Mots-clés : ,

Ce sujet a 36 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  haruko, il y a 10 mois et 2 semaines.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 37)
  • Auteur
    Messages
  • #21259

    haruko
    Participant

    Les deux premières séances, je n’ai rien ressenti. Je précise que je suis complètement néophyte sur la partie anale. La troisième fois, j’ai eu un très léger tremblement mais aucun plaisir en tant que tel. La 4e fois, j’ai tenté sur le dos avec l’audio Hypnaerosession et ce fut le vide intersidéral en terme de sensations. Certes la bande son m’a détendu mais j’étais tellement détendu qu’il m’était impossible d’imaginer des scènes érotiques.

    Pour la 5e fois (hier), j’ai retenté en position chien de fusil. J’ai lubrifié un peu plus le rectum en envoyant le lubrifiant plus loin pour la deuxième partie (Pour l’instant , je pars sur du 2×2.5ml). J’ai changé d’audio et je suis passé sur la bande son de Nikki Fatale. Là c’était bien mieux. J’ai pu à la fois me détendre et conserver un certain désir érotique.

    J’ai eu cette fois-ci de nombreux tremblements qui ont tétanisé mon corps à tel point que tous mes muscles étaient sous tension. Je précise bien qu’il s’agit de tremblements et pas de gros mouvements des bras et des jambes. On pourrait comparer ça à des tremblements dus au froid mais là ils étaient bien plus nombreux et sans arrêt. J’ai éventuellement ressenti un peu de plaisir mais rien de très inoubliable non plus. C’était très très léger.

    Ma question concerne l’après tremblements. Comment on fait pour passer à la suite sachant que si j’essayais de reprendre une respiration ventrale en me détendant, les tremblements s’arrêtaient. J’ai donc multiplié les contractions mais je n’ai fait que trembler. Je ne suis pas allé plus loin.

    Aujourd’hui, j’ai tenté tout en étant debout et sans Aneros une contraction d’un muscle que j’ai découvert hier soir. J’ai tout de suite senti un peu de chaleur envahir mon corps et une certaine excitation.

    Je pense bientôt tester le sommeil de 1h sur le ventre pour voir si ça fonctionne mieux.

    Des idées sur l’après tremblements ?

    #21260
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @haruko vous faites partie de nos jeunes abonnés, en terme d’âge bien sûr et en terme de pratique. D’après ce que vous nous dites, j’ai peur que vous ne preniez un peu trop à la lettre le spectacle offert par certaines videos spectaculaires que l’on trouve en cherchant « orgasme prostatique » sur un moteur de recherche. Je me permets de citer le traité d’Aneros, Session avec un Aneros, Etape 7 : Massage et contractions :

    Vos sphincters vont, petit à petit, se mettre à trembler légèrement, avoir des spasmes, ou même vibrer. Ces réactions sont normales et sont le signe du début des contractions involontaires. La construction du mécanisme amenant à l’orgasme peut maintenant avancer. C’est toute la zone anale, la prostate et le point d’acupressure du périnée qui sont stimulés par ces contractions musculaires involontaires.

    C’est loin de la compréhension que vous semblez avoir de cette notion de tremblements. Les tremblements répartis sur tout le corps dont vous parlez ne sont pas une étape nécessaire pour accéder au Super O’ mais plutôt, à mon avis, la conséquence éventuelle de la perte de contrôle causée par le plaisir prostatique.
    Vous franchirez les étapes qui mènent au Super O’ en vous relaxant, en vous concentrant sur les sensations le plus subtiles qui proviennent de l’intérieur de votre corps. La Carte au trésor n’est pas une course de haies qui doivent être franchies le plus vite possible dans le bon ordre. C’est une liste de sensations et de perceptions destinée à vous aider à reconnaître ce que vous vivez pendant (ou en dehors de) vos sessions et donc à mieux appréhender votre progression.

    L’intensité de vos réactions est un très bon signe de votre sensibilité prostatique. Je pense qu’avec un peu de méthode, de patience et d’application vous vivrez bientôt une expérience orgasmique qui vous conduira au-delà de ce que vous connaissez et peut être même vous imaginez. Bon cheminement @haruko.

    #21266

    haruko
    Participant

    Merci beaucoup pour la citation du traité. Je dème demandais justement ce que représentaient ces tremblements. Je tiens cependant à vous rassurer sur un point. Je n’ai jamais visualisé lla moindre vidéo sur le sujet car j’avais bien compris que chaque personne est différente et je ne suis pas du genre à m’extasier devant une vidéo. Je préfère vraiment pratiquer. Je dois dire que depuis ma séance d’hier soir, j’ai une assez forte envie de reproduire l’expérience. Même si je ne ressens que très peu de choses, je suis globalement satisfait. La position sur le ventre est peu efficace pour moi. On verra comment cela va évoluer dans le futur.

    #21330
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je cite l’intervention d’un sage du forum officiel du fabricant sur les contractions involontaires, darwin, Expert sur le forum officiel de la marque Aneros dit le 16 novembre 2016 :

    When you have an orgasm, say, by masturbation, you stroke your weenie until you start orgasming. At that point, you stop stroking, and your pelvic floor muscles, the many different ones, contract automatically to give you the orgasm, and the ejaculation.
    You do not contract those muscles voluntarily at that point.
    It is the same thing with the involuntaries caused by the aneros. The orgasm muscles are contracting involuntarily, but not yet in orgasm. Their contraction both responds to pleasure, and causes it, in a cycle. Eventually their contractions intensify into an orgasm.
    The only way for this to happen is to completely relax, and let them find their own way to doing it.

    Traduction :
    « Quand vous avez un orgasme, disons en vous masturbant, vous caressez votre zizi jusqu’a ce que l’orgasme arrive. A ce moment vous cessez les caresses et vos muscles du plancher pelvien, tous ceux qui font partie de cet ensemble, se contractent automatiquement pour vous conduire à l’orgasme et l’éjaculation.

    Vous ne contractez pas ces muscles volontairement à ce moment.

    C’est pareil avec les contractions involontaires produites par l’Aneros. Les muscles associés à l’orgasme se contractent involontairement, sans déclencher encore l’orgasme. Leurs contractions se produisent sous l’effet du plaisir et en même temps en sont la cause, en boucle. Finalement leurs contractions s’intensifient dans un orgasme.

    La seule méthode pour que cela se produise est de se détendre complètement et de les laisser trouver leur propre voie pour le faire. »

    Les contractions volontaires localisées et subtiles servent à activer le masseur. Les premiers mouvements du masseur stimulent la face antérieure du rectum, la prostate et le périnée. Sous l’effet de cette stimulation les terminaisons nerveuses de la zone massée réagissent et envoient des signaux au cerveau. En retour ce dernier répond en commandant les premières contractions involontaires qui viennent compléter les contractions volontaires. Il n’y a pas encore d’orgasme mais c’est le début de la montée du plaisir. Le relâchement musculaire permet l’apparition de ces effets ; la concentration mentale permet leur perception et leur amplification jusqu’à l’orgasme.

    Les autres tremblements, spasmes et convulsions sont la conséquence des orgasmes et non la source.

    Bon cheminement @haruko.

    #21409

    haruko
    Participant

    cela faisait quelques temps que je n’avais rien posté. J’en suis à ma 8e session. J’ai testé quelques trucs par ci par là, rien de bien concluant. A cette 8e session, j’avais vraiment envie d’utiliser l’Aneros. Les autres fois aussi mais là le désir était très fort. Seul problème je n’avais que très peu de temps devant moi : environ 30 minutes. Je n’attendais donc rien cette fois-ci. Je me suis donc limité à une lubrification à base d’eau (sauf l’anus) et j’ai donc mis la dose. Je pensais même un peu trop. Au bout de 5 minutes, première bouffée de chaleur. Je pense avoir mieux compris certains points. Il faut effectivement y aller très légèrement sur les contractions mais il faut bien toucher la prostate.
    Pour la prochaine fois, je vais tester de bcp plus lubrifier le rectum.

    La suite au prochain épisode/

    #21410

    greg
    Participant

    bonjour Haruko
    Concernant la lubrification, j’opère en 2 étapes: D’abord à l’aide d’une petite seringue, j’insére 5ml de lubrifiant à base d’eau dans mon anus. Puis,j’enduis l’Anéros hélix de lubrifiant à base de silicone. Et là, le masseur glisse tout seul et peut se mouvoir à l’intérieur de ton anus tout seul. La moindre petite contraction entraine des sensations intenses et cela démarre assez vite.Après , il faut ressentir les contractions involontaires et les intensifier par des respirations abdominales puis du relachement et de l’abandon. Laissez faire……
    Bon cheminement
    greg

    #21411
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Excellentes nouvelles @haruko ! Pendant votre huitième session vous avez su regrouper tous les éléments nécessaires à votre progression vers le super O’ :
    – 1) désir très fort,
    – 2) absence d’attente,
    – 3) lubrification suffisante sur le masseur et dans le rectum,
    – 4) légèreté des contractions volontaires.
    @greg vous donne d’excellents conseils. J’ai hâte de lire ce que sera votre prochain épisode. Bon cheminement @haruko.

    #21412

    haruko
    Participant

    Oula mon message précédent n’est pas passé entièrement. J’ai du faire une mauvaise manip. Je fais à peu près la même lubrification. Hier, j’ai vraiment blindé la dose. Je pense avoir mis l’équivalent de 8ml environ. Par contre, le problème c’est que je trouve pas de lubrifiant à base d’eau sans dérivé de glycérine. Et pour les fins de séance et l’après, la glycérine et ses effet laxatifs, c’est pas top…

    Bref hier soir, j’ai eu rapidement une petite boufée de chaleur et une bonne sensation de plaisir en titillant ma prostate non pas 15s mais une trentaine de secondes. J’ai bien senti le plaisir monter. Cela m’a bien générer des contractions involontaires. Mais après ça, impossible de reproduire l’expérience. J’essayerai de mieux me concentrer maintenant que je commence à identifier les muscles à contracter. C’était tellement bien que je suis bien motivé pour la suite de mes expérimentations. Seul regret, c’est effectivement que cela n’a duré qu’une dizaine de secondes.

    Si vous avez des recommandations sur les lubrifiants à base d’eau à la fois efficace, sans glycérine et qui ne coûte pas non plus un bras, je prends.

    En tout cas, merci à tous pour vos aides.

    #21413
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je procède à une double lubrification.

    Dans le rectum je mets du beurre de karité brut bio, que j’achète via internet en pot de 1 kg pour moins de 30 € frais de port inclus. Je l’utilise généralement sous forme de suppositoires que je fais à l’aide de moules de cuisine en silicone pour faire des petits bâtons de 20 ml congelés et découpés en 4. Avec 1 kg je fais plus de 200 suppositoires. Je conserve tout sans problème au congélateur ou au réfrigérateur selon la durée de conservation prévue. Si je veux utiliser le beurre de karité sous forme crémeuse ou liquide je passe un petit pot en verre au four à micro-ondes sur le réglage le plus faible en sélectionnant la durée selon le résultat souhaité.

    Sur le masseur je mets, selon mon humeur, soit du beurre de karité, soit de la vaseline, soit un lubrifiant silicone, soit l’un des deux premiers avec une surcouche de lubrifiant silicone.

    Je laisse aux utilisateurs de lubrifiants à base d’eau le soin de vous apporter leurs conseils.

    Bon cheminement @haruko.

    #21414

    Ulyxir
    Participant

    Bonjour à vous tous,

    Je viens de découvrir le post de @haruko. Et il résonne en moi car j’ai eu le même questionnement à mes tous débuts. En effet j’ai été déstabilisé lors des 4 à 5 premières séances par de très très forts tremblements, comme des spasmes mais non accompagnés de sensations particulières et encore moins de plaisirs . Ensuite, ceux-ci ont disparus et c’est à ce moment que les premiers chatouillis et chaleur sont arrivés. Je pense que c’est à mettre sur le compte du rewiring, le corps réagissant de cette manière à l’arrivée de cet intrus qui deviendra un de ses meilleurs amis (amants?) : l’anéros.

    Concernant la lubrification, après avoir essayé plusieurs façons de faire décrites sur les forums, je procède comme @andraneros.

    Il y avait aussi un phénomène qui me titillait l’esprit au début : le fait de ne pas bander du tout pendant les sessions. Car il est signalé me semble t-il dans le Traité d’Anéros que des érections se produisent pendant les séances. Et pour moi, rien. Alors que les sessions me donnaient de plus en plus de plaisirs. Au bout du compte, j’ai eu ma première érection avec un anéros en faisant l’amour avec ma compagne (au passage, délicieuse expérience car très sensuel comme sensations..). Et à partir de là, je bande de temps en temps pendant les sessions mais sans que ça ne change quoi que ce soit aux plaisirs et orgasmes que je ressens.
    Maintenant que je sais que bander ou pas est sans importance, ça me libère encore plus dans le laisser-aller et donc m’abandonne plus facilement dans ces plaisirs.

    #21415
    fidelio
    fidelio
    Participant

    Si vous avez des recommandations sur les lubrifiants à base d’eau à la fois efficace, sans glycérine et qui ne coûte pas non plus un bras, je prends.

    moi aussi je suis preneur. Je n’ai toujours pas trouvé mon lubrifiant à base d’eau idéal. Il faudrait qu’il soit sans glycérine, bio, et en ce qui me concerne je le préfère aussi un peu épais comme un gel. Pour l’instant ce que j’ai trouvé de mieux c’est le Pjur Backdoor Comfort.

    Et sinon, concernant les tremblements, ça m’est arrivé à moi aussi dès le départ. Au début cela brouillait mes sensations et j’ai dû apprendre à les faire taire un peu pour pouvoir distinguer les contractions involontaires. Au fur et à mesure de mon cheminement, ils ont repris leur place dans mes séances et je les accueille maintenant avec plaisir car ils sont le signe avant-coureur du plaisir qui va suivre.

    #21429

    haruko
    Participant

    Alors j’ai trouvé deux lubrifiants qui pourraient aller. Le premier bio et tout ce qu’il faut à côté (pas de glycérine, pas de paraben, etc…) mais 16 € les 100 ml : http://www.condozone.fr/lubrifiant-anal-p1713.html

    L’autre, que j’ai acheté, n’est pas bio mais pas trop loin. En tout cas, il est sans paraben et sans glycérine. Les ingrédients ne seraient que d’origine végétal (mais pas bio). L’avantage c’est qu’il est deux fois moins cher que le premier : http://www.condozone.fr/pjur/med-vegan-p1683.html. 7.30 € les 100 ml.

    #21603
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    En réponse à la question qui sert de titre à ce sujet je vous encourage à lire la dernière intervention de @rodward dans laquelle il a écrit ce matin :

    Hier soir, je n’ai pas pu ré-atteindre ce stade évolutif (Mais je ne suis pas vraiment surpris) cependant j’ai remarqué que je n’avais eu aucun tremblement parasite durant ma session. Tremblements qui étaient assez présents et gênant. Serait-un signe comme quoi j’arrive plus facilement à me détendre durant mes séances ?

    Bon cheminement @haruko.

    #21613
    fidelio
    fidelio
    Participant

    @haruko merci, je note ces infos précieuses. De mon côté je viens d’en trouver un autre qui est totalement bio, épais comme j’aime, et dont le Ph est celui de l’anus, c’est le YES BUT http://www.biggreensmile.fr/products/yes-but-lubrifiant-intime-a-base-deau-100ml/yeswtrbut100ml.aspx?productid=yeswtrbut100ml

    ne contient pas de Glycérine, de Propylène glycol, d’aspartame, de parabènes, de conservateurs (dont Diazolidinyl-urée, Triethanoloamine ou Imidazolidinyl-urée) ou de Polyquaternium.
    ingrédients : Water, aloe vera, guar gum, locust bean gum, honeysuckle extract, sodium chloride, citric acid, sodium hydroxide.

    #21636
    ane et rosse
    ane et rosse
    Participant

    Bonjour,
    Je me pose également la question de l’après tremblements. Disposant de mon aneros hélix dpuis trois mois environ, je chemine avec lui au rythme de une à deux séances par semaine avec des coupures en fonction de mes activités. Ce cheminement peut se résurmer ainsi :
    – toute première séance : aucune sensation à l’intérieur mais par contre j’éprouve des tremblements presque convulsifs qui parcourent tout mon corps et persistent après les contractions volontaires,une sensation de chaleur,les mains moites et après la séance une sensation de faiblesse et de tremblotement à défaillir. Aucune sensation intérieure identifiée
    – 4 ou 5 séances suivantes : rien dans un sens ni dans un autre, pas de sensation intérieure et les manifestations physiques s’estompent. A l’issue de ces quelques séances, je fais un break. On vera plus tard!
    – à la reprise quelques semaines plus tard, au fil des séances de petites sensations apparaissent et je n’ai pratiquement plus de tremblements. Tout reste léger. Il faut éffectivement que je me concentre pour le ressenti. Le problème est là concentration, contractions et relaxation ne vont pas de pair pour le moment.
    – ces dernières séances, le ressenti intérieur s’intensifie sans qu’on puisse appeler cela du plaisir, c’est du bien être plutôt. Je remarque que pour atteindre ces quelques parcelles de bien être, il faut des contractions de plus de 15 secondes.
    J’en suis là! J’essaie des variantes de position, des dosages de lubrification différents, des modes de lubrification différents, inspiré par ce que je lis. Voilà, je ne sais quel chemin prendre maintenant pour avoir une étincelle plus clairement identifiable. la difficulté c’est bien sûr la relaxation, à l’expiration pas de problème, mais lors de l’inspiration (et de la respiration bloquée plus de 15 secondes), la concentration et les contractions dépassent la zone souhaitée.
    Que faire pour concilier tout cela.
    Bonne fin de journée

    #21637
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur notre forum @ane-et-rosse.

    Votre cheminement jusqu’à maintenant correspond à celui de ceux que je nomme les « débutants laborieux ». Si vous acceptez cette situation même en exprimant légitimement une certaine impatience, comme cela semble bien être le cas, l’évolution de vos premières sensations indique que vous êtes en bonne voie.

    En effet depuis trois mois vos sensations évoluent lentement mais bien dans le sens attendu. Vous avez raison de varier vos expériences ; cet effort vous permettra peu à peu de trouver les conditions et l’organisation les plus favorables pour améliorer le résultat de vos sessions.

    Vous avez lu les conseils et les témoignages proposés par Nouveaux Plaisirs et sur notre forum. N’hésitez pas à les relire car au fil de vos sessions vous en tirerez de nouveaux enseignements qui ont pu vous échapper en première lecture.

    Si, comme pour d’autres dont je fais partie, vous avez du mal à coordonner relaxation, respiration, contractions volontaires et concentration portez vos efforts sur la relaxation quitte à mettre au second plan respiration et contractions volontaires.

    Vous pouvez aussi essayer la méthode dite « do nothing » en anglais, soit ne rien faire en français, qui consiste essentiellement à vous détendre, à vous laisser aller en vous mettant à l’écoute de ce qui se passe en vous. Cette méthode vous permet de vous concentrer sur les événements les plus infimes qui de produisent autour du masseur et, en en prenant conscience, de faciliter leur amplification. Elle demande concentration et patience mais évite de se perdre dans des efforts désespérés pour coordonner des savoir-faire que vous ne maîtrisez pas encore assez bien.

    Une part importante du cheminement est mentale et peut selon les personnes être soumise à l’action de l’inconscient. Même si vous pensez ne pas avancer, chacune de vos sessions peut contribuer à faire légèrement bouger les choses sans que rien ne paraisse jusqu’au jour où un pan de votre inconscient cède et vous permet d’accéder à un niveau de plaisir supérieur, à l’image d’une falaise qui recule sous l’action des vagues.

    Je pense que le blocage volontaire de votre respiration risque plus d’accentuer vos tensions que de faciliter votre relâchement musculaire. La fluidité de vos actions, contractions, relâchement, inspiration, expiration, me paraît plus importante que leur intensité.

    Pour répondre à votre dernière question patience, pratique, assiduité, confiance. Acceptez votre situation et vivez chaque session pour ce qu’elle vous apporte et non pour le super O’ que vous attendez. Vous en serez récompensé.

    Bon cheminement @ane-et-rosse.

    #21638
    aneveil
    aneveil
    Participant

    Bonjour ane et ross

    De mon très humble point de vue je suis d’accord avec Andraneros concernant la méthode du « do nothing », du lâcher prise et de l’écoute des ses sensations.

    Mais l’élément que je trouve réellement indispensable pour une bonne session consiste à avoir au départ une certaine excitation et (c’est souvent lié) une prostate un minimum réveillée.
    Ayant suivi les expériences de certains membres j’ai alors aussi expérimenté le port d’un petit plug « Bootie S » qui se révèle en effet très efficace pour réveiller la prostate avant une session.
    Le porter en soi 30 minutes à une heure avant une session ou pendant la journée lorsque l’on vaque à ses occupations peut réveiller assez vite une prostate qui semblait alors endormie, (mais c’est parfois bien difficile de se concentrer sur son travail tant les vagues de plaisir peuvent arriver vite avec ce très agréable petit objet en silicone…) Bref, je trouve que c’est une bonne préparation à l’Aneros et quelques minutes de masturbation avec le Bootie inséré (un délice) réveille encore plus rapidement la prostate.
    Lors de la session, certaines caresses (pour certains les tétons, pour moi ce sont plutôt les fesses ainsi que toute la zone anale) peuvent aussi bien aider à débloquer la situation et faire arriver du plaisir.

    Bonnes sessions !

    #21652
    ane et rosse
    ane et rosse
    Participant

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour vos conseils éclairés et votre grande amabilité. J’en profite pour souligner cette amabilité générale chez les utilisateurs de l’Aneros. Cette quête du Graal ne doit pas y être étrangère.
    Je ne crois pas faire preuve d’impatience mais je m’interroge. En fait je ne sais pas où j’en suis et surtout pas où je vais et par où je dois passer. Difficile alors de se repérer, d’identifier le progrès du superflu et de s’orienter positivement. Je sais que c’est normal puisque chaque expérience est individuelle. En fait mon vrai questionnement, c’est à quoi ai je à faire, qu’est ce que le superO’, quelles sont les sensations intermédiaires et préalables. Dans les sujets abordés, j’en ai la description mais pas le ressenti, tout cela est nouveau pour moi, contractions involontaires, orgasme anal etc… Je ne connais pas et quand je ressens quelque chose, je ne sais si cela conduit vers du positif ou du nulle part.
    Voilà pourquoi j’en parle et sollicite des retours d’expérience de la part de ceux qui sont peut être passés par d’identiques interrogations.
    Le « do nothing », je prends parce que j’aime bien, c’est ma nature contemplative. Mais mon ressenti actuel est-il assez fort? Quant au Bootie S, je ne sais pas, j’ai pas trouvé à quoi cela ressemblait sur internet. J’ai déjà du mal à introduire l’Aneros dans des conditions confortables, je lubrifie beaucoup et prends mon temps, alors plus gros ou moins ergonomique, je ne crois pas que ça marche.
    Merci encore de votre écoute et croyez moi je suis attentif à tout ce qui est dit (écrit). Je vous souhaite de bonnes fêtes.Joyeux Noël pour ceux qui le fêtent.
    Marc

    #21657
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @ane-et-rosse, vous nous dites :

    En fait je ne sais pas où j’en suis et surtout pas où je vais et par où je dois passer. Difficile alors de se repérer, d’identifier le progrès du superflu et de s’orienter positivement. Je sais que c’est normal puisque chaque expérience est individuelle. En fait mon vrai questionnement, c’est à quoi ai je à faire, qu’est ce que le superO’, quelles sont les sensations intermédiaires et préalables.

    Tous les amis qui découvrent le massage prostatique et ne connaissent pas spontanément le bonheur de plonger dans la jouissance de plus en plus facilement et de plus en plus profondément à chaque session se posent à un moment ou à un autre les mêmes questions, traversent les mêmes doutes et souffrent, dans les situations les plus désespérées, des mêmes frustrations qui ralentissent encore plus leur cheminement vers le super O’. Il est important d’accepter cette situation et de rester en même temps totalement confiant dans votre capacité à progresser vers le super O’.

    C’est pourquoi nous mettons l’accent, lors de la phase de découverte, sur la relaxation et sur l’attention à porter sur les plus petites sensations qui apparaissent dans la zone périnée-anus-rectum dont l’amplification sera la source de vos premières vagues de plaisir.

    C’est pourquoi il est important de ne rien attendre de chaque session, de la vivre comme un moment que vous consacrez au développement de votre sensualité et de considérer que chaque perception, même si elle n’est pas tout à fait nouvelle et même si elle reste très subtile, est un pas de votre cheminement.

    Lorsqu’une sensation nouvelle apparaît, ne cherchez pas à la reproduire, cherchez seulement à reproduire, sans acharnement, les conditions dans lesquelles elle est apparue. Quand vous modifiez les conditions de votre session, efforcez-vous de ne modifier qu’un seul élément à la fois. Cette méthode facilitera votre progression.

    Soyez persuadé que les franchissements de seuil peuvent être annoncés par des signes précurseurs ou bien se produire de la façon la plus inattendue.

    Je répète, après de nombreux intervenants ici ou sur des forums beaucoup plus anciens, qu’il n’y a ni définition absolue ni règle absolue dont l’application garantirait l’expérience certaine et idéalement immédiate du super O’. Il y a deux raisons à cette situation. La première est que, chacun étant différent, une expérience aussi profondément intime se traduit par des effets différents. La seconde est que votre propre expérience va évoluer au cours de votre cheminement au-delà même de ce que vous pouvez imaginer et donc modifier la perception de vos sensations.

    Quand vous ressentez quelque chose, n’essayez pas de savoir où cela vous conduit. Restez dans l’instant, dans le vécu dans la sensation. A chaque moment de votre session l’important est exclusivement ce que vous ressentez et non où cela vous conduit. Soyez persuadé que c’est votre inconscient qui conduit, c’est votre corps qui décide et non votre moi conscient. Vous pouvez seulement décider des conditions dans lesquelles vous engagez vos sessions.

    Vous pouvez voir à quoi ressemble le Bootie sur cette page du site de Fun Factory.

    Je suis étonné que vous ayez du mal à introduire l’Helix. Cela me semble le signe d’un manque de détente anale même après trois mois d’utilisation. Avez-vous pensé à essayer des lubrifiants différents, en particulier des lubrifiants au silicone tout à fait compatibles avec les modèles an plastique de la gamme Aneros ? Faites-vous une lubrification interne du rectum et de l’anus en plus de celle appliquée à votre masseur ? Faites-vous un massage préalable externe de votre anus pour le détendre avant insertion ?

    Ma réponse est un peu voire trop longue pour cette période entre deux fêtes. Je vous souhaite aussi une bonne fin d’année et un très bon cheminement @ane-et-rosse.

    #21665
    ane et rosse
    ane et rosse
    Participant

    Bonjour @andraneros,
    Non votre réponse n’est pas longue, elle se veut exhaustive et j’apprécie votre intérêt.
    L’introduction de l’Aneros n’est pas gênante ou douloureuse, simplement limite et je pense que dans l’immédiat je ne pourrais pas accepter plus large sans inconfort; Enfin, c’est ce que je suppose. La lubrification est, je pense, assez complète et conforme à ce que j’ai pu apprendre. Elle s’accomplit sans brusquerie et je me traite avec le plus de délicatesse possible pour m’ouvrir confortablement. Lubrification et massage de l’anus progressivement en profondeur qui se termine par l’injection profonde du contenu d’une seringue spéciale. Non je crois que la préparation est presque parfaite et ça se passe bien. Mais l’Aneros est la première prothése que j’utilise. Pour faire une comparaison, quand on a les pieds fragiles, on hésite à changer de chaussures. Je vais voir.
    Depuis ce dernier message, j’ai eu une expérience « bricolée » très positive que j’évoque dans le forum sur l’hypnose. J’attends quelques jours pour la renouveler car, je ne sais pas si cela est normal, mais ma prostate, qui réagissait très peu durant les séances jusqu’à présent, avait quand même tendance à me titiller entre les séances. Il faut de deux à trois jours pour que ça passe.C’est très agréable, c’est même un ressenti plus accentué que ce que j’éprouvais durant les séances mais je ne voudrais pas que ce soit dû à une irritation ou un surmenage de la prostate. Ce n’est pas douloureux en tous cas, mais c’est très « présent » pendant plusieurs jours.
    @andraneros, je vous remercie et je vous souhaite de très bonnes fêtes.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 37)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.