#24531
Avatareveilletajoie
Participant

Cannes, sixième jour.
Tour de préchauffe le matin, j’essaie mes mouvements de yoga avec l’aneros, pas de gêne, simplement de la détente dans mon yoga du dos et ma salutation au soleil, vite interrompue par ma vie familiale
L’après-midi, enfin seul, une séance en douceur, je libère ma voix… c’est excitant, et simple, et tout bon, de pouvoir accompagner le mouvement avec des vocalises de joie, encore un peu étouffées mais déjà sincères
Le plaisir reste modéré et sous contrôle, je tiens le rythme par mes contractions, je ne retrouve pas encore ces mouvements involontaires, ou mon cœur qui s’affole, mais je sens les nuances de plaisir à la poussée et à la traction… le plus dur est de s’arrêter, après quelques minutes sur un plateau, quand ça redescend j’ai juste envie de relancer un peu la machine, pour profiter encore… et finalement je m’y reprends sans grand mal sept ou huit fois. Et vous, comment faites-vous pour arrêter ?
Pour ma part, je finis par retrouver mon sexe, dont la baisse d’énergie post-orgasmique a au moins le mérite de mettre un point d’arrêt aux choses, et la vie reprend son cours, avec une belle légèreté dans la fin d’après-midi…