#22124
luckylucky
Participant

Bonjour,
Je me rappelle, il y a un an au moins, un homosexuel était venu nous détromper sur ce que nous croyions ici. A savoir que dans ce milieu, ils avaient de meilleure connaissance sur l’orgasme prostatique que dans le milieu hétéro.
Et je suis resté pour ma part persuadé qu’il avait raison. Ce n’est vraiment pas en rapport avec le choix amoureux. C’est une expérience qui est interne, intime à soi. Et puis, il faut arriver à mettre à distance l’orgasme éjaculatoire. Bon nombre de personnes n’y arrivent pas parce que n’imaginent pas que l’on puisse obtenir des orgasmes différents.

J’ai des orgasmes prostatiques qui se passent d’objets.
C’était au début de mon expérience, il y a deux ans, je voulais prendre du plaisir sans déranger, sans avoir besoin de sortir l’aneros, et puis le gel, et puis…. Alors je me suis imaginé que mes le trajet de mes yeux étaient le va et vient que je ressentais au niveau de mon anus. Alors je faisais des allers retours de regard, à droite, à gauche… Et ben, ça a fini par déclencher des orgasmes.
Ensuite, j’ai trouvé que si je projetais mon « anus » (c’est pas tout à fait ça. Ce serait plutôt l’organe qui bat) sur un endroit quelconque, et si je le caressais avec mon doigt, alors je finissais par avoir des orgasmes.
Après, j’ai travaillé mes tétons en voulant juste les rendre sensibles et plus gros, ça a marché, mais en même temps, mon corps est devenu hyper sensible et mes tétons, de véritables clitoris.
J’arrive lâcher prise vraiment et me laisser porter complètement, du coup désormais le moindre souffle sur mon corps la moindre décontraction de celui-ci, est en mesure de me provoquer des orgasmes.
J’ai des orgasmes tous les jours, plusieurs fois par jour sans rien faire. Si je me caresse en plus, alorslà… ça n’en finit plus.

Savez-vous que le pérynée est un point d’acupressure ? Et quand je me caresse les tétons, il me suffit d’appuyer assez fort sur le pérynée pour me faire décoller encore plus.

A bientôt
Lucky