#22023
matou8313matou8313
Participant

Bonjour Arnaud, je l’ai dit dans mon message précédent, je le répète , l’effet des caresses de ma compagne sur mes tétons est bien supérieur aux miennes .
En solo je commence à bander mais sans plus ; ma compagne arrive presque à me faire jouir en caressant mes tétons , elle obtient une érection très forte et c’est bien ce qui la gênait au début : elle jugeait ça anormal car elle n’avait jamais vu ça avec ses précédents partenaires . Et lui ayant révélé mon utilisation en solo des aneros et parfois godes divers , elle trouvait que j’étais presque « homo » . elle n’a toujours pas admis mes  » agaceries anales  » ( il y a je crois un sujet là-dessus, j’y posterai bientôt car je voudrais bien essayer de changer son opinion ..) mais a changé d’avis sur ma sensibilité des tétons puisqu’elle en profite aussi avec mon érection … Quand je commence à avoir une érection plus molle, elle y pourvoit avec ses caresses mammaires , ce qui la désolait au départ car elle l’assimilait à une baisse de désir de son vagin …Mais à 68 ans , on peut avoir des faiblesses , non ??
Par contre elle n’a pas grand chose à gagner avec mes introductions anales qui me font plutôt débander, tout en vidant la prostate sans orgasme ni pénien, ni prostatique ….
Je ne sais comment votre femme a accepté votre sensibilité nouvelle des tétons , mais ce serait intéressant d’en parler sur un chapitre traitant de cet aspect féminin de notre sexualité , pas toujours facile à accepter par nos compagnes …..
Connaissant par avance votre réponse sur l’acceptation de cet aspect « féminin » de la sexualité, j’aimerais bien avoir des avis d’autres lecteurs puisque l’aneros en est aussi une image évidente , savoir s’ils partagent cette sensibilité des tétons , la développent , ou s’ils y sont insensibles , entre autres réactions …