Ce sujet a 18 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  Voyageur, il y a 6 mois et 1 semaine.

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages
  • #22730
    Peri
    Peri
    Participant

    Ce lien qui nous libère.

    Par où commencer ? Le sujet est tellement vaste. Depuis maintenant un an et demi je me documente, je m’écoute. Le Traité d’Aneros a été une base pour la compréhension des mécanismes en jeu. La recherche de l’orgasme prostatique est liée à une existence harmonieuse aussi. C’est pourquoi je suis des leçons de yoga depuis plus d’un an et je me suis aperçu qu’il y avait beaucoup d’éléments communs. Cela à déjà été mentionné sur ce même forum.
    J’énonce quelques éléments qui me paraissent fondamentales à mon stade :
    Le lâcher prise s’apparentant à un état méditatif,
    La respiration permettant la détente du corps et donc la circulation d’énergie,
    Et la fameuse énergie ou plaisir, excitation, donc la kundalini.

    Il m’a fallu du temps pour intégrer tous ces concepts. Au fil des sessions plus ou moins de plaisir se manifestait comme pour m’encourager où m’indiquer que quelque chose était à améliorer. En ce moment, par exemple, je suis un peu embêté par mon réflex de déglutition. En effet, quand l’excitation monte ma bouche se remplit de salive… Là encore je m’efforce d’interpréter cette manifestation, qui coupe mes contractions involontaires, pour peut être m’en servir par la suite. Je ne suis pas contre quelques conseils puisque l’on est là.

    Durant mes sessions je pratique le « do nothing », méthode que j’ai découvert dans une vidéo et que j’ai retrouvé sur le wiki anglophone dédié. J’utilise également le Peridise, le plus petit que je possède, car en utilisant des masseurs plus gros tel que l’Hélix même, j’étais en inconfort. L’Eupho est plus confortable. Le beurre de Karité est le lubrifiant le plus adapté. Un petit suppo et j’enduis l’objet généreusement en ayant ramollie le beurre entre mes doigts au préalable.

    Beaucoup d’éléments en vrac que j’espère pouvoir éclaircir au fil de ce sujet.
    Merci de m’avoir lu.

    A très vite.

    #22732
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Depuis maintenant un an et demi je me documente, je m’écoute… je suis des leçons de yoga depuis plus d’un an et je me suis aperçu qu’il y avait beaucoup d’éléments communs…
    Le lâcher prise s’apparentant à un état méditatif,
    La respiration permettant la détente du corps et donc la circulation d’énergie,
    Et la fameuse énergie ou plaisir, excitation, donc la kundalini.

    Votre curiosité est grande mais vous ne vous engagez dans une nouvelle voie qu’après avoir acquis la conviction qu’elle vous mène bien là où vous souhaitez aller et que vous disposez des bagages nécessaires à votre voyage. Peu d’entre nous font comme vous cette réflexion initiale qui les mettrait pourtant dans les meilleures conditions pour découvrir la jouissance prostatique. Votre état d’esprit vous met dans les meilleures conditions pour vivre bientôt des expériences orgasmiques qui vous submergeront.

    Il m’a fallu du temps pour intégrer tous ces concepts.

    Bienvenue au club ! C’est en ce sens aussi que l’accès au plaisir prostatique se révèle être un cheminement.

    Est-ce que vous avez ce problème de salive pendant vos séances de yoga ou pendant vos moments coquins avec votre partenaire ou pendant vos séances de masturbation traditionnelle ? Avez-vous ce problème quand vous faites des exercices de respiration / méditation en dehors de vos sessions ?

    Le « do nothing » est en effet la méthode qui correspond le mieux à votre approche. Si le petit Peridise fait merveille, continuez à l’utiliser en priorité. Mais ne négligez pas l’Eupho que vous supportez apparemment bien qui vousa aidera à mieux percevoir votre prostate.

    Cette exploration apporte tant de découvertes qu’il est normal de ressentir comme vous cette impression de témoigner « en vrac ». Rassurez-vous au fil des semaines tout va se mettre en ordre, comme cela se fait déjà depuis un an. Bon cheminement @peri.

    #22736
    Peri
    Peri
    Participant

    Andraneros,

    N’ayant pas de partenaire en ce moment, je crois que vous êtes mon seul confident.
    Je dois avouer, plus sérieusement, que votre réponse pertinente ma particulièrement touchée. En effet, vous lisant depuis des mois, c’est à moi directement que vous prodiguez vos conseils bienveillants aujourd’hui. Une certaine excitation accompagne la rédaction de ces lignes aussi, puisque j’image, comme je l’étais, des lecteurs anonynes et discrets lisant ceci.
    Quant à la masturbation, je pratique l’abstinence. Voilà 17 jours que je n’ai pas éjaculé. C’est d’une grande aide d’ailleurs, que ce soit pour nourrire mon excitation ou pour plus de dynamisme au quotidien. Notre pénis n’est pas qu’un « pis » à traire !
    Au sujet de mon blocage quand je déglutis : mes leçons de yoga me recommandent de ne pas me focaliser sur une manifestation qui pourrait déranger mon attention. J’émets l’hypothèse que le chakra au niveau de ma gorge n’est tout à fait ouvert. Là encore le temps, je pense, fera son travail.
    J’ai tenté l’introduction de l’Eupho et de l’Hélix, sans inconfort notable, les contractions ont une nouvelle fois été stoppées par le reflexe nerveu de la gorge. A cette occasion, je n’ai pas noté de sensations particulièrement centrés sur la prostate.
    Je m’accorde 3 jours de repos avant une nouvelle session.

    Bon week-end à tous !

    https://youtu.be/3t5xR80_hoQ

    #22737
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    N’ayant pas de partenaire en ce moment, je crois que vous êtes mon seul confident.

    Je ne suis pas votre seul confident. Tous les lecteurs de notre forum qui verront votre témoignage et qui penseront utile de partager leur expérience sur les points que vous mentionnerez seront vos confidents.
    Même si par rapport à d’autres membres de notre communauté
    -1) j’ai peut-être un peu plus de temps disponible,
    -2) j’ai peut-être un peu plus de facilité à écrire, voire trop,
    -3) j’ai peut-être un peu plus le goût de transmettre ce que je pense savoir,
    je ne suis pas le seul. Vous dites dans votre message de présentation :

    Je tiens à remercier chaleureusement Adam, Andraneros, Hyménée, Lucky, Super44 et tant d’autres qui m’ont donné l’envie de réaliser ce fantasme.

    Chaque intervenant de notre forum est à sa manière un confident qui vous a déjà parlé et à qui vous répondez en témoignant à votre tour.

    Vous mentionnez un sujet très rarement traité sur notre forum, l’abstinence (je n’ai trouvé que 3 mentions au sens où vous l’employez dans tous les messages du forum). Vous êtes le premier à nous dire que vous pratiquez l’abstinence en évitant l’éjaculation. C’est pourtant un sujet qui revient souvent en ce moment (environ soixante occurrences) sur le forum offficiel Aneros. 17 jours représentent une longue période surtout à votre âge et encore plus si c’est une première pour vous. Félicitations !

    C’est d’une grande aide d’ailleurs, que ce soit pour nourrir mon excitation ou pour plus de dynamisme au quotidien.

    Pouvez-vous illustrer les changements que vous ressentez et en quoi ils vous aident dans votre cheminement ?

    Votre analyse du problème de déglutition de votre salive est rpoche de celle présentée par @bzo qui sentait lui aussi que certains chakras ne s’ouvraient pas en même temps que d’autres et que cela limitait la progression de son plaisr. Je pense que le temps, l’approfondissement de votre relaxation et l’acceptation de ces nouvelles formes et localisation du votre plaisir sont les clés qui ouvriront la porte .

    Oubliez provisoirement l’Helix, plus volumineux que l’Eupho, mais continuez à utiliser ce dernier en testant vos réactions en commençant votre session avec, puis une autre fois en terminant votre session avec.

    Bon repos prostatique et bon cheminement @peri.

    #22738
    Peri
    Peri
    Participant

    C’est la convergence des conversations du forum officiel et des pratiques du yoga/tantra qui m’ont encouragé à me fixer une période de 21 jours minimum sans éjaculation. Auparavant, j’effectuais cette tâche une fois par semaine pour me soulagé d’un désir libidineux de plus en plus tenace. Cette fois, j’ai réussi à dépasser ces moments de la journée où, sans qu’on le souhaite spécialement, l’attention se focalise sur ce genre de sujet. Le mental à cette faculté de nous imposer ces volontés, ces habitudes. La méditation me permet de changer l’habitude de mon mental, celle-ci n’est plus de se fixer sur un objet jusqu’à son obtention mais plutôt de s’adapter à l’environnement en toute tranquillité.
    J’ai remarqué quelque chose d’étonnant au niveau de la zone d’ou part mon excitation sexuelle. Avant elle débutait systématiquement du cerveau et descendait la colonne jusqu’a mon bassin et mes organes génitaux. Maintenant c’est l’inverse, elle part du bas vers le haut. C’est probablement l’un des effets du pranayama (exercice de contrôle du souffle) et bandhas (petites contractions musculaires localisées). Entre les deux sens de déplacement de l’énergie sexuelle le second génère un plaisir plus épanouissant, plus doux, plus aimant et c’est lui que je favorise en conservant mon sperme.
    Shiva (la divinité masculine dans la tête) et Shakti (la divinité féminine dans le bassin) doivent s’unir pour obtenir la libération et c’est à Shakti de faire le premier pas… Je me passionne pour ces concepts orientaux qui selon moi illustrent des manifestations bien physique que je constate et qui m’emplissent de plaisirs. Je publierai les références de mes sources si cela peut être utile.
    Il me parait clair que pour obtenir de bons résultats dans toutes entreprises, il faut agir avec conscience et le plus de confort possible. Malgré mes efforts quotidien il m’arrive encore de faire fasse à de mauvaises habitudes passées. J’évolue donc avec prudence. Je ne rejette rien de ce qui fait parti de moi. J’essaie de tirer le meilleur en faisant des compromis et en prenant de bonnes habitudes chaque jour.
    En espérant que ces considérations ne vous paraissent trop ésotérique.

    Après avoir rédigé les lignes qui précèdent, j’ai relu certains messages de bzo. Il parait évident que nous partageons quelques divergences au vue de notre expérience du yoga. Je le cite :
    « je ne crois pas que le relâchement profond dans le cadre du yoga,
    me soit d’une grande utilité dans celui du massage prostatique,
    en effet quand on prend une posture, certains muscles restent en tension pour maintenir la pose
    et tout le reste se relâche profondément, on se laisse envahir par la respiration yogique. »
    J’ai constater qu’il est contre productif d’appliquer volontairement des techniques de yoga durant le massage prostatique. Le lâcher prise est d’or ! J’ai remarqué que les habitudes prisent durant mes exercices de yoga appuient les réflexes de jouissance de mon corps. Mula Bandhas et Shambavi Mudra sont de cela.
    Pour ma part je suis les leçons du site : https://www.aypsite.ch/index.php.
    En espérant ne pas être trop prosélyte cette fois.

    Votre Peri.

    #22742
    Peri
    Peri
    Participant

    Est-ce que vous avez ce problème de salive pendant vos séances de yoga ou pendant vos moments coquins avec votre partenaire ou pendant vos séances de masturbation traditionnelle ? Avez-vous ce problème quand vous faites des exercices de respiration / méditation en dehors de vos sessions ?

    Laconiquement, Andraneros, je vous dirai que oui. Mais j’ajoute que je ne le considère pas comme tel puisqu’il n’avait que peu d’impact sur la pratique. A la différence du massage prostatique où l’Aneros semble directement soumis à l’état de tension nerveuse. Des connaissances anatomiques plus poussées me permettraient peut être d’affirmer que le nerf vague qui innerve la gorge (affecte la tension aussi) est lié également au reflex péristaltique qui génère les contractions involontaires et sans doute le plaisir rayonnant qui en découle dans l’abdomen.

    Pour finir, je veux raconter quelques sensations des plus voluptueuses ressenties ses derniers jours.
    Lorsqu’après m’être détendu suffisamment, les contractions et les pensées érotiques surgissent spontanément. Le Peridise remonte au plus haut, mon pénis se redresse, s’allonge. Du sextoy se diffuse un plaisir acidulé dans mon rectum et le long de la colonne. La contraction se renforce et semble concerner tout mon bassin. Mon sexe se tend en effleurant la peau de mon ventre. La caresse est douce. Il devient si dur qu’une fierté virile m’envahit. Mon corps se cambre. L’Aneros tressaille, suis la houle des battements sanguins. Le plaisir remonte en frissons le long de la peau de tous les côtés depuis la taille. La jouissance s’accroit.
    Et …
    Glurp !

    #22805
    fidelio
    fidelio
    Participant

    bonjour @peri,
    c’est un peu étrange cette focalisation que vous faites sur la déglutition. D’après ce que vous écrivez (et que j’avoue avoir un peu lu en biais car la discussion est longue), c’est lié à votre pratique du yoga ?
    Je vous suggèrerais bien de décider consciemment de donner moins d’importance à ce phénomène, car si vous êtes en cours de rewiring c’est normal d’avoir de petites sensations délicieuses qui viennent et puis s’en vont rapidement, avec ou sans déglutition. C’est que la prostate est encore dans le processus de comprendre quel est son pouvoir. Quand elle aura compris, ce qui ne tardera pas, les sensations se feront plus franche et plus installées dans la durée; et je ne serais pas étonné que vous puissiez à nouveau déglutir sans que cela gène la progression de votre plaisir.

    La contraction se renforce et semble concerner tout mon bassin.

    essayez de détendre le ventre à ce moment-là et respirez, focalisez votre attention sur l’envie de faire apparaître une nouvelle contraction, puis une autre, etc… au bout d’un moment les contractions involontaires finiront par apparaître.

    #22899

    bzo
    Participant

    j’ai longtemps hésité à répondre sur le yoga dans ce sujet
    car bien qu’ayant pratiqué intensivement 10 années durant,
    j’ai du arrêter il y a maintenant à peu près 4 ans pour de sérieux problèmes de genou,
    je ne sentais plus le yoga assez présent dans ma vie que pour répondre avec suffisamment d’acuité.

    Tout d’abord le domaine du yoga est très vaste et clairement nous n’avons pas la même genre de parcours,
    personnellement j’ai pratiqué l’ashtanga, une forme de yoga dynamique et en mouvement
    plus aussi du pranayama en padmasana (position du lotus).

    Je n’ai jamais écrit que je me servais de technique yogique durant mes séances de massage,
    juste que mula bandha me servait énormément pour les contractions volontaires,
    ce sont les mêmes muscles qui entrent en jeu.
    Et aussi l’écoute du corps car avec l’ashtanga, on est constamment à l’écoute de son corps

    Je suis un peu perplexe , voir dubitatif quant à ce que tu écris concernant la relaxation profonde.
    Autant je suis d’accord qu’un premier stade de la relaxation qu’on atteint en yoga, celui où on arrive à relâcher son corps et à vider son esprit, peut servir effectivement dans le cours d’une séance de massage,
    autant la relaxation profonde , c’est encore autre chose et pour moi c’est un état où il n’y a plus de place pour l’excitation sexuelle.

    Dans l’ashtanga, où les postures se tiennent relativement peu de temps et où elles sont reliées entre elles par des mouvements, l’ensemble étant synchronisé avec la respiration ujjayi et puis le mula bandha et le Uddyana bandha
    l’état de relaxation profonde est atteint aussi d’une certaine façon mais les sens n’ont plus leur place dans ces moments-là, ni l’excitation sexuelle, ni le monde extérieur, ni plus rien d’autre d’ailleurs que la respiration en fait, les vagues de la respiration passant au travers du corps.

    Sinon, dans un mois en principe après toute une série d’infiltration et d’injections diverses dans mon genou et qu’on va me renouveler une fois par an, je devrais en principe pouvoir reprendre un peu de yoga, ce ne sera sans doute plus la même chose, je dois faire très attention de ne pas forcer sur mon genou, donc padmasana qui était ma posture favorite,
    je peux sans doute oublier, j’adorais cette posture, dès que je la prenais, j’avais l’impression d’être enraciné profondément dans le sol, c’était une sensation extraordinaire.

    #23535
    Peri
    Peri
    Participant

    Q&R leçon 212 : Le mudra de tout le corps par Yogani

    Q: Je voulais vous dire que sambhavi tel que vous le décrivez est très puissant, beaucoup plus puissant que mulabandha. En est-il bien ainsi ou bien cela varie-t-il d’une personne à l’autre?

    R: Je suis content que sambhavi marche bien pour vous. C’est un mudra très important du fait qu’ajna (le troisième œil à l’extrémité du nerf spinal) est le poste de contrôle de tout le système nerveux pour ce qui concerne la conductivité extatique, en la cultivant et en la faisant progresser une fois qu’elle a commencé à se déployer. Ensuite, lorsque le système nerveux est ainsi relié de manière extatique, cela devient un mudra de tout le corps conduit par sambhavi. A ce moment là, mulabandha/asvini fait partie de sambhavi de même que uddiyana/nauli, kechari ainsi que de nombreux autres mouvements visibles ou invisibles qui se produisent dans le corps. Tous les mudras constituent une partie du stimulus, de la réponse de l’extase de tout le corps, avec sambhavi qui dirige le tout. Lorsque cela se produit, au moment ou les yeux s’élèvent et ou les sourcils se froncent légèrement, tout se met en marche vers le haut.

    Quand les yeux bougent avec dévotion, tous les mudras bougent de façon subtile par réflexe automatique. Ahhh… C’est pour cela que nous stimulons tous ces mudras dans les pratiques, jusqu’à ce que la conductivité extatique se mette en place, ce qui crée une habitude et permet de poursuivre l’évolution dans le système nerveux. Ensuite, avec la conductivité extatique, il n’y a plus qu’un seul mudra, le mudra de tout le corps, constitué de toutes les parties. Sambhavi en est le leader. C’est pourquoi nous voyons des images représentant des sages qui ont les yeux tournés vers le haut. Ils sont dans la félicité extatique de tout le corps juste à partir de ça, et leur énergie divine rayonne dans toutes les directions.

    La mise en place du mudra de tout le corps sous forme de réflexe est une preuve de plus que dans le yoga tout est inter relié dans notre système nerveux. Cela démontre aussi que la transformation spirituelle humaine est un processus neuro-biologique qui n’est pas assujetti à une philosophie ou à un système de croyance particulier. Tout le monde peut le faire!

    Le gourou est en vous

    #23536
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    En relisant la première moitié de ma réponse du 12 avril 2017 à votre message d’ouverture je me suis arrêté sur cet extrait de votre message :

    Il m’a fallu du temps pour intégrer tous ces concepts.

    Je n’ai fait ni dix ans de yoga comme @bzo ni même un an comme vous et je dois humblement dire que votre dernier message me noie sous un flot de notions et un vocabulaire que je ne comprends pas. Je partage ce que vous nous disiez le 12 avril dernier

    La recherche de l’orgasme prostatique est liée à une existence harmonieuse aussi.

    Vous en avez tiré une conséquence

    C’est pourquoi je suis des leçons de yoga depuis plus d’un an et je me suis aperçu qu’il y avait beaucoup d’éléments communs…
    Le lâcher prise s’apparentant à un état méditatif,
    La respiration permettant la détente du corps et donc la circulation d’énergie,
    Et la fameuse énergie ou plaisir, excitation, donc la kundalini.

    Je vais donc reprendre votre message mot par mot et aller chercher dans mes encyclopédies (papier et internet) toutes les notions qui me manquent pour apprécier à sa juste valeur la page internet que vous nous offrez. Mais je pense qu’il serait instructif pour tous nos amis que vous nous proposiez des exemples concrets, s’il y en a, des effets de votre apprentissage du yoga sur votre cheminement vers le super O’.

    Ces exemples illustreraient à merveille les liens que nous sentons exister entre notre cheminement et ces notions ancestrales étrangères à notre culture occidentale moderne, sans parvenir à les comprendre et encore moins à en tirer avantage, faute d’une pratique régulière des disciplines concernées. Bon cheminement @peri.

    #23538
    Peri
    Peri
    Participant

    Merci Andraneros pour votre reponse.
    Je suis ravi de pouvoir, en quelque sorte, vous initier à une pratique qui m’est chère. Comment vous l’avez relevé plein de mots sanscrits nomment des attitutes et des postures etc que des utilisateurs d’aneros connaissent déjà. Ces mots sont une invitation au voyage, à la decouverte. Je fantasme beaucoup sur ce pays. (Je recommande La route des Indes de David Lean)

    Bref, oublions nous, ressentons. Inutile de mettre des mots sur tout. Laissons nous guider par le beau.

    Actuellement sur le chemin de mes pratiques de Yoga et anerotiques, je reconnais cette montée de désir, de plaisir qui emporte tout le corps. Je l’attire vers le haut et elle monte de plus belle. Je ressens comme des chatouilles d’abord au niveau du rectum qui d’ailleurs me crispe quelque peu en debut de session puis au niveau du diaphragme puis de la gorge avec déglutition maintenant beaucoup moins gênante puis le point entre les yeux.

    Un autre enseignement important pour moi : oublier cette habitude de vouloir satisfaire une envie à court terme et me concentrer sur des pensées légères, positives et harmonieuses sans but précis.

    @+

    #23539

    bzo
    Participant

    j’ai pu recommencer depuis quelques semaines à refaire un peu de yoga et de gymnastique,
    je prends deux compléments alimentaires particulièrement efficaces pour mes divers problèmes articulaires
    qui m’handicapaient très sérieusement

    cependant j’ai désormais évacué tout l’aspect ésotérique, voire religieux que peut impliquer le yoga
    pour ne garder que les aspect évacuation des tensions, détente, bien-être, ressourcement

    plus quelques pratiques quotidiennes de nettoyage internes , les kriyas: nauli, uddiyana, neti
    qui sont tellement importantes

    ben je suis bien mieux comme cela, à chacun son yoga

    #23549
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Je suis heureux de lire que vous allez mieux @bzo. Vous aussi allez m’obliger à apprendre le sanskrit pour comprendre ce que vous nous dites…

    Bon cheminement @bzo.

    #23552

    bzo
    Participant

    désolé

    je vais mettre un petit lexique en copier-coller du net.

    Les kriyas sont des techniques de nettoyage destinées à purifier le corps et l’esprit de l’intérieur en se débarrassant des toxines.

    JALA NETI:Pour néttoyer les narines, diluez une cuillère à café de sel marin dans de l’eau tiède en remuant bien. En utiliser une douche nasale (Lota) et en penchant la tête en arrière, insérez l’eau dans une narine.

    Uddhiyana Bandha et Nauli sont des exercices qui fortifient les muscles abdominaux et suppriment la paresse de l’estomac, des intestins et du foie. Les six paires de muscles des parois abdominales protègent les viscères abdominaux et régularisent la pression thoracique pendant la respiration. Ces muscles aident aussi à vider la vessie (miction) et les intestins (défécation).

    J’ajouterai que ces exercices sont les seuls à ma connaissance à faire travailler les fascias du tronc,
    Or une des caractéristiques de la sénilité, c’est que ces fascias se durcissent et laissent passer de plus en plus difficilement les nutriments vers les organes, poumons, intestins, etc, donc exercer les fascias, garder leur souplesse et perméabilité, est d’une importance vitale pour bien vieillir

    (fascias:Les gens qui travaillent avec les fascias disent que, sans ceux-ci, notre corps ne serait qu’un amas informe de chair et d’os. Les fascias sont de minces membranes fibreuses et malléables qui enveloppent toutes les structures du corps (muscles et groupes musculaires, os, artères, organes, glandes, etc.). Ils forment un réseau qui supporte et relie toutes ces structures – comme un filet bien ajusté. D’où l’appellation qu’on leur donne parfois de « deuxième squelette », ou encore de « structure subtile ». De plus, les fascias sont innervés et, grâce aux fibres tubulaires qui les composent, ils servent aussi de voie de circulation au liquide lymphatique. Ils l’acheminent aux vaisseaux lymphatiques, puis aux ganglions.
    Même si le fait n’est pas encore de notoriété publique, les fascias joueraient un rôle non négligeable dans l’équilibre physiologique et, par conséquent, dans le bien-être psychique. Or, comme tous les tissus vivants, ils peuvent être blessés ou malades.)

    #23774
    Peri
    Peri
    Participant

    Bonjour,
    Je pratique également nauli. Tous les matins, ça m’apporte du bien être sur le moment et, il me semble, un meilleur transite intestinal. Couplé à une alimentation adaptée : je ne suis plus dérangé en cours de séance.
    J’ajoute la vidéo ci-dessous décrivant la manoeuvre. En quelques jours on la maîtrise grossièrement.
    https://youtu.be/lkKlbD1nRm0

    #23877
    Peri
    Peri
    Participant

    Bonjour,
    Je profite d’un jour de repos pour relater mes dernières expériences.
    Ce matin durant ma méditation, un petit orgasme ou montée de kundalini de bonne augure avant une séance de massage prostatique.
    J’ai pris un bain d’une heure et demie environ. Les vagues orgasmiques se sont enchainées. Pas toujours avec régularité ni ressemblance. Je peut même dire qu’il n’y en a pas deux pareilles dans une séance. Mais d’une séance à l’autre j’en retrouve souvent des similaires. Durant la première heure, elles n’étaient pas très puissantes. Ne cédant pas à la frustration, je m’efforçais de garder un esprit ouvert, positif, respectueux de ce que mon corps voulait bien me donner. Je laissais partir les éventuelles angoisses liées à la vie courante, les fantasmes scabreux, pour me concentrer sur cette énergie, cette excitation montant inopinément. Aidées par des caresses bienveillantes sur tout le corps et les tétons, elles surgissaient et retombaient. A un moment, j’ai senti que le masseur était appelé ou aspiré plus profond à l’intérieur pendant une longue contraction. J’ai ressenti très peu de plaisir mais il partait à la découverte de lieux inexplorés (serait-ce un prémisse d’orgasme anal ?). A un autre moment, plus tard, un plaisir vif m’électrisait la zone du bassin et de la colonne de manière inattendue.
    Je visualisais assez nettement à quoi ressemblera le plaisir à venir.
    Je décidais alors de terminer cette session avec ce sentiment de satisfaction et de douce chatouille demeurant aux creux de mes reins.
    Soyons doux.

    #23878
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Il me semble, @peri, que vous vivez vos sessions de massage prostatique de plus en plus naturellement. Vous ne parlez plus du blocage qu’apportait le besoin de déglutir ; vous avez donc surmonté cette difficulté de vos débuts. Vous ne nous parlez maintenant que des « vagues orgasmiques » qui s’enchaînent. Comme vous le pressentez vous découvrirez des plaisirs encore plus intenses, encore plus enveloppants. C’est formidable de lire les progrès que vous faites.

    Bon cheminement @peri

    #24897
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous nous disiez
    le 12/04/17 :

    J’utilise également le Peridise, le plus petit que je possède, car en utilisant des masseurs plus gros tel que l’Hélix même, j’étais en inconfort. L’Eupho est plus confortable.

    le 21/11/17 :

    J’avais d’ailleurs acheté un progasm, bien trop gros… Je me remettrai sûrement à l’usage de masseur plus imposant.

    le 22/11/17 :

    Je ne m’estime pas assez expérimenté pour bien ressentir le contact multiple du masseur sur ma prostate. Cela s’améliorera peut-être avec mon Helix trident series que je viens tout juste de recevoir.

    Je remonte ce fil de discussion parce que j’ai l’impression que les messages que vous écrivez pour rendre compte de votre expérience avec le nouveau Trident mettent aussi en évidence de grands progrès dans votre cheminement. C’est pourrait être le bon moment pour essayer à nouveau le Prograsm qui vous a paru si inconfortable à vos débuts comme l’Helix auquel vous prefériez le Peridise ou l’Eupho.

    Bon cheminement @peri.

    #24903

    Voyageur
    Participant

    Bonjour, merci pour le témoignage.

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.