#25324
Avatareveilletajoie
Participant

Mon chemin ne cesse de m’etonner: hier matin j’ecrivais que j’etais repu.
Et toute la journée j’ai ressenti encore ces frissons de plaisir dans mon bassin.
Hier soir les étincelles étaient dans mon cœur et ma gorge, discussion profonde avec mon épouse.
J’ai dormi dans une chambre à part la nuit dernière mais je ne me suis pas senti seul. À la lecture d’un article sur l’energie Kundalini j’ai découvert cette idée que tout homme possède en lui une déesse intérieure, Shakti, qui est énergie pure, et qui s’enroule autour du chakra racine (périnée).
Ça devient donc un peu mystique… mais j’ai décidé d’accueillir ce fourmillement qui durait depuis 48h comme l’expression de cette déesse intérieure.
Et nous avons fait l’amour une bonne partie de la nuit. Une de ces nuits torrides que j’ai connu quand j’etais jeune amant, ou sexe, tendresse, sommeil et mots d’amour s’entremelent sans arrêt. C’était étonnant de personnifier cette pulsation de plaisir mais ça m’a comblé, physiquement et émotionnellement.
Et puis, imaginer quelqu’un d’autre, irréel, qui vous fait l’amour de tout son être, ça aide vraiment à s’abandonner aux sensations et mouvements complètement involontaires.
Je n’ai pas eu d’orgasme mais j’ai connu de longs moments si bons et beaux que je crois que même cette idée me semble futile. Mon cœur a été comblé de tendresse, d’acceptation et d’affection.
Forcément, aujourd’hui la moindre stimulation (les vibrations de la route dans ma voiture, passer en boutique récupérer mes peridise, simplement me souvenir) me fait pétiller… et je fais attention à mon souffle pour que mon périnée ne devienne pas douloureux.
Que d’aventures !