#21609
fideliofidelio
Participant

And voilà !
Après la (presque) semaine d’abstinence que je m’étais fixé, j’ai refait une séance ce matin car j’en avais l’occasion. Une très belle séance juste avec le Helix. Et donc… si je m’en réfère à la carte aux trésors du traité d’Aneros…
54. Le masseur bouge tout seul et génère un niveau de plaisir important et inattendu => CHECK !
55. Le masseur crée un plaisir intense et bouge en faisant de long mouvements (votre corps se fait
l’amour)
=> CHECK !
56. Orgasme très fort et inattendu avec convulsions du corps : Super-O => CHEEEEEECK !!

J’y suis !! Jackpot !!! SUPER O’ ! Plusieurs fois, de plusieurs sortes, des petits, des moyens, un ou deux plus gros. Ils sont arrivés très rapidement, dans les 5mn parce que mon désir tenait la belle forme, mais les plus gros sont arrivés au bout de 3/4h. Et ma séance n’a pas duré plus d’une heure, ce n’était pas nécessaire. Je n’ai jamais senti ma prostate aussi sensible, toute la zone autour était aussi « à fleur de peau »: quand j’appuyais sur la zone du million dollar spot (périné), ou quand je me pinçais les tétons, ça relançait la machine, la sensation d’avoir envie d’uriner était assez forte au bout de 3/4h, mais surprenemment elle participait au plaisir que j’avais.

A plusieurs reprises, mon corps s’est mis à trembler dans tous les sens, mais à aucun moment je n’ai vraiment perdu le contrôle, mentalement parlant. C’est maintenant le stade que je vais chercher à obtenir, ce moment que certains ont décrit où la conscience se coupe et on l’on ne maîtrise plus rien, où le temps et l’espace sont abolis. J’ai senti que ça pouvait se passer en relâchant complètement tous les muscles, en tentant la transe au milieu de l’orgasme, mais je pense que mon excitation n’était pas encore assez haute pour parvenir à shunter mon cerveau, pour que mon corps prenne totalement le relais.

Je vais peut-être aussi passer aux Peridises ou au Eupho pour obtenir des stimulations plus subtiles et compenser la propension qu’a ma prostate à aspirer le Helix au moment des orgasmes.

Enfin bref, quel cadeau !