#27441
bzobzo
Participant

bon, il faut que je me force à m’habiller, je dois faire des courses, aller les bouquinistes,
pour l’instant je n’arrive plus à me retenir,
c’est devenu tellement facile, tellement intense que je n’arrête pas,
sur mon bureau, dans mon lit, par terre, contre l’armoire,
sur la table de cuisine le haut du corps couché dessus et même encore une jambe posé dessus,
comme j’étais ouvert, comme j’étais ouvert
(merci le yoga pour les postures d’ouverture des hanches)