#25401
AndranerosAndraneros
Modérateur

Cet article en accès libre sur le site de ce grand quotidien de la presse française montre que le choix d’un sextoy est donc maintenant un sujet pour le grand public. Je reprends quelques éléments de cet article.

Plus c’est cher, mieux c’est 

C’est vrai car on ne peut pas ignorer les arguments avancés par Adam :
• coût de la recherche et du développement de tout produit innovant,
• coût de la qualité pour les matériaux au contact des muqueuses,
• coût de la technologie mécanique, électrique, pneumatique et numérique,
• coût de l’ergonomie,
• coût de l’artisanat pour les produits qui ne sortent pas d’un moule.
Mais plus il paie cher, plus le consommateur est en droit d’attendre un produit résistant qui ne tombe pas en panne au bout de quelques semaines, un service de qualité accompagnant le produit, une promesse de résultats respectée, une garantie explicite et sans complication, une utilisation facile.

Un bon sextoy épouse votre géographie interne

C’est une évidence que ne respectent pas un trop grand nombre de copies qui cherchent désespérément à se différencier des produits originaux aux frais de l’acheteur.

La meilleure manière de réussir un achat est encore de faire confiance à des professionnels, dont c’est le métier, et non un revenu annexe…

Le conseil a aussi un coût qu’il est normal et même souvent utile de payer.

faites confiance à votre bon sens et à votre anatomie spécifique, plus qu’aux dithyrambiques critiques en ligne.

Même dans le domaine du fantasme on n’échappe pas au bon sens ! Un bon produit est un produit qui vous convient et si vous ne pouvez pas l’essayer vous dépendez de ce qu’on vous en dit. C’est pour ça que vous consultez NXPL et son forum ! Car sur internet on ne peut que comparer les prix hors frais de douane, les dimensions quand elles sont données et les photos