#24533
bzobzo
Participant

hello WhatTimeIsLove, merci du compliment concernant ma belle plume…

la franchise, tout dire, oui c’est l’idée, ce journal, en-dehors du plaisir que j’ai à l’écrire,
me sert de miroir, me permet de faire le point et puis si en plus il peut servir à quelqu’un dans son parcours,
alors mission doublement accomplie

la séance qui a précédé mon dernier message « mais comment se faire l’amour? »
est à marquer pour moi d’une pierre blanche,
j’y ai vécu des découvertes décisives qui ont changé ma pratique en deux temps, trois mouvements

jusque là mes séances étaient en quelque sorte, des solos entre un instrumentiste et son instrument,
mon corps servait essentiellement de réceptacle au plaisir qui se diffusait,
rayonnant depuis mon bas-ventre, me submergeant parfois entièrement

mais il y a deux jours, je ne sais pas ce qui m’a pris, une soudaine inspiration,
j’ai commencé à me caresser, j’ai persisté, je me suis impliqué, je me suis appliqué,
et tout mon corps à commencé à réagir, il y a eu un déclic,
il est devenu soudainement un acteur à part entière du massage prostatique,
tout un orchestre est désormais là, plus seulement un soliste avec son instrument

la prostate avec le masseur est toujours l’instrument principal bien sûr
mais les doigts, les mouvements du corps, les membres interviennent constamment qui concertent avec lui,
tous travaillant ensemble au gré de mon instinct
à faire monter l’intensité du plaisir à des niveaux que je n’avais jamais connus jusqu’ici

tout mon corps est devenu depuis ce déclic hyper sensible,
durant la séance, quand le masseur a bien mis ma prostate en action,
il suffit que je fasse courir mes doigts sur ma peau,n’importe où
et je suis parcouru de frissons de la tête aux pieds,
magique