#27783
Avatarnydor01
Participant

Je vaudrais quand même apporter une précision, il y a des évolutions dans mon cheminement, qui correspondent en quelque sorte à une plus grande maîtrise technique, à davantage de relâchement et de sensibilité. Elles se manifestent par des contractions volontaires du périnée presque exclusives, c’est-à-dire que je ne suis plus du tout obligé de passer par des contractions anales pour éveiller la zone prostatique ; par contre, au cours de la séance, une fois le plaisir installé, une simple contraction anale appuyée peut déclencher une suite de contractions involontaires au niveau rectal. Ensuite, les sensations sont plus importantes, notamment la sensation de chaleur dans la phase de montée du plaisir, et les pics de plaisir se rapprochent de l’intensité ressentie pendant une éjaculation. Le plaisir est à la fois plus intense et plus diffus, il touche une zone plus étendue qu’au début. Je dirais aussi que les sensations orgasmiques engendrent moins de spasmes rapides, et plus de longues convulsions, et même des tensions musculaires irradiantes avec une montée du plaisir en palliés. J’ai aussi souvent la sensation que le plaisir se répand en moi, comme s’il se manifestait de façon continue et non plus uniquement sous forme saccadée…