#28349
AndranerosAndraneros
Modérateur

Félicitations @jieffe. Tu reçois la récompense de tes efforts, de ton application, de ta patience et de la confiance que tu as su garder dans les conseils que nous t’avons tous prodigués.

Hier soir séance excellente,

Je suis toujours heureux de lire ces mots mais la suite de ton message m’apporte une émotion particulière. Merci @jieffe de nous apporter ce moment de bonheur.

j’intégrerai l’ensemble de ma pratique dans une recherche de développement personnel, au même titre que la méditation ou tout autre pratique qui vise à se sentir bien, à être heureux.

C’est bien ainsi que tes sessions deviendront de plus en plus naturelles, quelque soient les circonstances, et que tu accéderas à une pratique sans honte ni regrets qui t’ouvrira de plus en plus largement les portes du lâcher prise et de la jouissance.

Cela fait un petit moment que j’ai envie d’essayer le Progasm, généreusement offert par bzo, mais il me fait un peu peur. Il est énôôôôrme!!! Cela fait plusieurs fois que je le regarde, que je le prends dans mes mains, et je me dis que là, ça ne rigole plus.
Hier soir donc, enhardi par je ne sais quelle intuition, je me trouve plein de courage, attrape le Progasm, et c’est décidé, il finira ce soir dans mon petit cul.

Ce moment particulier est à mon avis l’illustration de ce que je dis plus haut. Ton intuition est tout simplement l’acceptation que tu es prêt à jouir autrement, à jouir beaucoup plus intensément. Tes barrières tombent, tu deviens prêt à faire des expériences, celle du Progasm comme celle des orgasmes prostatiques.

L’insertion n’a pas été des plus simples, ne nous le cachons pas, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois, mais il est finalement rentré, sans trop d’encombre à la dernière tentative.
Curieusement, il se fait vite oublier, et est presque plus confortable que le Junior.

L’insertion va devenir aussi naturelle que celle de l’Helix ou du Junior. Pense éventuellement à l’incliner, quand tu commences à insérer sa tête, pour mettre l’extrémité dans l’axe du canal anal. Il se redressera tout seul quand la tête sera passée. Ensuite, c’est la vraie qualité Aneros, il te remplit mais trouve parfaitement sa place. N’oublie pas de pousser pour lui faciliter le passage ; cette action contribue à détendre mécaniquement le sphincter anal.

Une bonne heure de plaisir intense. J’ai été obligé de mordre les draps, je me suis même mordu le bras pour ne pas crier, excellent. Le pire, c’est que le bougre ne voulait plus me lâcher. Je me souviens décider à un moment de mettre un terme à la séance, et le voilà qui se rappelle à mon bon souvenir. Il ne l’entendait pas de cette oreille. Et bien qu’à cela ne tienne, montre moi ce dont tu es capable.
Il a tenu ses promesses!

Ceux qui suivent ta progression et s’en inspirent parce que jusqu’à maintenant ils se reconnaissaient dans tes messages, dans tes efforts et dans tes doutes seront intéressés de savoir en quoi ce que tu as ressenti hier soir a été différent de ce que ressentais dans tes meilleures sessions ?
Comment le plaisir est-il monté ? Par vagues, en continu ou brutalement ?
Comment as-tu actionné les deux techniques que tu venais d’identifier pour déclencher ton plaisir ?
As-tu fait une phase de relaxation respiration abdominale forcée ou non, une phase de contractions volontaires ?
As-tu ressenti les contractions involontaires se développer et le masseur agir sur ta prostate ? Ou bien as-tu été submergé par un plaisir de plus en plus brûlant sans rien contrôler ?
Je suis sûr que tu as des lecteurs impatients !

Il faut tout de même que je vous avoue une chose, j’ai un peu triché au début.

Tu sais bien qu’il n’y a pas de triche, seulement un conseil donné pour faciliter le transfert de sensations du pénis vers la prostate. Le « hand free » (sans les mains) n’est pas un dogme mais une méthode qui aide ton corps à apprendre à se faire l’amour.

Comme je l’ai précisé, le début de la séance a été un peu laborieux. Mais, lorsque j’ai commencé à ressentir les prémices du plaisir, il m’a pris comme souvent et comme beaucoup de me caresser. Les caresses se sont naturellement (je veux dire par là que ce n’était pas volontaire) portées sur mon périnée, que j’ai massé. Bien évidemment, cela a fait bouger le masseur et m’a fait littéralement décollé. Il m’est déjà arrivé pareille aventure, que je n’avais jamais reproduit jusqu’à présent.
Alors qu’en penser face à une pratique Hand Free????
Les autres orgasmes n’ont pas eu besoin de cet artifice pour se répéter, et quoi qu’il en soit, validé ou pas, je ne regrette rien .

Le résultat de ton expérience valide à mes yeux ta session, sans aucune restriction. Si tu avais dû continuer ton massage manuel pendant le reste de ta session cela aurait été différent.

L’autre point positif de la séance, c’est que j’ai ressenti un meilleur abandon au plaisir lorsqu’il est monté. Les voix dans ma tête se sont tues, peut-être pas complètement, mais elles m’ont laissé tranquille et j’ai vraiment ressenti le plaisir m’envahir.

C’est magnifique. Ton abandon deviendra lui aussi de plus en plus naturel, de plus en plus profond. Je me demande si, de la même manière que tu n’as pas reconnu tes premiers orgasmes prostatiques, tu ne viens pas de vivre ton ou tes premiers super Os’ sans en avoir conscience. C’est tout le mal que je te souhaite. J’ai hâte de lire la suite de ton témoignage.

Bon cheminement @jieffe.