#27896
AndranerosAndraneros
Modérateur

Merci @youngboy de nous apporter ces précisions sur les conditions dans lesquelles tu t’es lancé à la recherche du plaisir prostatique. Tout d’abord tu as bien fait de renoncer aux « objets détournés » qui en échange de leur disponibilité sont sources de gros dangers pour ta santé et ton intégrité physique.

Comme beaucoup d’entre nous tu sembles commencer ton cheminement dans une forme de clandestinité, facteur négatif pour un apprentissage qui demande, comme tu le sais après avoir lu le traité et j’espère parcouru le forum, une bonne capacité à se détendre, à se concentrer et à lâcher prise. Il est donc important que tu t’efforces d’organiser tes session pour être à l’abri de toute interruption intempestive, pour ne pas être sur le qui-vive, pour avoir un temps que tu pourras consacrer sans arrière pensée à ta quête. Ce n’est pas toujours facile quand on n’est pas indépendant. Mieux vaut espacer tes sessions pour garantir leur qualité ; tu ne perdras rien à le faire, au contraire le désir d’engager ta session n’en seras que plus fort.

A 17 ans tu devrais avoir une taille assez proche de la taille moyenne d’un adulte. Donc le masseur devrait normalement être en condition de faire son travail. Si tu veux en essayer un autre je te conseillerais plutôt un modèle plus petit comme le SGX ou le Peridise (vendu en set de 2, ce dernier est un masseur anal qui peut procurer aussi une stimulation de la zone prostatique). Quelque soit le masseur, n’oublie pas que c’est toi et ton état d’esprit qui est la source de ton plaisir.

Comment est-ce que tu te situes par rapport aux capacités utiles que j’énumère dans mon message de ce matin ? Tu as vraisemblablement besoin de t’entraîner, de faire travailler ces muscles particuliers du plancher pelvien (exercices de kegel…), de découvrir la respiration abdominale, d’apprendre à te détendre ou à méditer et à te concentrer sur les sensations internes que fait naître le masseur. Il me paraît important que tu acceptes de consacrer un peu de temps à te familiariser avec ces « savoir-faire » sans aucun objectif de plaisir immédiat. Tu peux pratiquer une partie de cet entrainement en dehors de tes sessions et assembler tes nouveaux acquis à la session suivante.

Tes bonnes lectures t’ont permis de comprendre que le plaisir prostatique n’est pas automatique, au contraire du plaisir de l’orgasme avec éjaculation. Les débutants ont souvent une première période qui leur procure de bonnes sensations et de grands espoirs et une suite moins satisfaisante. C’est naturel ; il faut l’accepter et continuer ton apprentissage. Une partie de tes progrès sera souterraine et échappera à ta vigilance. Sois patient, méthodique et confiant.

Tu as commencé ton voyage et si tu t’appliques sans rien forcer tu découvriras les magnifiques territoires de ta sensualité. Bon cheminement @youngboy.