#27470
bzobzo
Participant

ben disons que ce qui se passe ces derniers jours,
c’est que d’une part l’intensité en aneroless a encore augmenté considérablement
mais surtout le plaisir devient de plus en plus consistant,
la consistance est très très importante,
elle sous-entend la quantité en plus de la qualité

j’en suis désormais un stade de consistance très proche de ce que j’avais atteint avec masseur
avec la richesse, la variété et la liberté en plus, spécifiques à l’A_less,
ainsi qu’une précision et un réalisme des sensations beaucoup plus forts aussi,
c’est tout simplement inouï de réalisme et de précision des sensations à chaque instant,
une fois que je suis bien échauffé,
je n’arrive pas à y croire encore à quel point c’est plus vaste et plus puissant
que la pratique avec masseur
qui pourtant m’avait aussi emmené tellement loin, m’avait fait vivre des moments extraordinaires
mais en aneroless, c’est encore un autre niveau

la quantité et la qualité sont toutes les deux là à présent, c’est un pas très important
du coup oui,
je commence à avoir cette sensation de satiété, de rassasiement, d’apaisement, de sérénité momentanée
si délicieuse après la séance
que peut apporter ma façon de pratiquer, un corps à corps amoureux
avec toute la fougue , la passion, un engagement total aussi bien physique qu’émotionnel,
exactement comme quand on a fait l’amour avec une partenaire passionnément

mais aussi durant les séances et les micro-séances, je ne m’en suis jamais caché,
même si je suis réticent à rattacher ma pratique à une quelconque spiritualité ou ésotérisme,
j’ai touché essayer de rendre dans mes textes,
d’une part, ce qu’il y avait extraordinaire, de miraculeux
dans le massage prostatique avec ou sans masseur

dans ce flot de plaisir, de sensations intenses et de jouissances
auxquels dans une pratique sexuelle plus conventionnelle, l’homme n’a pas accès,
d’avoir grâce à la prostate, comme par une porte dérobée, accès au vaste royaume du plaisir féminin
même si certains refusent à l’appeler ainsi, rejettent cette façon de voir les choses,
personnellement dans ma pratique,
c’est beaucoup trop irrésistiblement ressenti ainsi,
beaucoup trop irrésistiblement vécu dans ma chair ainsi,
pour que j’y réfère autrement

et puis d’autre part, à partir d’un certain d’intensité et de qualité des sensations,
cette sensation d’accéder à quelque chose qui nous dépasse,
à quelque chose de vertigineux par moments durant une séance,
cela j’ai aussi envie de le rendre
et j’ai commencé aussi à le ressentir en aneroless enfin
maintenant que la consistance est là,
cela me manquait

ma pratique commence vraiment à aboutir sans masseur aussi,
le plaisir sexuel qu’elle m’apporte, est tout simplement incroyablement satisfaisant,
je m’épanouis, je suis heureux
et cela me rend lyrique, j’ai envie de restituer tout cela dans mes messages de mon journal,
j’ai envie de chanter avec les mots,
d’essayer de restituer tout ce que je vis durant mes séances,
les diverses strates de cette aventure,
de cette expériences hors du commun que j’ai la chance de vivre,
et surtout j’ai envie de chanter ce féminin que j’ai éveillé en moi
et qui m’apporte tellement de plaisir et de sensations extraordinaires,
qui est en train d’apporter un équilibre nouveau à mon être