#27161
bzobzo
Participant

j’y suis de plus en plus

nu, c’est plus facile évidemment,
donc me suis mis à nu dans mon siège devant mon ordinateur
avec toute la surface de mon corps à la disposition de mes mains

immédiatement elles se sont mis à se balader sur cette chair exposée, offerte,
j’ai bien écarté les jambes,
j’avais l’impression de sentir un courant d’air frais entrer par mon anus
tellement je les écartais
mais cela n’a duré qu’un instant
car la contraction est arrivé et immédiatement je me suis senti empli divinement

cloué dans mon fauteuil que j’étais
par la pression monstrueuse du décollage de la fusée,
l’impression d’être pulvérisé de plus en plus,
pour décoller, ça décolle…
c’est tout juste si j’arrive encore à respirer

bon dieu, la stratosphère,
les anges étonnés me voit passer à toute allure,
je monte encore plus haut,
pas s’arrêter en si bon chemin,
voyons voir ce qu’il y a encore plus haut