#26502
AndranerosAndraneros
Modérateur

Vous nous dites @kirk_ :

 je contracte tout en inspirant (mais je sais pas si il faut inspirer ou expirer, par exemple les exercices de Kegel disent de contracter le périnée en expirant), 

A ce moment de votre cheminement vous devez associer diverses actions qui ne sont ni spontanées ni naturelles. C’est une vraie difficulté. La volonté des respecter formellement telle ou telle pratique peut vous conduire à bloquer la mise en œuvre des autres actions nécessaires à l’apparition du plaisir. Dans cette situation vous ne risquez rien à faire ce qui est le plus naturel et facilite le déroulement de votre session.

N’oubliez pas qu’une des méthodes souvent mise en avant pour la découverte du plaisir prostatique est celle dite « laisser faire » (« do nothing » en anglais). Elle montre que ce qui est le plus important est de se détendre et de se concentrer sur les sensations crées par la présence du masseur. Quand une action particulière semble vous bloquer, revenez à l’essentiel ; vous pourrez la reprendre avec de bien meilleurs effets un peu plus tard.

Les contractions involontaires sont celles que vous ne déclenchez pas directement volontairement. Elles peuvent être associées avec une autre action que vous faites volontairement. Un tremblement de fatigue est involontaire, même s’il est la conséquence d’une contraction musculaire volontaire.

Donc j’ai avancé légèrement par rapport à avant où je ressentais rien,

C’est important.

mais je suis bloqué et je ne sais pas si il faut faire quelque chose de particulier pour que ça aille encore plus loin.

Si vous demandez « quelle action engager pour mieux ressentir la présence du masseur ? » je vous réponds pensez d’abord à vous relâcher, à vous mettre à l’écoute de votre corps sans rien attendre pendant la session. Tout ce que vous ferez pour faire monter le plaisir ne peut se faire efficacement que sur cette base.

Bon cheminement @kirk_.