#25814
bzobzo
Participant

Une session sans super O’ n’est pas une session ratée. Ce peut être une très bonne session, ce peut être un très bon moment passé avec soi-même. On peut avoir envie de vivre des super Os’ sans pour autant considérer que vivre un simple orgasme prostatique soit un échec. Il ne faut pas oublier que chacun est différent, que le super O’ de l’un n’est peut-être qu’orgasme prostatique normal pour l’autre et que le super O’ de ses débuts n’est plus qu’un orgasme prostatique normal après quelques mois ou quelques années de cheminement supplémentaire.

ce que j’ai écrit , n’était pas assez précis et dans le contexte de ce message qui suivait immédiatement mes deux textes concernant cette extraordinaire séance que j’ai eue il y a quelques jours,
cela a entraîné quelques quiproquos et confusions,
je n’ai jamais voulu dire qu’une session sans super O est une session ratée.Je souscris entièrement à ce que tu écris
et que je reprends dans ma citation.

Non ce que j’ai voulu dire, c’est qu’une séance même modeste quand elle est réussie,
elle nous paraît unique,
c’est l’essence-même du plaisir prostatique qui veut cela, à mon avis,
autant un orgasme classique avec éjaculation, c’est dans notre nature, du territoire connu et balisé,
autant le plaisir prostatique est quelque chose qui semble venir d’ailleurs,
du plus profond en apparence inexplorable de nos entrailles et à chaque fois, c’est le même éblouissement
qu’on a cela en nous, des sources de plaisir si vives, si puissantes et si différentes

Il me paraît cependant nécessaire de rappeler avec force non seulement aux débutants mais aussi aux anéronautes plus avancés l’importance
• de ne rien attendre d’une session,
• de la vivre dans l’instant présent en donnant toute son importance à chaque sensation, aussi légère soit-elle,
• et de l’apprécier à sa juste valeur.

là aussi, je ne peux être que d’accord,
d’ailleurs après cette extraordinaire séance que j’ai décrite,
hier et avant-hier, j’ai complètement raté mes séances suivantes,
justement parce que j’avais la tête encore trop pleine de ce que j’ai vécu ce jour-là
et n’ai pas pu appliquer ces quelques règles de base que tu rappelles

mais bon cela ne me dérange pas plus que cela,
l’important c’est que j’ai réussi à atteindre ces sommets,
je sais que je les retrouverai une fois que j’aurai digéré comme il faut ce que j’ai vécu