#28289
bzobzo
Participant

vous allez vous dire que je suis le roi de l’inconstance
et vous avez raison
mais je m’en fous, ma quête du plaisir prostatique,
ma quête du féminin délié, du féminin déchaîné, en moi,
justifie tout

je sors du plus intense super O que j’ai jamais connu,
j’ai réintroduis dans ma séance la main par-devant,
en coquille enveloppant le sexe et les couilles,
j’ai alterné cela avec du aneroless pur
etpuis du aneroless mixé avec la main par derrière, quelques doigts remontant dans mon fondement
et j’en tremble encore de l’état d’excitation extrême
dans lequel je me suis retrouvé rapidement

et puis à un moment donné, c’est parti,
je me suis mis à frissonner comme une feuille et à hoqueter,
embroché que j’étais sur quelques doigts,
des vagues courtes et puissantes de plaisir me traversant tout le corps

suis resté ainsi quelques minutes, ayant perdu complètement la raison,
n’étant plus qu’un paquet de chair délirant de plaisir,
un cyclone s’étant installé en moi, j’étais son jouet,
je tournoyais, je virevoltais, je ahanais
et toujours ces vagues incroyablement denses qui occupaient toute ma chair,
cela n’arrêtait pas, toutes les vannes étaient ouvertes,
j’étais ouvert, j’étais offert et l’océan m’emplissait de toute sa puissance