#27819
bzobzo
Participant

j’arrête l’eau de la douche, je suis dégoulinant, rafraîchi, propre,
presque machinalement je commence à me caresser,
le bassin, les hanches,
je bouge un peu, une légère houle dans les reins
pour accompagner les mains avec un rythme lascif dans le corps

je prépare une première contraction,
je cambre bien le bassin en écartant les fesses,
je suis prêt pour la première pénétration

en même temps que je la sens remonter parmi mes chairs,
je commence à pincer le haut de la cuisse
tandis que l’autre main s’attarde sur la hanche, dans la courbe, pressant, caressant,
sentant avec la paume la houle du bassin
et le tranquille mouvement de va et vient

les doigts qui pincent , se trouvent à la hauteur de mon fondement, pas loin donc,
la sensation de pénétration et la légère sensation de brûlure
se confondent immédiatement en une sensation nouvelle, un amalgame délicieux, piquant
qui se répand de plus en plus au fur et à mesure des va et vient
et des doigts qui continuent à pincer au même endroit avec une douce insistance

je suis déjà en train de gémir fort sans discontinuer,
l’autre main a remonté vers le sein, le presse, le cajole, agace le téton dur,

mais je m’arrête après quelques minutes,
c’est juste un échauffement, des préliminaires à la soirée
qui s’annonce prometteuse prostatiquement parlant