#26623
EpictureEpicture
Participant

Bonjour à tous,
Perso, je pratique l’electrostimulation avec un cefar peristim. C’est comme un appareil de stimulation musculaire, mais dédié à la rééducation périnéale. En fait c’est ce qui me permet de rester discret sur ma pratique au sein de ma famille. On peut faire ses propres programmes et régler la fréquence de 2 à 120 Hz et la largeur d’impulsion de 50 à 300 µs. Et contrairement à ce qui est annoncé sur les sites spécialisés, les électrodes de chez mystim sont compatible avec mon appareil. Un jour je passerai à des appareils dédiés plaisir sexuel pour voir si c’est mieux, et pour le coupler à une chaine hi fi, ça me plait beaucoup comme concept. Mais ce que j’ai est déjà pas mal. L’autre point important est le choix des électrodes. Comme je suis relativement débutant, je n’ai pas cherché à taper dans le gros tout de suite, j’ai commencé par un » anuform », mais c’est vraiment petit, et avec les contractions de l’anus il fini par faire mal. Alors j’ai testé de chez mystym le twisting tom, mais pour moi, il est trop gros, il est puissant, mais devient inconfortable à l’usage. Alors je me suis rabattu sur le flexing flavio : il est parfait. Il épouse bien mes formes. Je l’associe à 2 patchs : 1 sur le périnée, et un sous le coccyx,  mais sans toucher le flexing flavio. Du coup, ça forme un arc depuis le coccyx jusque sous les bourses avec pénétration jusqu’à la prostate. Mais la stimulation n’est pas faite directement sur la prostate, c’est sur les côtés. Cette disposition met toute la zone en contraction, de l’intérieur et de l’extérieur mais sans toucher ni aux testicules, ni au pénis. Il est probalbe que chaque contraction due à l’électrostimulation fasse bouger le flavio contre la prostate. Le résultat est assez bluffant, j’ai testé ça la semaine dernière, et je dois dire que c’était pas mal du tout. Je ne suis pas un expert en massage prostatique, mais là, tout le bas de mon corps est parti en contraction involontaire (hors électrostimulation), avec tremblements. Je ne peux pas affirmer qu’il s’agissait d’un orgasme parceque les contraction ne me donnait pas plus de plaisir, elles étaient une forme d’aboutissement, mais pas d’explosion. Bon faut que je teste à nouveau pour perfectionner l’approche. Il faut y aller tranquille sur l’intensité sinon ça devient de la musculation, on sort du domaine du  plaisir, mais la tentation est grande de pousser l’intensité toujours plus fort.
Si vous avez testé d’autres électrodes, je serait friand de détails. Cela est toujours interessant