#23331
bzobzo
Participant

ah mes amis, je sors de ma séance,
tout est oublié, tout est pardonné, ma prostate et moi, on est réconcilié

dans ces moments d’intense excitation prostatique,
tout le fondement n’est plus qu’un fourreau de chair palpitant, enivré de plaisir,
aux millions de terminaisons nerveuses réveillées et sur-sollicitées,
cette vulve que la prostate fait naître dans la chair
qui fait que je me tords sur mon lit comme une femme en chaleur laissant libre cours à son corps,
que Carabosse, ma petite fée du logis avec sa brosse à reluire en silicone noir,
astiquait, fouillait, titillait dans ses moindres recoins ce soir,
tout à la fois cajoleuse, douce et si délicieusement brutale

divine pénétration, vague après vague, le mystère de la résurrection de la chair,
le miracle de la prostate crucifiée sur le masseur faisant monter au septième ciel,
l’orgasme écartant les eaux de la Mer Morte pour laisser passer les peuples élus dans la chair

les positions assis ou semi-assises, sont difficiles à tenir longtemps
car elles nécessitent d’être plus ou moins penché en arrière
pour déplacer une grande partie du poids du corps sur les bras,
de façon à libérer un peu d’espace en-dessous des fesses
qui permette de continuer à mouvoir le masseur, que celui-ci ne se bloque contre le lit
mais ces positions sont extrêmement gratifiantes,
les angles de pression sur la prostate qu’on obtient, sont tout simplement divins,
on se sent comme écartelé par un dard qui fouille nos entrailles suprêmement

et si en plus vous levez les deux jambes,
en appui donc juste sur l’arrière des fesses et sur les bras dans le lit,
cela devient encore plus difficile mais là cela devient carrément de la jouissance non-stop,
c’est bien simple quand je me mets dans ces positions quand je suis déjà suffisamment échauffé,
c’est quasiment un orgasme assuré autant de temps
que je suis capable de resté dans ces positions hautement instables et éreintantes,
d’autant plus que la plupart du temps le corps est pris de soubresauts et de contractions involontaires rapidement,
ce qui augmente bien sûr la jouissance mais rend l’exercice encore plus difficile

je fais de la gymnastique tous les jours spécialement pour renforcer mes bras,
j’espère dans quelques mois cueillir les fruits de ce travail de longue haleine,
à savoir pouvoir rester de longues minutes dans ces positions
qui sont les plus extraordinaires que je connaisse

allez bonsoir