#24120
Avatartatepro
Participant

Bonsoir et merci pour votre réponse
J’avoue que la frustration post orgasmique me pousse à tout arrêter et à cesser d’explorer plus profondément ce moment de bonheur, je mets fin à tous mouvements juste après avoir atteint l’orgasme qui se révèle fort intéressant (c’est pourquoi le terme frustration est un peu fort) . Mon excitation sexuelle tombe presque immédiatement après cette éjaculation et je ne prends peut être pas le temps de remettre la sauce (!) après cette période réfractaire, après tout peut être serait elle assez courte malgré mon âge (46 a)
Si je comprends bien, lorsque je sens venir cet orgasme qui se transforme en classique, je dois de nouveau me détendre et cesser de « bourriner » pour atteindre le nirvana, c’est en fait d’après ce que vous m’expliquez contre productif.
La satisfaction est que ça semble enfin marcher, j’atteints des sensations très cools juste avant cet aboutissement. L’autre jour bien détendu et excité j’ai atteint cet orgasme au bout d’une demie heure avec des sensations nouvelles au niveau du sommet du crâne (picotements) et au niveau des hanches tandis que l’hélix faisait une samba avec ma prostate. Le volume de l’éjaculation s’est avéré être plus faible et le plaisir plus grand,

Bref, je ne perds pas espoir et vous remercie pour vos précieux conseils que je vais tenter de mettre à exécution au bout de 4 jours sans stimulation de cette zone que je découvre un peu plus à chaque séance. Je vous tiendrai bien évidement informé de mon cheminement,

Encore merci et très bonne soirée à tous