#25127
bzobzo
Participant

je voudrais revenir encore une fois ce sur message qui a pu éveiller en toi
quelque inquiétude et quelque doute sur cette démarche
de favoriser le féminin en nous dans nos profondeurs
pour prendre les commandes de notre corps durant la séance

je me rends compte que mon exaltation, mon enthousiasme
à louer les bienfaits et les sensations de cette voie tels que je les ressens maintenant
que le processus est à peu près complet chez moi,
peuvent se révéler contre-productifs si je ne prend pas les précautions oratoires appropriées

je veux dire par là que présenter l’ensemble de ce processus
tel que je l’ai identifié et parcouru jusqu’ici en un bloc compact,
sans aucun recul avec toutes ses difficultés présentées en une fois
et surtout sans le remettre dans son contexte temporel,
peut paraître pour quelqu’un qui n’en est pas au même stade,
comme le mettre face à une paroi rocheuse quasi verticale à escalader,
cela peut fait naître un sentiment de doute et de découragement

alors que remettre tout cela dans son contexte temporel,
c’est-à-dire qu’il s’agit là de nombreuses étapes échelonnées dans le temps,
permet de voir tout ce processus tel qu’il est en réalité,
certes un sommet à atteindre, une pente donc quelque part avec ses épreuves à surmonter
mais avec un dénivelé raisonnable , une pente douce en fait,
car chemin à parcourir qui s’étale sur des mois, voire des année
selon l’assiduité de chacun
même si certaines étapes seront plus raides, plus difficiles que d’autres