#25328
bzobzo
Participant

Je suis un peu moins sévère que toi sur la salle des machines. Effectivement, rien n’est jamais acquis, et le super O et la séance idéale n’est pas forcément au RDV. Mais après quelques semaines, je n’ai plus besoin de passer par la phase de relaxation. Ca démarre tout de suite.

ma métaphore de salle des machines n’était pas suffisamment claire et précise.

je n’ai pas voulu dire que les sensations n’étaient pas forcément au rendez-vous,
phase de relaxation, je ne sais pas bien ce que cela veut dire,
moi, dès que le masseur est en place, je démarre tout de suite,
je m’arrête régulièrement après, je prend des pauses

pour moi, il y a la phase des préliminaires
où on fait monter progressivement le plaisir, on a quelques orgasmes légers
puis graduellement on entre dans la seconde phase, la plus intéressante,
celle où les orgasmes deviennent vraiment intenses
et où au bout d’un certain temps, quand la tension sexuelle devient maximale,
il y a possibilité de super O

ce que j’ai voulu dire , c’est que cette seconde phase, celle qui est vraiment pleine de promesses,
elle n’est jamais garantie, elle n’est pas là prête à être réanimé en un clin d’oeil,
elle se mérite à chaque séance, il faut lutter pour elle

Ca démarre tout de suite.

Bien sûr, les sensations de plaisir sont directement là,
moi je commence la plupart du temps par un orgasme au premier contact avec le masseur ces dernirs temps,
je l’appelle mon orgasme de bienvenue, de retrouvaille entre le masseur et ma prostate,
ils sont contents de se retrouver , ils s’enlacent chaleureusement
et cela peut durer 15 secondes, 30 secondes, jusqu’à une minute,
j’adore ce premier orgasme, il est vraiment très particulier,
c’est vraiment le plaisir des retrouvailles entre le masseur et ma prostate,
il n’y a pas d’autre façon pour moi de l’exprimer

mais après l’intensité descend et j’entre dans la phase des préliminaires
où j’ai encore parfois tendance à perdre patience
pourtant de la persévérance et de l’application qu’on dispense durant cette phase
dépend la réussite de l’entièreté de notre séance