#27225
AvatarCh313
Participant

Bzo 18 avril 2018 à 1 h 26 min
tu nous manques ces derniers temps,
tu devrais écrire des messages plus souvent par ici, tu te fais rare
et puis que fais-tu hors du forum « aneros et plaisir prostatique », tu t’es égaré?

Non, je ne me suis pas égaré mais j’ai mis quelques temps pour me décider.
J’ai finalement suivi le conseil d’Andraneros.
Je suis arrivé sur cet espace de discussion en ayant acheté l’Aneros et je m’y suis inscrit naturellement dans le forum traitant du plaisir prostatique
Et je suis régulièrement les derniers récits des uns et des autres
Maintenant je suis de plus en plus souvent ‘Aneroless’ et je viendrai certainement sur ton journal ‘troisième édition’

Merci Jieffe pour l’intérêt que tu manifestes à mon problème. Même si je suis arrivé à ce point par la recherche du plaisir prostatique, la difficulté de partager des plaisirs sexuels avec ma compagne est bien indépendante.
De son désir et de ses douleurs
Comme je le disais au début de mon post, je ne sais pas s’il s’agit de son plaisir ou a-t-elle accepté ma ‘demande’ pour seulement me faire plaisir.
Quant à ses douleurs, c’est la première fois qu’elle m’en parle. Et qu’elle m’en parle est une ‘première’ elle ne parle jamais de sexe ! Je ne sais donc si c’est récent.
Comme je ne sais pas davantage si elle a ou n’a pas de désirs.
Je ne comprendrais pas qu’elle ait une rancune à mon égard, d’autant qu’en général elle est très directe dans ses propos.
Qu’elle m’abandonne en cours de route et de ne pas aller jusqu’au bout est récurent avec elle. Je ne sais pas le pourquoi de ce comportement.
Il y a bien longtemps que nos rapports se sont espacés. Mais j’ai toujours espéré un renouveau. Quand ils sont devenus très espacés, j’ai pourtant fait des ‘appels’ indirects. J’ai ostensiblement consigné mes recherches sur internet. Elle les a bien vues. Elle n’a pas parlé des vidéos pornos mais de mes recherches de sextoys et sur les clubs libertins.
Son appréciation sur les clubs : ‘c’est pour me ramener des champignons’ m’a-t-elle dit.
Mais elle n’a pas exprimé d’autres choses. Je ne sais pas ce qu’elle en pense.
Je suis donc dans le brouillard le plus épais.

À plus