#26753
AndranerosAndraneros
Modérateur

Votre message décrit une situation qui correspond très précisément à celle que j’ai connue au cours de mon cheminement lorsque ma femme a découvert ma recherche d’une nouvelle forme de plaisir ainsi que les effets de mon cheminement sur ma sensualité et l’état d’esprit dans lequel j’abordais nos ébats amoureux trop rares à cette époque.

‘je sais que je (ne) m’occupe pas assez de toi’

Elle a prononcé les mêmes mots. Je pensais comme vous :

La sexualité n’est pas le fait de s’occuper de l’autre. Mais de prendre et de donner… Mais comment lui donner ?

Nous somme sortis de cette situation douloureuse et potentiellement conflictuelle quand j’ai pu reformuler la question :
• Comment lui donner envie ?
• Comment lui donner confiance?
• Comment lui donner du temps?
Et bien sûr apporter les réponses qui correspondaient à ses attentes, exprimées ou non :
• Pour l’envie, ma propre évolution et un jouet, son premier (Womanizer P500) ;
• Pour la confiance un renforcement des marques de tendresse à son attention, l’engagement explicite d’accepter tous ses refus sans regret ni mauvaise humeur ni frustration ;
• Pour le temps l’engagement explicite de ne lui mettre aucune pression.
Résultat… En deux ans nos ébats ont plus évolué que durant les quarante-cinq années précédentes. Mon histoire n’est pas la vôtre, la personnalité de ma femme est certainement différente de celle de votre femme, mon témoignage ne vaut donc pas conseil. S’il vous aide à réfléchir, à prendre du recul et à rouvrir le dialogue sur ce sujet avec votre femme, je serais très heureux. Bon cheminement à vous deux.