#26896
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bienvenue sur le forum @monplaisir14000.

Et en effet, « miracle », la méditation et respiration de l’époque aidant, j’ai découvert que le massage minutieux et délicat de cette petite châtaigne qui, en gonflant sous les caresses, pouvait provoquer des plaisirs et des orgasmes extraordinaires. Orgasmes d’abord timides mais en apprenant à m’abandonner, j’ai parfois cru que ma tête aller exploser tellement la pression sanguine des contractions et les soubresauts de mon corps étaient violents.

Vous avez donc déjà atteint un niveau de maîtrise du super O. Votre témoignage et vos questions en seront d’autant plus précieux.

Autant la première manifestation que vous décrivez est souvent mentionnée dans les forums spécialisés, autant la seconde, « un jet liquide comme l’urine qui est expulsé de ma verge simultanément à l’orgasme… », est très rarement mentionnée.

une autre forme d’orgasme dans cette zone…
Quelle nouvelle sensationnelle !!! Savoir que l’on peut apprendre à développer ce plaisir, ces sensations, ces orgasmes également sans avoir à toujours aller fouiller manuellement notre « intérieur ».

Les orgasmes que je peux vivre sans masseur, comme certains de nos amis, ne sont pas, selon mon expérience, « une autre forme d’orgasme ». Je ressens les mêmes sensations dans les mêmes conditions. En ce qui me concerne ces orgasmes ne diffèrent de ceux que je vis avec mon masseur que par une intensité plus faible et une localisation corporelle plus floue.

Ce qui me plaît également, c’est l’approche ésotérique et méditative de certains d’entre vous… Quel bonheur d’imaginer pouvoir concilier développement personnel, sensoriel et érogène.

L’approche méditative vient naturellement
• d’une part du travail de relaxation, détente mis en œuvre pour créer les conditions du lâcher-prise,
• d’autre part de l’état d’esprit à maintenir pendant les sessions, relâchement musculaire, concentration sur des sensations internes, renoncement aux pensées parasites,
Selon cette approche une session de massage prostatique ne diffère d’une session de méditation classique que par son objet. Les techniques mentales utilisées sont très proches. Les effets des endorphines libérées dans les deux situations sont naturellement les mêmes.

En ce qui me concerne, il n’y avait pas d’approche ésotérique dans le sens où je ne cherchais pas une connaissance cachée, mais seulement un moyen de vivre des orgasmes plus satisfaisants que ce que je connaissais. En revanche par ce biais j’ai fait des découvertes qui découlent à la fois de la nature des exercices pratiqués pendant les sessions et des effets de l’intensité des sensations vécues sur ma perception de certains mécanismes énergétiques en action dans le corps.

Ce que j’ai lu sur les tétons donne également très envie de développer cette sensibilité et là encore tout est logique lorsque l’on lit les derniers travaux sur le lien entre le titillement des seins féminins et les effets sur le plaisir clitoridien et le réveil du point G. 

Ce point, très souvent mentionné dans les forums spécialisés, est un grand étonnement pour moi, mais encore plus un ravissement sans fin. Mes pointes de sein étaient insensibles. Maintenant elles sont très sensibles et continuent à le devenir encore plus. Elles sont devenues beaucoup plus sensibles que celles de ma femme selon ce qu’elle me dit. Ce qui me paraît encore plus étonnant c’est que la moindre stimulation sur l’une ou l’autre déclenche un écho très fort dans tout le bas ventre, sous forme de contractions anales et périnéales, d‘étincelles de plaisir au niveau de la prostate. Cela se produit même hors contexte, ce qui amuse follement ma femme. Comme pour le reste de mes découvertes je n’ai pas cherché cette aptitude, elle s’est développée naturellement.

Ma rationalité ne me permet pas de parler comme vous d’un

ascenseur vers la sensualité universelle, une expérience énergétique et spirituelle, un lien vers le divin au delà de nos enveloppes charnelles, une reconnexion à la fois avec nos racines et ce que nous avons vécu avant de venir sur terre et de retourner à la maison mère

Mais je vis, au fil de mon évolution sensuelle, une sorte de réconciliation entre mon être individuel façonné par mon environnement occidental moderne et l’être connecté à l’univers que décrivent les cultures asiatiques millénaires. Cette découverte, de nombreux autres la font sans passer par le massage prostatique en pratiquant simplement la méditation ou le yoga ou toute autre forme de discipline inspirée par cette culture.

Il est bien vrai que plus nous avançons dans notre cheminement, plus nous découvrons la richesse de notre sensualité et que cette découverte contribue à modifier la perception de mon corps et ma relation avec mon entourage.

Bon cheminement mon « frère de sensualité » @monplaisir14000.