#23438
bzobzo
Participant

eu un nouveau type d’orgasme aujourd’hui,
court, une quinzaine de secondes, une sorte de spasme d’une violence incroyable,
j’étais terrassé, incapable de bouger, incapable de respirer même,
tellement ce coup de poing de plaisir a bloqué tout sur son passage

nouvelles sensations, nouvelles façons de bouger, nouveaux rythmes…
la révolution « alternance yeux ouverts, yeux fermés » est en marche…

je me rends compte cependant que je peux retrouver mes anciennes sensations assez facilement,
il me suffit de rester un peu plus longtemps yeux ouverts ou yeux fermés
et je retrouve ce qui a été mon plaisir pendant des mois quand je restai toute la séance,
soit yeux fermés, soit yeux ouverts selon la période

mais ce qui m’intéresse avant tout bien sûr, ce sont ces nouvelles sensations
issues de cette alternance.
Je suis en cours d’expérimentation et d’analyse de tout cela,
je livrerais au fur et à mesure des jours mes conclusions, mes trouvailles

en fait ce qui change yeux ouverts et yeux fermés,
c’est notre concentration, notre perception.
Yeux fermés, le corps n’est plus là, on semble en contact direct avec la prostate,
on perçoit toutes les nuances des pressions du masseur dessus,
toutes les fluctuations du plaisir, les milles et un subtils changements,
c’est un monde très feutré où la violence ne fait irruption que dans les moments les plus aiguës des orgasmes.
Yeux ouverts, le corps et le monde extérieur se connecte à notre cerveau
et notre perception des sensations montant de la prostate s’en trouve immédiatement grandement modifiée,
elles semblent accomplir un chemin plus long pour nous arriver
mais paradoxalement semblent gagner en vivacité, en violence tout en perdant en diversité,
notre corps sent avant nous, le parcours suivi peut-être est une espèce de toboggan,
ce qui expliquerait le changement

j’observe très attentivement actuellement ce phénomène,
bien le comprendre, c’est mettre toutes les chances de son côté pour des extases encore plus accomplies

le fait est qu’avec une alternance régulière, le « switch » entre les deux types de perception des sensations
n’est pas instantané, d’où cette fusion qui entraîne la naissance de nouvelles sensations
infusant de la variété , des couleurs inédites dans les sensations plus directs, plus crues, plus violentes, yeux ouverts
et vice et versa, plus de violence, plus d’ardeur dans les sensations yeux fermés

mais surtout ce crescendo, cette lente monté en puissance du plaisir reste toujours là,
aussi bien yeux ouverts maintenant que yeux fermés grâce à une alternance régulière,
avec une explosivité accrue des orgasmes

c’est un monde nouveau à bien des égards qui se présente à moi
et je l’explore avec gourmandise et avidité
tout en me réservant la possibilité de garder les yeux ouverts ou fermés plus longtemps
pour retourner vers des plaisirs plus familiers, plus balisés

allez bonsoir
bzo 2.0