#27396
AvatarCh313
Participant

Écoulements

Plusieurs fois au cours de mes séances, j’ai constaté des écoulements surtout dans mes ébats féminins. J’éprouve du plaisir à me recevoir et plus récemment me regarder quand c’est possible.
Il n’y a pas très longtemps que cela est apparu. Pour mieux comprendre, j’ai pris ou du moins essayé de prendre en vidéo ces émanations. Les contrôles nécessaires pour tenir le smartphone font que le résultat n’est pas terrible comme je tremble beaucoup même si j’essaye de calmer mes spasmes. Ce serait beaucoup mieux si quelqu’un d’autre pouvait tenir la ‘caméra’. De même quand je tiens la tablette, je ne peux pas me caresser le ventre avec ce liquide.
En général je ne suis pas en érection. Les toutes premières goutes, je ne les sens pas mais déjà elles mouillent mon gland, coulent doucement sur mon ventre. Les spasmes augmentent, les contractions aussi, je sens alors des goutes glisser dans mon urètre. Elles sont plus importantes en volume et se répandent sur moi. C’est transparent, huileux à souhait, je l’étale sur mon ventre. Je jouis de mes caresses.
J’approche l’orgasme, mes jambes tremblent sans fin, les contractions sont plus puissantes. Ce n’est plus quelques goutes mais de petits jets au rythme des contractions. Deux puis trois. Le liquide est déjà plus fluide mais toujours assez transparent. Je les sens bien se répandre sur mon ventre avec leur chaleur. L’orgasme continue, mais les écoulements se tarissent. Je me masse le ventre avec cette mixture.
Au bout de quelques minutes, les écoulements reprennent plus importants plus puissants aussi. Mais la couleur devient plus jaune, incontestablement il y a beaucoup d’urine.
Après une phase de calme relatif, je repars aux petits jets très clairs et recommence un nouvel orgasme, je m’inonde carrément.
Et cela peut recommencer une troisième fois.
Parfois j’ai une légère érection, et les jets importants m’arrivent au sommet de ma poitrine sur mes seins, j’en jouis beaucoup j’ai l’envie folle que ça recommence. C’est même arrivé une fois au visage sur ma joue.
Je me rappelle que cela m’était arrivé une fois (il y a bien longtemps) où elle m’avait masturbé avant de partir au boulot, j’avais éjaculé jusqu’au cou. Ça n’est arrivé qu’une seule fois.
Après retour au calme quand je me nettoie, m’essuie, une goute ou deux perlent encore à mon méat. Et pendant quelques minutes encore mouillant mon caleçon ou laissant un grand fil jusqu’au sol.

J’ai essayé une nouvelle séance avec l’intention de filmer. J’ai passé beaucoup de temps sans que rien ne se passe, ça ne marche pas sur commande.
J’ai donc pris l’Helix à la rescousse. Je ne suis pas arrivé à un bon niveau d’excitation, mais j’obtiens quelques petites émissions par deux fois.
Finalement je choisis de me masturber. Et sans avoir une jouissance énorme, j’éjacule vraiment, je n’en crois pas mes yeux, du sperme jaillit mouillant mon T-shirt que j’avais pourtant bien relevé. La vidéo que je regarde tout de suite me confirme bien ce liquide blanc même si elle est très floue en majeure partie.
La convalescence de ma prostate ne devait pas encore être terminée quand récemment j’ai expulsé une grosse croute .

Voilà c’est mon vécu. Bien qu’elles soient assez mauvaises, j’aime regarder ces vidéos. Regarder les jaillissements de mon sexe me ravit.