#24526
bzobzo
Participant

parlons de formes ce soir…

la hampe, d’abord, ah la hampe,
de nos jours si on jette un coup d’œil à la hampe de tout masseur qui se respecte,
on se rend vite compte qu’elles ont toutes plus ou moins la même forme

la hampe, ce sont des variations sur le thème des courbes et des ondulations,
la hampe, c’est un pénis et des courbes de femme tout à la fois confondus
en une tige de silicone ou de plastique

il faut au moins cela pour que votre fondement se révèle soudainement volcan
expulsant cent mille morceaux de lave rougeoyante vers le ciel

concernant la hampe, un dernier mot
méfiez-vous de tout ce qui est trop droit, trop plat ou trop rainuré,
point de salut en-dehors des courbes viriles et des gracieuses ondulations!

voyons voir la tête maintenant,
cette infatigable farfouilleuse, ce groin gourmand en quête de truffe
qui va nous faire franchir toutes les frontières de la décence
en nous faisant gémir et bouger comme une femme en chaleur
alors qu’on a des poils sur la poitrine et des biscotos.

Là encore et toujours règne la courbe mais des courbes moins ondulantes que celles de la hampe,
il s’agit ici de former un museau, une tête chercheuse de missile,
la surface doit être compacte, une impression de casque, tout en arrondis vertigineux et en courbes têtues

rotations, brusques têtes à queue, arabesques, chassés, piqués, pointes, déboulés,
tous les pas de danse , figures de style à la surface de votre prostate
comme si la troupe de l’Opéra de Paris au grand complet
s’y était donné rendez-vous pour une représentation endiablée