#22899
bzobzo
Participant

j’ai longtemps hésité à répondre sur le yoga dans ce sujet
car bien qu’ayant pratiqué intensivement 10 années durant,
j’ai du arrêter il y a maintenant à peu près 4 ans pour de sérieux problèmes de genou,
je ne sentais plus le yoga assez présent dans ma vie que pour répondre avec suffisamment d’acuité.

Tout d’abord le domaine du yoga est très vaste et clairement nous n’avons pas la même genre de parcours,
personnellement j’ai pratiqué l’ashtanga, une forme de yoga dynamique et en mouvement
plus aussi du pranayama en padmasana (position du lotus).

Je n’ai jamais écrit que je me servais de technique yogique durant mes séances de massage,
juste que mula bandha me servait énormément pour les contractions volontaires,
ce sont les mêmes muscles qui entrent en jeu.
Et aussi l’écoute du corps car avec l’ashtanga, on est constamment à l’écoute de son corps

Je suis un peu perplexe , voir dubitatif quant à ce que tu écris concernant la relaxation profonde.
Autant je suis d’accord qu’un premier stade de la relaxation qu’on atteint en yoga, celui où on arrive à relâcher son corps et à vider son esprit, peut servir effectivement dans le cours d’une séance de massage,
autant la relaxation profonde , c’est encore autre chose et pour moi c’est un état où il n’y a plus de place pour l’excitation sexuelle.

Dans l’ashtanga, où les postures se tiennent relativement peu de temps et où elles sont reliées entre elles par des mouvements, l’ensemble étant synchronisé avec la respiration ujjayi et puis le mula bandha et le Uddyana bandha
l’état de relaxation profonde est atteint aussi d’une certaine façon mais les sens n’ont plus leur place dans ces moments-là, ni l’excitation sexuelle, ni le monde extérieur, ni plus rien d’autre d’ailleurs que la respiration en fait, les vagues de la respiration passant au travers du corps.

Sinon, dans un mois en principe après toute une série d’infiltration et d’injections diverses dans mon genou et qu’on va me renouveler une fois par an, je devrais en principe pouvoir reprendre un peu de yoga, ce ne sera sans doute plus la même chose, je dois faire très attention de ne pas forcer sur mon genou, donc padmasana qui était ma posture favorite,
je peux sans doute oublier, j’adorais cette posture, dès que je la prenais, j’avais l’impression d’être enraciné profondément dans le sol, c’était une sensation extraordinaire.