#22552
AvatarBengilley
Participant

Oui nous pratiquons le gode-ceinture, mais comme dit dans la présentation, n’ayant pas de logement commun pour le moment, nous ne pratiquons pas régulièrement. En fait la fréquence de cette pratique dépend de l’état d’esprits sur le moment.
Parfois on apaisera parfois elle me laissera comme ça avec la gêne qui généralement ne dure pas plus de 1/2 heures.

« Je précise après 30 min voir max 1h la douleur et partie après arrêt de la pratique.
Mais j’attends avec impatiente de subir pour sont plus grand plaisir une séance ou elle me fera couler des larmes de plaisir. »

Pour les limites de la violence des coups, c’est une progression, commencer petit pour devenir plus intense. Et étant quelqu’un qui aime repousser ses limites corporelles dans tout les aspects du quotidien nous allons de plus en plus loin. Néanmoins la limite s’arrête toujours si je ne peux pas supporter plus. Voila l’accord qui est entre nous. Le but et de faire « mal » dans le respect de l’autre.
Pour répondre à ton autre question (c’est maintenant Laura) en général ces échanges « plus conventionnels » se passent surtout avant l’utilisation du gode ceinture, je préfère l’employer après que nous nous soyons mit dans une certaine ambiance, c’est d’ailleurs le plus souvent dans ces moments « classiques » que naît pour moi l’envie de prendre Ben. Comme diraient d’autres « l’appétit viens en mangeant! » 😉 C’est donc plus rare qu’après la sodomie nous pratiquions d’autres échanges plus communs.