#27838
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Naomi,

Quelle chance et quelle richesse pour nous de pouvoir échanger avec toi. C’est pour être tout à fait honnête un domaine qui m’est assez obscur, dont je ne connais que ce que l’on en dit. Quelle richesse de pouvoir presque le vivre de l’intérieur, c’est très intéressant. Encore une fois merci pour tes témoignages.

j’avais peur qu’on me reproche un certain exhibitionnisme

Ce n’est vraiment pas le genre de la maison, ni même de reprocher quoi que ce soit, ni même de juger. C’est ce qui est fort appréciable ici.

Et je n’ai pas été déçue, je trouve vos réponses littéralement magnifiques d’ouverture d’esprit, d’intelligence, d’acceptation du mystère sans bornes de la sensualité, cette danse de l’esprit..

Et bien merci, c’est gentil.

Enfin je trouve ça fantastique d’accepter de parler de ce sujet avec une femme transgenre, sans que vous ne soyez choqués, ou que vous ne vous sentiez menacés dans votre virilité. Si tous les hommes avaient cette conscience (j’allais dire cette « pleine conscience », mais n’en faisons pas trop pour le moment) d’eux-mêmes et des complexités des ressentis physiques et psychiques (ainsi que de l’étroitesse des conceptions les plus communément acceptées sur le sujet),

Comme je l’ai écrit plus haut, c’est une véritable chance pour nous. Tu auras compris que nombre d’entre nous cherche (entre autre) leur part féminine, ou une part féminine, essentiellement liée au plaisir, et d’autre la trouve sans vraiment la chercher. La plupart ne sont pas dans ton cas, ne le vive pas depuis l’enfance, et cette part ne s’exprime que dans le plaisir, mais certains ont fait des découvertes qui semble t’il ont changé leur vie. Je pense entre autre à Lucky il y a quelques années. Si tu fais une petite recherche sur le forum, tu trouveras un bon nombre d’occurence à ce sujet.

J’ai vraiment hâte de savoir ce que le massage prostatique va provoquer chez toi, comment tu vas le vivre.

Je réfléchis à transformer mon corps de façon plus profonde pour devenir officiellement une femme, mais j’avoue que ça me fait un peu peur

Oui, j’imagine que ce ne doit pas être une décision facile à prendre. Il se pourrait que le massage prostatique t’aide dans ta démarche, puisqu’il permet de vivre une sexualité qui se rapproche de la sexualité féminine, en particulier dans le ressenti du plaisir, dans la sensualité aussi, l’éveil du corps, l’abandon. Tout cela ne sont que des suppositions à prendre avec des pincettes, et c’est pour ça que j’ai hâte de voir comment tu vas le vivre.

Peut-être parce que je ressens intérieurement toutes les nuances du plaisir féminin….C’est aussi pour ça que j’essaye d’avoir un vécu intérieur féminin, qui me permet d’apaiser un peu les problèmes psychiques que pose cet état transgenre, en me donnant l’impression de vivre la sensualité et la sexualité en femme. Mais je vous expliquerai ça un peu mieux dans les textes à venir…

Ces phrases confortent ce que j’ai écrit plus haut. Je suis également très intéressé de savoir comment est ce que tu te donnes l’impression de vivre une sensualité et une sexualité féminine.

Je te remercie pour tes précisions techniques, je me trouverai moins idiot 🙂

Es tu toujours mariée et dans quelle tranche d’âge te situes tu?

Encore merci pour ce partage Naomi. J’ai hâte de lire la suite de l’histoire.