#21617
fideliofidelio
Participant

Merci @andraneros ! Pour fêter ça, je propose enfin le tutoiement entre nous ! 😉

Tu résumes si bien tout le processus. Ces quelques mois furent réellement des mois de bouleversement de mon identité, pour au final déboucher sur un sentiment profond de liberté et de meilleure connaissance de moi-même. Je me pensais quelqu’un de très ouvert d’esprit mais la pratique de l’aneros (et aussi de l’hypnose érotique) m’a vite fait comprendre que j’avais une relation problématique avec ma part de féminité. Je pense que cela a joué un grand rôle dans le temps que j’ai mis pour arriver au super O’. Car si je me replonge dans mes souvenirs, j’ai eu de bonnes sensations plutôt rapidement, et c’est un blocage psychologique qui m’a freiné. Car il ne faut pas se mentir (et je pourrais sans doute ouvrir un autre post pour en parler) mais ma sensualité et mon univers fantasmatique ont changé, il ne sont plus totalement hétérosexuels. Et cela -plus que me mettre un petit objet inanimé dans le fondement- m’a foutu la trouille. Je me suis dépouillé de mes peurs quand j’ai compris que les fantasmes et la vraie vie étaient deux choses bien distinctes, et que je resterai hétéro. Ou peut-être éventuellement bi, mais en vérité cela n’a plus trop d’importance.

Ma belle est au courant de ma pratique, j’ai profité de l’achat d’un sextoy pour elle pour lui en parler. ça m’a libéré de le lui avouer, même si a priori je savais qu’elle n’aurait rien contre. Je voulais juste que ce ne soit pas dévoilé dans de mauvaises conditions. Par contre elle n’est pas encore au courant que je suis arrivé au Super O’. La prochaine étape ce sera d’amener sur le lit le gode-ceinture qui attend secrètement dans une petite boîte anonyme 😉