#24938
JieffeJieffe
Participant

tu nous dis les maîtriser plutôt bien

Je tenais à préciser tout de même que ça peut être présomptueux de ma part, que c’est l’impression que j’en ai avec ma petite expérience. Peut-être que l’avenir confirmera cette impression, mais peut-être aussi qu’il l’infirmera.

Il n’y a pas de risque à chercher et à expérimenter quitte à revenir en arrière vers quelque chose qui marchait mieux avant.

Le seul risque que je vois est celui de ne pas réussir à reproduire le plaisir de la séance précédente, voire ne pas ressentir de plaisir, mais est ce réellement un risque??? Juste une session de perdue, et alors? Le gain en revanche est important, découvrir quelque chose de nouveau. Reste tout de même je pense de ne pas permettre au doute de s’installer, qui fragiliserait les séances futures?

ton bassin, ton tronc deviennent comme un cheval qui rue, qui saute, qui bouge dans tous les sens

Je n’en étais tout de même pas à ce stade, mais je sentais bien l’Aneros aller et venir un peu comme un sexe. La sensation m’a fait penser à ce que tu as écrit il me semble bzo, l’impression de se faire l’amour, de se pénétrer avec le masseur. Un petit peu comme si j’étais l’homme qui me pénétrait, mais j’étais également le réceptacle. Cela ne m’a déclenché un plaisir immense, mais j’avais l’impression de me mettre de grands coups de boutoir, comme on peut le lire quelque fois…

Les contractions involontaires, les tremblements, les soubresauts, les convulsions
en soi, ne sont pas du plaisir, il faut bien comprendre cela

Et bien c’est un petit peu comme ça que je l’ai compris, et c’est pourquoi je ne m’y suis pas attaché. Aujourd’hui, je dirais qu’elles ne sont pas le plaisir, mais le déclencheur du plaisir. Je me trompe?

tu devrais vraiment laisser tomber si tu veux progresser,

Promis :). Non, vraiment, comme je l’ai écrit, je vais envisager mes prochaines séances différemment, avec contractions légères.

c’est sans doute bon au début pour s’habituer à la sensation du masseur

C’était aussi le but.

le plaisir que tu as ressenti avec le do nothing, j’en suis persuadé,
est du à des mouvements involontaires, légers

Oui, c’est fort probable. Ce que j’ai remarqué, c’est que naturellement je ne respire pas avec mon abdomen. Je me suis contraint à le faire durant de la phase de relaxation et j’ai immédiatement senti qu’il se passait quelque chose la dessous. C’est à partir de ce moment là que j’ai ressenti le masseur, et des chatouillis au niveau de ce que j’ai identifié comme ma prostate. Ce qui veut bien dire que ce sont les mouvements, ici de la respiration, qui génèrent une réaction.

en-dehors de celui que tu peux obtenir en faisant travailler ton imagination….si tu as besoin de commencer à penser à des scènes érotiques ou pire, regarder du porno,
c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas

Ben en fait, je n’ai pas cherché à faire travailler mon imagination, c’est venu tout seul. En revanche, et c’est ta phrase qui me fait penser ça, c’est que peut-être j’ai identifié comme cause du plaisir cette pensée, alors qu’il est possible que cette pensée me soit venue alors que je commençais à ressentir du plaisir. Tu comprends ce que je veux dire, qui de la poule ou de l’oeuf? Je ne saurais réellement le dire maintenant, alors que j’en étais persuadé il y a peu.
C’est intéressant ces réflexions que tes paroles me soumettent.
Oui, j’ai vraiment bien fait d’ouvrir ce journal. Andraneros a tout à fait raison. Je pensais connaître tous les conseils liés à cette pratique tellement j’ai lu de témoignage, mais je me rends compte que j’ai vraiment besoin de vous. Bien plus que je ne l’imaginais.
Toutes ces réflexions m’ouvrent les yeux sur des choses que je n’aurais su voir tout seul, ou bien ça aurait pris du temps.

non vraiment, il est temps d’entrer en action, bouge ce masseur, bouge ce cul,
bouge tout, fais-toi l’amour, que diable!

Bien mon capitaine 🙂