#24477
AvatarLerris
Participant

Salut @Northrop,

Je découvre tout juste tes messages et cela entre en résonance avec ce que j’ai vécu.
J’ai ressenti les mêmes sensations que toi avec, en plus, des pressions crâniennes qui perdurent. Il semblerait que cela soit dû à des problèmes oculaires, sauf que ces problèmes sont survenus pile au moment où j’utilisais fréquemment l’Aneros et pendant une période où j’ai subi beaucoup de stress.
D’après mon orthoptiste, ce stress (et je pense l’utilisation intensive de l’Aneros avec orgasmes prostatiques) a pu déclencher mes symptômes (qui sont décrits dans le syndrome de Kundalini, d’après ce que je viens de voir.)

En bref, selon moi, tout cela est arrivé parce que je n’ai pas laissé à mon corps le temps de se reposer, j’ai subi beaucoup de stress, et j’ai fini par me crisper complètement.
L’apprentissage de l’orgasme prostatique est quelque chose qui peut être assez violent, nerveusement, pour le corps. Surtout que, lorsque l’on commence, on a du mal à se détendre. Et, si tu es d’un naturel nerveux (comme moi), ça ne doit rien arranger.

Même si mes pressions crâniennes n’ont pas disparu, pendant toute cette année j’ai un peu mis de côté l’Aneros et j’ai appris à mieux me détendre. A force, mon corps a cessé de jouer avec lui-même (j’avais des orgasmes la nuit, sans l’Aneros, ce qui se reproduit dès que je rejoue avec l’Aneros la journée et que je ne laisse pas mon corps tranquille assez longtemps apparemment.)

Donc, je pense que tu dois apprendre à te détendre. Et, s’il le faut, tu peux aussi essayer une petite période d’abstinence sexuelle pour laisser complètement ta prostate tranquille (elle est activée aussi quand tu joues juste avec ton pénis).
Concentre-toi sur ta respiration en relâchant bien le ventre, essaye même de relâcher les muscles de ton bas ventre et ton anus. Fais du sport, de façon à profiter des endorphines et te détendre.
Au bout d’un moment, ton corps devrait arrêter de t’embêter. Je pense qu’il a pris une habitude, et il faut maintenant attendre qu’il l’oublie.

A mon sens, on devrait beaucoup insister sur le fait que l’apprentissage avec l’Aneros doit se faire de façon progressive, en prenant son temps et en apprenant avant tout à se détendre.
Ce n’est pas le premier témoignage de ce genre que je lis, et je pense faire partie de ceux qui ont des problèmes à cause de l’Aneros (et d’un concours de circonstances).
Chez la plupart des gens, qui savent se détendre et qui n’ont pas tendance à devenir « accroc » à l’utilisation de l’Aneros, il n’y a pas de soucis. Mais, chez des gens qui sont plus nerveux et qui finissent par beaucoup trop utiliser l’Aneros, sans jamais se reposer, il y a des risques que le corps réagisse mal.

Bref, personnellement, si je reprends l’Aneros sérieusement, ça serait pas plus de 2 fois par semaine, sur des séances courtes avec une grande détente, et le reste du temps, il faudra que je laisse ma prostate tranquille.

EDIT : J’ai oublié de préciser que la prise d’anxiolytique n’est pas une fatalité. On m’en a prescrit et cela peut aider à réduire la crispation, et donc aider ton corps. Évidemment, il ne faut pas prendre cela à long terme et plutôt le réserver aux pires moments. A côté, tu peux aussi essayer le millepertuis et le passiflore, pour être un peu plus détendu.