21330
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je cite l’intervention d’un sage du forum officiel du fabricant sur les contractions involontaires, darwin, Expert sur le forum officiel de la marque Aneros dit le 16 novembre 2016 :

When you have an orgasm, say, by masturbation, you stroke your weenie until you start orgasming. At that point, you stop stroking, and your pelvic floor muscles, the many different ones, contract automatically to give you the orgasm, and the ejaculation.
You do not contract those muscles voluntarily at that point.
It is the same thing with the involuntaries caused by the aneros. The orgasm muscles are contracting involuntarily, but not yet in orgasm. Their contraction both responds to pleasure, and causes it, in a cycle. Eventually their contractions intensify into an orgasm.
The only way for this to happen is to completely relax, and let them find their own way to doing it.

Traduction :
« Quand vous avez un orgasme, disons en vous masturbant, vous caressez votre zizi jusqu’a ce que l’orgasme arrive. A ce moment vous cessez les caresses et vos muscles du plancher pelvien, tous ceux qui font partie de cet ensemble, se contractent automatiquement pour vous conduire à l’orgasme et l’éjaculation.

Vous ne contractez pas ces muscles volontairement à ce moment.

C’est pareil avec les contractions involontaires produites par l’Aneros. Les muscles associés à l’orgasme se contractent involontairement, sans déclencher encore l’orgasme. Leurs contractions se produisent sous l’effet du plaisir et en même temps en sont la cause, en boucle. Finalement leurs contractions s’intensifient dans un orgasme.

La seule méthode pour que cela se produise est de se détendre complètement et de les laisser trouver leur propre voie pour le faire. »

Les contractions volontaires localisées et subtiles servent à activer le masseur. Les premiers mouvements du masseur stimulent la face antérieure du rectum, la prostate et le périnée. Sous l’effet de cette stimulation les terminaisons nerveuses de la zone massée réagissent et envoient des signaux au cerveau. En retour ce dernier répond en commandant les premières contractions involontaires qui viennent compléter les contractions volontaires. Il n’y a pas encore d’orgasme mais c’est le début de la montée du plaisir. Le relâchement musculaire permet l’apparition de ces effets ; la concentration mentale permet leur perception et leur amplification jusqu’à l’orgasme.

Les autres tremblements, spasmes et convulsions sont la conséquence des orgasmes et non la source.

Bon cheminement @haruko.