#26087
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Zapa et bienvenue sur le forum,

Je ne vais rien rajouter de nouveau par rapport à ce qu’ont écrit mes camarades (et oui, vous êtes mes camarades 🙂 ). Je suis complètement d’accord avec tout ce qui écrit.
Je pense qu’il faut dépasser ce que l’on nous a inculqué durant des années, tu es PD si tu te fais enculer. L’anus est une zone sensible et érogène pour les femmes, alors pourquoi pas pour les hommes? Quelle différence y a t’il entre un anus de femme et un anus d’homme, hormis qu’il se cache un petit trésor dans celui d’un homme?
Si en revanche tu es attiré par des hommes, que tu envisages d’avoir les mêmes rapports avec un homme que tu peux avoir avec une femme, à savoir partager ta vie avec, avoir des gestes de tendresses, d’amour, partager tes joies et tes peines…etc, alors peut-être es tu véritablement homosexuel.
Et alors????
Si ce n’est que le sexe qui te fait fantasmer, c’est à mon sens que tu es conscient de ta sensibilité anale. Comme beaucoup certainement, mais ils ne s’autorisent pas à explorer ce plaisir, sous prétexte de passer pour homosexuel. Quel dommage à mon avis.
Ce désir que tu éprouves n’est pas rare chez les pratiquants anesossiens. Beaucoup d’entre nous sont persuadés qu’il existe une part féminine en chacun de nous, comme une part masculine en chacune d’elles. Le tout est de la laisser s’exprimer.
Mon évolution me conduit à dire aujourd’hui que cette part féminine s’exprime plus dans le fait d’accepter certaines choses auxquelles nous ne sommes pas habitués. Par exemple, considérer que le plaisir que nous allons ressentir ne se limite plus à une seule partie de notre corps et qu’il aura une fin par une éjaculation ‘libératoire’. De même, dans l’acte sexuel, nous sommes dans l’action, la crispation même quelque fois. Ici il s’agit d’être dans le recevoir, dans l’abandon, dans la perception de chaque sensation. Et ça, c’est bien plus féminin à mon sens. Mais j’étais comme toi au début de mon cheminement.
Enfin en ce qui concerne le fantasme lors d’une séance, si je pense qu’il peut aider à déclencher de l’excitation, il nous détourne aussi des sensations que nous renvoie notre corps. Et ce sont si j’ai bien compris ces sensations qui vont nous projeter vers l’orgasmes.
La féminisation de cette pratique est à mon sens ici: être attentif aux signaux que nous envoie notre corps, considérer l’entièreté de notre être comme un organe sexuel, s’abandonner au plaisir, aussi faible soit il, oublier nos sexe et son mode de fonctionnement….
D’autre part, je n’en suis pas certain, mais je pense que ce fantasme de pénétration est masculin. C’est l’idée que nous nous en faisons. Il se pourrait que nos amies ne se focalisent pas du tout la dessus, mais sur le plaisir qu’elles ressentent, qui n’a pas grand chose à voir avec ce qu’elles mettent dans leur vagin. Une femme peut jouir avec un doigt, s’il fait ce qu’il faut. Je ne sais pas si je suis assez clair dans ce que je veux exprimer, mais globalement, cette idée de prendre du plaisir parce qu’elle est pénétrée est peut-être exclusivement masculine.
Bref, comme le dis Andraneros, si ce sujet t’intéresse, tu vas trouver pas mal de discussion qui le concerne sur le forum, mais je pense sincèrement que tu n’as pas de grandes craintes à avoir, et quand bien même tu changerais d’orientation, cela ne ferait que te révéler à toi même, et tu vivras certainement plus heureux. Je rejoins complètement WTIL à ce sujet.
Il y a des hommes qui pratiquent le pegging avec leur compagne, et ne sont pas que je sache pour autant homosexuel.