#24740
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Mickaël,

Je laisserai répondre les plus aguerris que moi à tes questions, mais une chose m’interpelle tout de même. Tu parles de contractions, de mouvements, de gémissements, de soubresauts…etc, mais je ne lis pas dans ta description de ressenti de plaisir? Qu’en est il? Qu’as tu ressenti?
Pour parler de ma toute petite expérience, je pense être plus novice que toi dans la découverte du plaisir prostatique, je n’ai pour le moment pas vécu les fameuses contractions involontaires, mais j’ai connu des vagues de plaisir forts intéressantes. Je dirais plus fortes qu’un orgasme pénien, même si cela me paraît difficile à comparer pour le moment. Ce que je veux dire, c’est que je peux lire régulièrement dans les messages des débutants (dont je fais partie, et même un grand débutant) un attachement particulier à ressentir ces contractions involontaires. Et bien en ce qui me concerne, et peut-être à tort, j’espère que ceux qui te répondront confirmeront ou pas ce que je vais écrire, mais je me fous bien pas mal de ces contractions, pourvu que le plaisir soit là!
Alors peut-être que tu t’attaches à ressentir ces contractions, que ton esprit est focalisé la dessus et cela t’empêche de ressentir le reste?
Je n’ai que deux sessions au compteur depuis ma reprise (je te rassure, je n’ai du en faire que trois il y a deux ans), mais la première séance, je l’ai faite dans le seul but de me relaxer, de me détendre, sans rien faire d’autre. Et bien une vague de plaisir m’a envahi. Ça n’était pas je pense un orgasme, elle a duré quelques secondes (5 je dirais), mais c’était très bon. La deuxième vague a été engendrée par de toutes petites contraction, alors que j’avais décidé d’interrompre la séance, pour voir.
Peut-être devrais tu comme tu l’écris

pure relaxation et je découvre que c’est ce qui me manque pour profiter du moment sans en attendre forcément une quelconque satisfaction immédiate.

entamer quelques sessions sans rien attendre de particulier (c’est tout de même ce qui est recommandé, mais je sais, c’est plus fort que nous 🙂 )
J’ai recommencé hier, mais avec un autre état d’esprit, en étant trop confiant certainement, persuadé que j’allais retrouver les sensations de la dernière séance. Il n’en fut rien. J’ai bien senti quelques vagues de plaisir, que je n’ai pas su faire grandir, bien au contraire, que j’ai plutôt étouffées.
Je pense que la clé est là, mais il ne faut pas aller chercher bien loin pour s’en assurer. C ‘est écrit dans le traité, mais ce n’est pas forcément facile à faire. Nous sommes comme des enfants devant un nouveau jouet. Nous n’avons pas su faire du vélo du premier coup!!!
Ceci dit, même avec ma toute petite expérience, je pense pouvoir me permettre sans trop me tromper de dire qu’il semblerait que tu sois sur la bonne voie.

J’ai eu à ce moment là un bref passage suite à cette expérience pendant quelques jours où je me suis posé la question de mon orientation sexuelle de part l’envie de tester le plaisir anal que, de part mon éducation, chez un homme je considérais comme de l’homosexualité.

Ah ah, la grande question…. Les femmes prennent bien du plaisir par l’anus (certaines en tout cas, si, si, il y a des témoignages), alors pourquoi pas nous. Notre anus est il si différent de celui des femmes? En vertu de quoi devrions nous nous priver de ce plaisir? C’est plutôt dommage pour ceux qui refusent d’explorer ce domaine au motif qu’ils sont des Hommes. Tu as bien fait, si c’est ton désir, d’explorer cette partie. Laissons l’ignorance (et la stupidité) aux autres. D’autant que cette partie de notre anatomie cache, à la différence des femmes, un petit joyau, une pépite capable de nous faire ressentir de grands plaisirs.
En revanche, tu ne serais attirer que par les hommes, les choses seraient différentes. Mais la encore, où est le problème? La liberté des uns s’arrêtant au commence celle des autres, si tout le monde est consentant, à qui est ce que tu porterais tort???
Mais c’est un autre débat.

Je te souhaite un bon cheminement et de trouver rapidement la voie du plaisir prostatique.

Au plaisir de lire tes prochaines aventures.