#22559
AvatarBengilley
Participant

Bonsoir, matou
(Laura)

Ben à encore pour sa part du mal à analyser vraiment les choses ce que je conçois parfaitement étant donné que lui ressens quelque chose d’assez nouveau d’un point de vue physique ET psychologique qu’il n’a pas encore assez expérimenté comme il l’a déjà fait remarquer.
Néanmoins, je pense pouvoir être en mesure de répondre à tes questions (en tout cas celles qui me concernent). La sensation de pénétrer mon homme me procure pour ma part une sensation de puissance et de domination dont je raffole, le voir dans cette position que la plupart des autres hommes ne pratiquant pas la sodomie ou le bdsm en général jugeraient « d’inférieure » me montre aussi et une fois de plus à quel point il se livre entièrement à moi, ce qui a aussi pour conséquences de m’exciter énormément (pour répondre à ta question sur la plan physique). Le summum de ma jouissance psychologique se trouve en fait dans ses réactions physiques, le rythme de son souffle, ses gémissements etc ou tout autre signe me montrant qu’il y prends (ou commence à y prendre) du plaisir, parce qu’au final c’est pour moi l’essentiel. Au niveau de son érection cela dépends mais en général je vais le pousser à se masturber pour qu’il se sente plus à l’aise et qu’il ai le sentiment d’avoir un certain contrôle sur son corps, outre ça cela me permet aussi d’observer au travers de sa masturbation ce qu’il ressens au moment de la sodomie et son niveau d’excitation, mais si il n’a pas envie de se masturber et qu’il veut analyser son ressenti je le laisse faire (quand il sera plus habitué je serai bien plus dure à ce niveau). Pour ce qui est des positions, n’étant pas encore très habitué (cela viens grâce à des « exercices » solitaires que je lui fais pratiquer quand je ne peux le faire moi même) je le prends en général en levrette le gode à la main et je me sert de mon autre main d’autres façons, mais oui je cherche assez souvent son regard ou à observer sur son visage ses émotions.

J’espère avoir pu répondre un tant soit peu à tes questions
Sympathiquement,
Laura