#22367
logansanlogansan
Participant

Bonjour à toutes et tous.

Je vais faire remonter cet article !

Après lecture de Barry Long ‘faire l’amour de manière divine’, j’ai compris que le pénis sait faire le boulot tout seul, donc il faut lâcher prise et vivre l’instant de félicité présent en se déshabillant de ses apprentissages erronés. L’homme doit donner pour être récompenser. Mais la participation de la femme est essentielle aussi bien sûr.

La lecture de la sexualité masculine de Mantak chia m’ouvre sur une pratique différente.
Savoir retenir l’éjaculation et la différencier de l’orgasme. Le massage prostatique nous a déjà appris cela. Mais par des contractions, respiration et exercice mental, j’éprouve des orgasmes prostatiques par stimulation du pénis, qui prennent le pas sur l’orgasme pénien éjaculatoire et je peux y retourner de suite.

Ce livre apprend aussi à faire circuler l’énergie créée par le sexe et d’en profiter/faire profiter sa partenaire.

Je vous conseille donc fortement la lecture de ce livre (pour ma part j’ai celui sur l’énergie de la femme à lire et j’y reviendrais ici).

Pour moi, l’homme multi-orgasmique (par rétention de l’éjaculation) vit ses coïts grâce à sa prostate, et se remplit ainsi d’énergie. Le trop-plein, la bonne gestion de l’énergie est satisfaisante, méditative, curative… je m’arrête là pour ma part mais mon voyage n’est pas fini.

Bonne lecture à vous, que votre chemin soit lumineux.

Logansan