#27778
AndranerosAndraneros
Modérateur

je voulais revenir aux fondamentaux et voir si j’arrivai à sentir quelque chose avec les doigts.

Vous avez eu raison @nicolas de faire l’expérience. L’absence de résultat ne prouve rien. Nombreux sont, sur les forums spécialisés, les témoignages d’explorateurs de la prostate qui présentent la même expérience.
Très souvent les débutants bloquent sur cette impression « je ne sens pas ma prostate ». C’est un faux problème. Considérez que vous faites partie des gens qui ont besoin, plus que d’autres, de réveiller leur système nerveux. Ce qui vous manque maintenant c’est l’enregistrement par votre cerveau des signaux qui sont émis lorsque vous stimulez votre prostate. Si vous n’êtes pas immédiatement sensible, cela s’apprend naturellement avec la pratique. Ce fut mon cas.

Au début de votre cheminement il est important de ne pas créer un blocage pour cette situation. Choisissez une position confortable pour vous, dans laquelle vous pouvez vous laisser aller. Apportez toute votre attention à la relaxation qui va vous permettre de percevoir les micro-sensations qui vont naître autour du masseur. Détendez-vous. Contrôlez votre respiration, sans excès pour rester détendu. Lubrifiez abondamment le masseur et le rectum, comme je vous l’ai déjà dit. Faites de légères contractions et focalisez toute votre attention sur ce que vous ressentez (ce peut être simplement la perception du battement sanguin). Ne faites rien d’autre, n’attendez rien. Soyez dans l’instant présent, à l’écoute de votre corps.

Peu à peu vous percevrez ce qui vous échappe. Vous prendrez conscience de la chaleur qui enveloppe le masseur. Vous reconnaîtrez la pression puis les glissements du masseur. Peu à peu vous prendrez conscience de la présence de votre prostate. Il est possible que cette phase vous paraisse très longue. Elle pourra l’être en comparaison avec la progression que présentent d’autres témoignages. Chacun est différent. Si vous acceptez d’avoir besoin d’un peu ou de beaucoup plus de temps que d’autres vous découvrirez vous aussi la jouissance prostatique. Il faut de la patience et de la confiance. Vous pouvez lire sur notre forum les témoignages de nos amis qui ne ressentaient rien au tout début de leur cheminement et qui ont su, malgré ce handicap, atteindre la jouissance prostatique.

Oubliez les notions de »bonne technique » ou de « bonne méthode ». La bonne méthode est celle qui vous permet de vous mettre à l’écoute de votre corps, sans tension, sans attente. Expérimentez à partir des conseils que vous lisez dans le traité d’Aneros et sur notre forum. Revenez poser vos questions chaque fois que vous en ressentez le besoin (une question bien posée peut vous conduire à la solution avant même que nous y répondions).

Ne soyez pas désespéré, même si c’est naturel. Le désespoir conduit à la frustration qui est un obstacle majeur à la découverte de l’orgasme prostatique. Au contraire soyez confiant et donnez-vous le temps de progresser. Pensez que, contrairement à l’orgasme avec éjaculation que vous obtenez en stimulant votre pénis, vous ne déclenchez pas l’orgasme prostatique sur commande, vous le vivez quand vous êtes prêt à le recevoir. Cet état d’esprit est à l’opposé de celui qui anime de nombreux débutants.

Dernière réponse, selon mon expérience, oui vous pouvez porter l’Aneros et tenter de l’oublier, à condition d’adopter une lubrification longue durée de qualité. C’est en le portant pendant mon sommeil que j’ai ouvert la porte qui bloquait mon cheminement.

Bon cheminement @nicolas.