#24115
AndranerosAndraneros
Modérateur

Votre témoignage après un mois et demi d’utilisation de votre Helix montre que vous avez bien assimilé les principes qui régissent l’utilisation d’un masseur prostatique de type Aneros. Votre application vous fait avancer dans votre cheminement même si vous pensez consciemment le contraire. Chez certains pratiquants une partie, éventuellement importante, du cheminement est souterraine, inconsciente.

Généralement, pendant cette phase de contractions, je connais 2 ou 3 périodes d’érection. Il arrive quand mon pénis est en érection de ressentir de légères contractions involontaires. Je termine parfois la session par une masturbation classique qui me procure un orgasme plus puissant qu’à l’habitude. Par contre, même si la sensation générale n’est pas désagréable, je ne ressens absolument rien au niveau de la prostate ; ni sensation, ni envie d’uriner, ni écoulement de liquide séminal…

Selon ce que vous nous dites au début de la citation votre masseur agit avec efficacité et produit des effets visibles. A mon avis vous vous trouvez dans un situation courante pour de nombreux débutants qui, chacun à sa manière, attendent un événement significatif à leurs yeux qui ne se produit pas. C’est normal et ce n’est pas un problème si vous acceptez de vous mettre exclusivement à l’écoute de ce qui se passe même si votre ressenti n’apporte rien qui ressemble à votre attente.

Oubliez vos attentes et vivez votre session dans l’instant. Je suis resté longtemps sans percevoir le contact précis, anatomique, du masseur sur ma prostate. Cela ne m’a pas empêché de ressentir peu à peu des contractions de la moitié dorsale de mon corps, puis des vagues de plaisir, une boule de chaleur et enfin d’être submergé par la jouissance. Ce n’est que plus tard que j’ai pris conscience d’un point particulier, ma prostate.

Les forums spécialisés reçoivent souvent des témoignages comme le vôtre. Le dernier en date sur le forum officiel.

Vous savez comment les astronomes font pour détecter une planète lointaine qu’ils ne peuvent pas voir. Ils mesurent et observent tout ce qui se passe autour, le moindre signal anormal leur permettant de dire « Elle est là ! » Soyez donc à l’écoute de tout ce que vous ressentez sans chercher à « voir » votre prostate. Pour cela soyez détendu, ouvert, curieux, concentré et patient.


@peri
vous a apporté une excellente réponse nourrie de son expérience de découverte progressive du plaisir prostatique. Bon cheminement @astro.