Ce sujet a 7 réponses, 5 participants et a été mis à jour par Epicture Epicture, il y a 5 mois.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #27774

    Nicolas
    Participant

    Bonjour

    j’ai déja fait part de mes difficultés à avoir des sensations avec l’anero
    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/aucunes-sensations-besoins-de-conseils

    je voulais revenir aux fondamentaux et voir si j’arrivai à sentir quelque chose avec les doigts.

    en lisant les différents conseils de massage, je ne parviens pas à trouver ma prostate. ou alors ce ne fait procure strictement rien (pas d’envie d’uriner, pas de sensation, pas de « bosses »)

    Je ne pose les questions suivantes : ais je la bonne technique ?
    j’ai testé plein de positions, lubrifiants, appui légers forts etc …
    je me mets sur le dos les genoux vers ma tete. Je passe mon bras droite entre mes 2 jambes (coté nombrille) et je mets le majeur

    Es la bonne méthode ?? merci à vous car je commence à désespérer.

    Dernier question sur l’anero : peut on le porter toute une matinée par exemple chez moi et tenter de l’oublié ?

    #27778
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    je voulais revenir aux fondamentaux et voir si j’arrivai à sentir quelque chose avec les doigts.

    Vous avez eu raison @nicolas de faire l’expérience. L’absence de résultat ne prouve rien. Nombreux sont, sur les forums spécialisés, les témoignages d’explorateurs de la prostate qui présentent la même expérience.
    Très souvent les débutants bloquent sur cette impression « je ne sens pas ma prostate ». C’est un faux problème. Considérez que vous faites partie des gens qui ont besoin, plus que d’autres, de réveiller leur système nerveux. Ce qui vous manque maintenant c’est l’enregistrement par votre cerveau des signaux qui sont émis lorsque vous stimulez votre prostate. Si vous n’êtes pas immédiatement sensible, cela s’apprend naturellement avec la pratique. Ce fut mon cas.

    Au début de votre cheminement il est important de ne pas créer un blocage pour cette situation. Choisissez une position confortable pour vous, dans laquelle vous pouvez vous laisser aller. Apportez toute votre attention à la relaxation qui va vous permettre de percevoir les micro-sensations qui vont naître autour du masseur. Détendez-vous. Contrôlez votre respiration, sans excès pour rester détendu. Lubrifiez abondamment le masseur et le rectum, comme je vous l’ai déjà dit. Faites de légères contractions et focalisez toute votre attention sur ce que vous ressentez (ce peut être simplement la perception du battement sanguin). Ne faites rien d’autre, n’attendez rien. Soyez dans l’instant présent, à l’écoute de votre corps.

    Peu à peu vous percevrez ce qui vous échappe. Vous prendrez conscience de la chaleur qui enveloppe le masseur. Vous reconnaîtrez la pression puis les glissements du masseur. Peu à peu vous prendrez conscience de la présence de votre prostate. Il est possible que cette phase vous paraisse très longue. Elle pourra l’être en comparaison avec la progression que présentent d’autres témoignages. Chacun est différent. Si vous acceptez d’avoir besoin d’un peu ou de beaucoup plus de temps que d’autres vous découvrirez vous aussi la jouissance prostatique. Il faut de la patience et de la confiance. Vous pouvez lire sur notre forum les témoignages de nos amis qui ne ressentaient rien au tout début de leur cheminement et qui ont su, malgré ce handicap, atteindre la jouissance prostatique.

    Oubliez les notions de »bonne technique » ou de « bonne méthode ». La bonne méthode est celle qui vous permet de vous mettre à l’écoute de votre corps, sans tension, sans attente. Expérimentez à partir des conseils que vous lisez dans le traité d’Aneros et sur notre forum. Revenez poser vos questions chaque fois que vous en ressentez le besoin (une question bien posée peut vous conduire à la solution avant même que nous y répondions).

    Ne soyez pas désespéré, même si c’est naturel. Le désespoir conduit à la frustration qui est un obstacle majeur à la découverte de l’orgasme prostatique. Au contraire soyez confiant et donnez-vous le temps de progresser. Pensez que, contrairement à l’orgasme avec éjaculation que vous obtenez en stimulant votre pénis, vous ne déclenchez pas l’orgasme prostatique sur commande, vous le vivez quand vous êtes prêt à le recevoir. Cet état d’esprit est à l’opposé de celui qui anime de nombreux débutants.

    Dernière réponse, selon mon expérience, oui vous pouvez porter l’Aneros et tenter de l’oublier, à condition d’adopter une lubrification longue durée de qualité. C’est en le portant pendant mon sommeil que j’ai ouvert la porte qui bloquait mon cheminement.

    Bon cheminement @nicolas.

    #27780
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Nicolas,

    Oui, la frustration et les questionnements sont normaux et concernent tous les débutants. Il faut effectivement persévéré et garder confiance. Tu es normalement constitué? Tu as donc une prostate et elle peut te donner du plaisir, comme à chaque homme, mais ce plaisir est difficile d’accès et il faut aller le chercher.
    L’orgasme vaginal n’est pas facile d’accès de ce que j’en sais, et certaine ne le connaitront jamais, par manque de patience pour aller le chercher. Penses tu que certaines femmes sont pourvues d’un vagin capable de leur donner du plaisir et pas d’autres? C’est absurde? Et bien c’est la même chose pour nous.
    En complément des judicieux conseils d’Andraneros, je dirais: oublie ta prostate. On se fout de savoir où elle est, comment elle est faîte. Si tu ne la trouves pas toi même, si tu ne la sens pas, elle se rappellera à toi en temps voulu.
    Donc le port du masseur en journée me semble une bonne idée, mais ce que je te conseille: prépare toi ta séance, érotise toi un peu si tu le souhaites (comme tu peux le faire peut-être avant une masturbation), insère le masseur, allonge toi et profite de ce moment. Il faut que tu partes dans l’idée que tu vas passer un bon moment, pas forcément sexuel. Tu t’accordes ce moment pour toi, pour te détendre, oublier tes soucis, te relaxer…. Une fois détendu, concentres toi sur ce que tu ressens dans ton corps, sans commencer forcément par la région pelvienne, puis tu y viens. Ressens le masseur en toi, concentres ton esprit vers l’endroit où elle se trouve, sous ton pubis. Reste conscient que ce n’est pas lors de cette séance que va se déclencher quoi que ce soit, mais tu vas faire un pas. Peut-être un tout petit pas, mais un pas tout de même. Tu vas habituer ton esprit à se concentrer sur une partie de ton corps, première étape, puis tu vas l’habituer à ressentir ce qu’il se passe à cet endroit là. Et séance après séance, la perception se fera plus vive. Tu peux de temps en temps tenter quelques contractions, légères, et continuer de te concentrer sur ce que tu ressens. Et laisse faire.
    Chaque séance est un pas en avant dans ton apprentissage, mais en aucun cas c’est LA séance. Elle viendra en temps voulu.

    Bon cheminement Nicolas, et courage, ne perds pas confiance, ce que tu vis est normal, et le jeu en vaut la chandelle.

    #27784

    Ch313
    Participant

    Bonjour Nicolas,
    Moi aussi j’ai beaucoup de difficulté à ‘trouver’ ma prostate.
    J’ai été opéré il n’y a pas très longtemps de l’adénome de la prostate.
    Alors je te livre mes observations.
    Avant, j’avais déjà du mal à sentir avec mon doigt où elle se trouvait, qu’elle était sa forme, sa grosseur. Je ne ressentais pas une ‘boule’ mais seulement une bosse, quelques millimètres à peine, au bout de mon doigt dans mon rectum. Mais comme c’était vraiment le bout, je me suis interrogé sur la longueur insérée du masseur. Car en la comparant à mon doigt j’en déduisais qu’il était peut-être trop court puisque mon doigt me semblait déjà trop court.
    Maintenant j’ai encore plus de difficulté à la trouver. Elle est à mon appréciation beaucoup plus petite et encore plus ‘cachée’. Si je ‘passe’ ma main par devant, comme tu semble le faire, je n’arrive pas à l’atteindre.
    Il m’est plus facile de passer ma main par derrière ma fesse pour introduire mon doigt et la toucher. Mais, là aussi ce n’est pas à ‘tous les coups’ que j’y arrive.
    Voilà pour l’observation ‘matérielle’.
    Lorsque je la touche, je n’ai pas de sensation. J’ai eu fait différents essais avec des godes. Jusqu’à la faire saigner : j’avais du sang dans mon sperme lors de l’éjaculation. Je n’ai pas senti de douleurs, je n’ai pas senti que j’y ‘allait trop fort’.
    Mais ça je l’ai déjà dit dans ton sujet précédent.

    Je sens bien ton désarroi, j’ai eu le même pendant longtemps. C’est en explorant toutes les pistes trouvées ici et là dans les forums que j’ai trouvé mon plaisir.
    Les conseils que t’ont donnés Andraneros, Bzo, Jieffe me paraissent tous de bons conseils. Je t’invite à les relire, à tête reposée, même plusieurs fois sans vouloir les mettre en pratique de suite. Ils te reviendront à ton esprit, à ton secours au moment opportun.
    Il vaut mieux commencer l’esprit vide, sans attente, pour mieux se sentir, se mettre en confiance. Dans la détente, s’explorer, sans s’imposer un point de départ, ou de but à atteindre. Faire confiance à son corps, lui donner son autonomie, lui donner le pouvoir, c’est lui donnera en retour le plaisir. En d’autres termes s’abandonner est l’ingrédient essentiel à la plénitude.
    Je te souhaite un retour à l’apaisement. Je t’invite à déstresser ta recherche, à ouvrir ton esprit à l’écoute de ton corps. C’est dans la confiance en toi que ton cheminement pourra se créer.
    Une autre façon de le dire, ta prostate est bien là, elle attend d’avoir la ‘place’ de s’exprimer. Cette place c’est ton corps et c’est ton esprit, ce sont eux qu’il faut ‘aménager’ pour accéder à cet univers de plaisirs.

    Gardes espoir. Bonne route.

    #27786
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Perso, j’etais comme toi. D’ailleurs je ne sens toujours pas ma prostate avec mes doigts. Pour « reveiller ma prostate » j’ai porté pendant longtemps plusieurs sortes de plugs anal. Et peu a peu des sensations sont arrivees. Jamais rien de brutal. Toujours très progressif. Je me concentrai moins sur le plaisir prostatique que sur le plaisir anal. Aujourd’hui j’en ressens moins le besoin. Mais parfois j’en porte une demi journée, rarement plus.
    Et quand je n’en porte pas de la journée je fais une seance de massage prostatique le soir. Le port d’un plug dans la journée éteint ma prostate. Il ne faut donc pas en abuser.
    Bon cheminement à toi et surtout pas de decouragement. Patiente est mere de toutes les vertues.

    #27793
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Je vais te raconter une histoire Nicolas. IL y a plus de 10 ans de cela, je devais avoir à peu près ton âge, m’est venue un jour l’idée de me masturber, mais je voulais jouir comme une femme (ou au moins l’idée que j’en avais). Je ne connaissais rien à la prostate hors mis que c’était une maladie de vieux (désolé, mais c’est comme ça que l’on me l’avait vendu!!!). J’ai inséré un doigt ou deux dans mon anus. Je ne me souviens plus exactement comment je m’y suis pris, comment j’ai bougé mes doigts (aller retour, fouille méticuleuse…???) mais une chose est sûre, le mot d’ordre était pas touche au pénis. Et bien il est arrivé cet orgasme, surgit de je ne sais où, puissant, intense, sans éjaculation de mémoire. Mais quelque chose de renversant, bien plus fort qu’un orgasme classique.
    Je n’ai jamais réussi à le reproduire, mais aujourd’hui je me dis qu’il y a de grandes chances qu’il s’agissait d’un orgasme prostatique, et je ne connaissais même pas cet organe. Il n’avait toutefois rien à voir avec ce que je vis en ce moment, mais pour l’époque et ne connaissant que ce que je connaissais, c’était tout de même renversant.
    Tu auras compris le message, il n’est à mon sens nul besoin de la localiser ni d’en apprécier sa forme.
    Tu devrais cesser de te focaliser sur cette recherche et te concentrer sur la pratique.
    La pratique, la pratique, la pratique….

    #27796

    Ch313
    Participant

    Un petit complément
    Comme me l’a dit Jieffe : elle est bien là et elle fonctionne bien.
    Et c’est bien vrai, même si je ne la sens pas, elle travaille sûrement très bien en ‘arrière plan’ et probablement très fort pour me faire accéder aussi facilement à l’orgasme plusieurs fois.
    Dans mes voyages (sessions) je ne pense jamais à elle.

    J’ai aussi pratiqué comme Épicture avec divers plugs annaux et aussi un œuf vibrant.
    Le ‘bénéfice’ de ces expériences a été une ‘prise de conscience’ de l’influence des différentes contractions des muscles sur le ressenti surtout avec les boules type geishas. Cela a ‘éveillé’ mon bas ventre et m’a fait prendre conscience d’une trop grande contraction permanente des mes muscles. J’avais fait ces essais avant la recherche prostatique. Il m’ont incité à explorer cette voie que j’ai trouvé sur ce forum. Avec la déception qui a duré longtemps de ne pas trouver cette glande.
    C’est au moment d’abandonner cette quête que j’ai trouvé une autre façon de découvrir une nouvelle sexualité. Jieffe a raison : cesser de se focaliser sur cet organe. D’ailleurs n’a-t-il pas fonctionné normalement jusqu’à maintenant sans que tu t’en préoccupes ?
    La pratique, tout est dans la pratique. À partir de nos expériences, de nos conseils, c’est à toi de créer, d’inventer ta pratique, celle qui fera que tu sois bien dans ta ‘bulle’.
    Tous nous pouvons t’assurer que ‘c’est possible’.
    À plus.

    #27797
    Epicture
    Epicture
    Participant

    Si ch313 te dis que c’est possible, lui qui pouvait macher des lames de rasoir sans en sentir la douleur, c’est que c’est possible. Moi je suis ultra rationnaliste, et pourtant je suis sur le même chemin que nydor qui a ressenti des pulsations, des picotements, des etincelles, des fourmillements, avant d’arriver a bien plus interressant.
    Peut-être peux-tu essayer l’electro stimulation mais ça demande un petit investissement. Il faut commencer par du surfacique avant d’entrer dans le vif du sujet. Moi c’est par ça que j’ai commencé. Ca fait un peu orange mecanique mais ca donne des resultats intéressants. C’est en faisant des recherches sur l’ e-stim que j’ai découvert ce forum.
    Comme tout le monde dit, il faut explorer au maximum, varier, et surtout rester dans le plaisir. C’est le but.
    Bon cheminement

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.