#25349
JieffeJieffe
Participant

hum ma description correspondait essentiellement tout de même
a ce que je ressentais immédiatement après la séance,

Oui, mais je gage que le bien être ressenti a un impact sur notre vie, cette impression de plénitude, de sérénité que vous décrivez ne peut pas à mon sens ne pas avoir de répercussions sur la vie quotidienne. Certains l’ont exprimé, même si comme tu le dis, cela doit être difficile à quantifier, voire même à appréhender.

un vrai épanouissement

Ne dit on pas de quelqu’un qui semble heureux qu’il est épanoui? Je pense sincèrement que cet épanouissement rejaillit sur ta vie. Le changement doit s’installer doucement, dans le temps et en fonction de notre avancement, de telle sorte qu’il doit être difficile à percevoir.

par conséquent une influence positive sur les frustrations qui peuvent naître
du manque d’activités sexuelles avec autrui

Et peut-être de façon plus générale sur toutes les frustrations?

et pas seulement donc le vidage des couilles à la force du poignet
auquel sont condamnés en général les gens comme moi

Et oui, et tu prends conscience de la chance que nous avons de vivre à cette époque. IL y a 30 ou 40 ans en arrière, tu aurais été condamné à cette pauvre sexualité, à la force du poignet comme tu dis. C’est dans des cas comme ça que je me dis que nous avons une chance énorme, de vivre dans une époque formidable (bien sûr, il n’y a pas que des bons côté, mais rien n’est jamais tout rose).

je me rappelle au début, je n’avais vraiment aucune idée que cela se développerait comme cela,
c’est une prise de conscience peu à peu de cette féminité qui émergeait durant la séance

Et bien je me rends compte que si c’est un fantasme pour moi, la plupart des pratiquants y viennent, en tout cas à cette part féminine. Regardes un peu les divers témoignages, et le plus flagrant en ce moment est celui de Voyageur, qui entrevoit aujourd’hui le côté spirituel, même s’il ne le cherche pas, et aussi le côté féminin. Il ne semblait pas au début dans cette optique. Chacun le vit à sa façon, mais cela semble être tout de même une constante, à différents niveaux selon les individus.

les capacités d’abandon de ce corps, ses capacités de s’offrir au plaisir
sont sans commune mesure avec les miennes habituellement

J’adore lire ça 🙂

ma surprise et ma joie ont été telles que j’ai déraillé en trop m’observant,

Ah ben cela illustre bien ce que je chercher à te dire. Lorsque tu es en période d’apprentissage, la moindre nouveauté attire ton attention, au risque d’en faire disparaître la conséquence. C’est ce qu’il m’arrive lorsque tu penses que je me focalise trop sur certaines sensations que je ressens. Il me faut, comme à chacun de nous je pense, de la pratique pour dépasser cet étonnement de la nouveauté et aller chercher ce qu’il y a derrière.

par contre je pense de plus en plus à aller chercher des compagnes
j’ai hâte en fait de voir le plaisir dans les yeux d’une femme,
la voir bouger, se mouvoir comme si la puissance de l’océan l’habitait
j’ai l’impression que j’en serai totalement complice,
un complice actif et attentif

Mmmhhhh, tu me diras, mais je pense que l’homme dans l’acte sexuel est trop attentif, trop concentré sur ce qu’il fait pour apprécier totalement ce spectacle. Ma démarche est plus voyeuse. Je recherche (il y a longtemps que je ne l’ai pas fait) des images ou idéalement des vidéos dans lesquelles on peut admirer des femmes en train de jouir, des femmes en plein orgasmes. Je peux alors plus facilement me concentrer sur ce que je vois, m’identifier. Mais c’est assez difficile à trouver, ce n’est pas avec les pornos qu’on nous livre que je peux satisfaire ce fantasme. Il y a les hystérical litterature qu’Adam nous a fait découvrir, que j’aime beaucoup.
Mais je pense qu’il est certain que cette pratique, en rapprochant l’homme du plaisir féminin ne peut que le rendre meilleur amant, en favorisant entre autres la communion de deux êtres.

Merci bzo pour ces messages, continue de me faire rêver.