Mots-clés : , , ,

Ce sujet a 185 réponses, 8 participants et a été mis à jour par Andraneros Andraneros, il y a 6 heures et 45 minutes.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 186)
  • Auteur
    Messages
  • #28338
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je pense qu’il est grand temps pour moi d’ouvrir un nouveau journal, particulièrement depuis hier soir.

    Pour information, j’en suis ici de mon cheminement dont vous trouverez tous les détails dans Mon petit journal

    Hier soir séance excellente, alors que celle de la veille était plutôt un flop. Je suis donc conscient même si je crée ce nouveau journal que rien n’est définitivement gagné, et que je pourrai connaître de nouveau des séances improductives.

    Peu importe, je les prendrai comme me le conseille Andraneros dans son dernier message posté sur mon petit journal:

    Tu mets précisément le doigt sur la raison qui me conduit à conseiller de prendre certaines sessions comme un simple entraînement, comme une répétition technique, sans aucun autre enjeu, donc aucune autre attente, que pratiquer, pratiquer, pratiquer. Combien d’heures de court font les joueurs de tennis, à renvoyer une balle sans marquer aucun point ? Ceux qui font cet exercice avec la plus grande application sont ceux qui jouent les grands tournois.

    Et d’une façon plus générale, j’intégrerai l’ensemble de ma pratique dans une recherche de développement personnel, au même titre que la méditation ou tout autre pratique qui vise à se sentir bien, à être heureux.
    Il y a des séances de running, de méditation, des entrainements à un sport quelconque, des concerts… qui sont laborieux, même pour des athlètes ou des artistes confirmés, pourquoi en serait il autrement de la pratique du massage prostatique? Sachant de plus que le plaisir qui en découle est tellement lié à l’intellect, à notre état d’esprit lorsque nous nous engageons dans une séance, qu’il ne peut en être autrement.

    Revenons à nos moutons.

    Séance d’avant veille, j’ai envie sans plus, mais je me remémore les mots d’Andraneros, entraînement, entraînement et encore entraînement.
    Donc acte.
    Petite séance, rien d’extraordinaire, je sens le masseur, un (tout petit) peu de plaisir, mais ce n’est pas grave.

    Hier soir. Cela fait un petit moment que j’ai envie d’essayer le Progasm, généreusement offert par bzo, mais il me fait un peu peur. Il est énôôôôrme!!! Cela fait plusieurs fois que je le regarde, que je le prends dans mes mains, et je me dis que là, ça ne rigole plus.
    Hier soir donc, enhardi par je ne sais quelle intuition, je me trouve plein de courage, attrape le Progasm, et c’est décidé, il finira ce soir dans mon petit cul.
    L’insertion n’a pas été des plus simple, ne nous le cachons pas, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois, mais il est finalement rentré, sans trop d’encombre à la dernière tentative.
    Curieusement, il se fait vite oublier, et est presque plus confortable que le Junior.
    Le début de la séance a été quelque peu laborieux, un peu de plaisir de ci de là et puis c’est arrivé.

    Une bonne heure de plaisir intense. J’ai été obligé de mordre les draps, je me suis même mordu le bras pour ne pas crier, excellent. Le pire, c’est que le bougre ne voulait plus me lâcher. Je me souviens décider à un moment de mettre un terme à la séance, et le voilà qui se rappelle à mon bon souvenir. Il ne l’entendait pas de cette oreille. Et bien qu’à cela ne tienne, montre moi ce dont tu es capable.
    Il a tenu ses promesses!

    Il faut tout de même que je vous avoue une chose, j’ai un peu triché au début. Enfin, vous me direz.
    Comme je l’ai précisé, le début de la séance a été un peu laborieux. Mais, lorsque j’ai commencé à ressentir les prémices du plaisir, il m’a pris comme souvent et comme beaucoup de me caresser. Les caresses se sont naturellement (je veux dire par là que ce n’était pas volontaire) portées sur mon périnée, que j’ai massé. Bien évidemment, cela a fait bouger le masseur et m’a fait littéralement décollé. Il m’est déjà arrivé pareille aventure, que je n’avais jamais reproduit jusqu’à présent.
    Alors qu’en penser face à une pratique Hand Free????
    Les autres orgasmes n’ont pas eu besoin de cet artifice, et quoi qu’il en soit, validé ou pas, je ne regrette rien :p

    L’autre point positif de la séance, c’est que j’ai ressenti un meilleur abandon au plaisir lorsqu’il est monté. Les voix dans ma tête se sont tues, peut-être pas complètement, mais elles m’ont laissé tranquille et j’ai vraiment ressenti le plaisir m’envahir.

    Voilà voilà, vous l’aurez compris, je suis heureux.

    Je vous remercie encore une fois pour tous ces conseils et tout cet accompagnement, et je remercie une fois de plus bzo pour les dons qu’il fait. Je connais ta position face à la religion et à la spiritualité, mais tu seras sanctifié au panthéon du massage prostatique.

    Je vous souhaite à tous une excellente journée, et vraiment tout plein de belles choses.

    #28349
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Félicitations @jieffe. Tu reçois la récompense de tes efforts, de ton application, de ta patience et de la confiance que tu as su garder dans les conseils que nous t’avons tous prodigués.

    Hier soir séance excellente,

    Je suis toujours heureux de lire ces mots mais la suite de ton message m’apporte une émotion particulière. Merci @jieffe de nous apporter ce moment de bonheur.

    j’intégrerai l’ensemble de ma pratique dans une recherche de développement personnel, au même titre que la méditation ou tout autre pratique qui vise à se sentir bien, à être heureux.

    C’est bien ainsi que tes sessions deviendront de plus en plus naturelles, quelque soient les circonstances, et que tu accéderas à une pratique sans honte ni regrets qui t’ouvrira de plus en plus largement les portes du lâcher prise et de la jouissance.

    Cela fait un petit moment que j’ai envie d’essayer le Progasm, généreusement offert par bzo, mais il me fait un peu peur. Il est énôôôôrme!!! Cela fait plusieurs fois que je le regarde, que je le prends dans mes mains, et je me dis que là, ça ne rigole plus.
    Hier soir donc, enhardi par je ne sais quelle intuition, je me trouve plein de courage, attrape le Progasm, et c’est décidé, il finira ce soir dans mon petit cul.

    Ce moment particulier est à mon avis l’illustration de ce que je dis plus haut. Ton intuition est tout simplement l’acceptation que tu es prêt à jouir autrement, à jouir beaucoup plus intensément. Tes barrières tombent, tu deviens prêt à faire des expériences, celle du Progasm comme celle des orgasmes prostatiques.

    L’insertion n’a pas été des plus simples, ne nous le cachons pas, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois, mais il est finalement rentré, sans trop d’encombre à la dernière tentative.
    Curieusement, il se fait vite oublier, et est presque plus confortable que le Junior.

    L’insertion va devenir aussi naturelle que celle de l’Helix ou du Junior. Pense éventuellement à l’incliner, quand tu commences à insérer sa tête, pour mettre l’extrémité dans l’axe du canal anal. Il se redressera tout seul quand la tête sera passée. Ensuite, c’est la vraie qualité Aneros, il te remplit mais trouve parfaitement sa place. N’oublie pas de pousser pour lui faciliter le passage ; cette action contribue à détendre mécaniquement le sphincter anal.

    Une bonne heure de plaisir intense. J’ai été obligé de mordre les draps, je me suis même mordu le bras pour ne pas crier, excellent. Le pire, c’est que le bougre ne voulait plus me lâcher. Je me souviens décider à un moment de mettre un terme à la séance, et le voilà qui se rappelle à mon bon souvenir. Il ne l’entendait pas de cette oreille. Et bien qu’à cela ne tienne, montre moi ce dont tu es capable.
    Il a tenu ses promesses!

    Ceux qui suivent ta progression et s’en inspirent parce que jusqu’à maintenant ils se reconnaissaient dans tes messages, dans tes efforts et dans tes doutes seront intéressés de savoir en quoi ce que tu as ressenti hier soir a été différent de ce que ressentais dans tes meilleures sessions ?
    Comment le plaisir est-il monté ? Par vagues, en continu ou brutalement ?
    Comment as-tu actionné les deux techniques que tu venais d’identifier pour déclencher ton plaisir ?
    As-tu fait une phase de relaxation respiration abdominale forcée ou non, une phase de contractions volontaires ?
    As-tu ressenti les contractions involontaires se développer et le masseur agir sur ta prostate ? Ou bien as-tu été submergé par un plaisir de plus en plus brûlant sans rien contrôler ?
    Je suis sûr que tu as des lecteurs impatients !

    Il faut tout de même que je vous avoue une chose, j’ai un peu triché au début.

    Tu sais bien qu’il n’y a pas de triche, seulement un conseil donné pour faciliter le transfert de sensations du pénis vers la prostate. Le « hand free » (sans les mains) n’est pas un dogme mais une méthode qui aide ton corps à apprendre à se faire l’amour.

    Comme je l’ai précisé, le début de la séance a été un peu laborieux. Mais, lorsque j’ai commencé à ressentir les prémices du plaisir, il m’a pris comme souvent et comme beaucoup de me caresser. Les caresses se sont naturellement (je veux dire par là que ce n’était pas volontaire) portées sur mon périnée, que j’ai massé. Bien évidemment, cela a fait bouger le masseur et m’a fait littéralement décollé. Il m’est déjà arrivé pareille aventure, que je n’avais jamais reproduit jusqu’à présent.
    Alors qu’en penser face à une pratique Hand Free????
    Les autres orgasmes n’ont pas eu besoin de cet artifice pour se répéter, et quoi qu’il en soit, validé ou pas, je ne regrette rien .

    Le résultat de ton expérience valide à mes yeux ta session, sans aucune restriction. Si tu avais dû continuer ton massage manuel pendant le reste de ta session cela aurait été différent.

    L’autre point positif de la séance, c’est que j’ai ressenti un meilleur abandon au plaisir lorsqu’il est monté. Les voix dans ma tête se sont tues, peut-être pas complètement, mais elles m’ont laissé tranquille et j’ai vraiment ressenti le plaisir m’envahir.

    C’est magnifique. Ton abandon deviendra lui aussi de plus en plus naturel, de plus en plus profond. Je me demande si, de la même manière que tu n’as pas reconnu tes premiers orgasmes prostatiques, tu ne viens pas de vivre ton ou tes premiers super Os’ sans en avoir conscience. C’est tout le mal que je te souhaite. J’ai hâte de lire la suite de ton témoignage.

    Bon cheminement @jieffe.

    #28357
    bzo
    bzo
    Participant

    Une bonne heure de plaisir intense. J’ai été obligé de mordre les draps, je me suis même mordu le bras pour ne pas crier, excellent. Le pire, c’est que le bougre ne voulait plus me lâcher. Je me souviens décider à un moment de mettre un terme à la séance, et le voilà qui se rappelle à mon bon souvenir. Il ne l’entendait pas de cette oreille. Et bien qu’à cela ne tienne, montre moi ce dont tu es capable.
    Il a tenu ses promesses!

    quand je disais qu’un masseur n’est pas l’autre…

    il me semble que tu as commencé à décoller quand tu t’es mis au Junior
    et là tu es monté au septième ciel, le fait d’avoir inauguré ton progasm
    n’y est certainement pas étranger

    enfin, cher ami, tu vas pouvoir goûter aux délices du plaisir prostatique à son plus haut niveau,
    tu y es cette fois-ci

    tu y es
    mais cependant n’oublie pas,
    il n’y pas de limite, il y a toujours moyen d’aller plus loin, plus haut,
    plus d’intensité, plus de richesses et de diversités

    maintenant tu dois apprendre à laisser le féminin prendre de plus en plus possession de toi
    mais cela va venir,
    tu es sur le bon chemin

    bravo, bravo encore une fois,
    je t’embrasse

    #28364
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous les deux,

    Mes amis et mes plus fidèles soutiens.
    Hier soir c’était relâche. Je me suis aperçu, et l’avenir le confirmera peut-être, que laisser quelques fois un peu d’espace entre les séances entretien le désir, et donc l’excitation. Je sais, ça n’est pas une nouveauté, cela a été de nombreuses fois répétés sur le forum, et c’est même conseillé dans le traité. Je suis tout de même un peu partagé dans mon cas, puisque je suis dans une phase qui à mon sens demande de la pratique. Je vais faire en sorte de gérer ça au mieux, de concéder un peu d’espace de temps en temps, tout en maintenant une pratique (très) régulière avec pour objectif le plaisir bien sûr, mais aussi comme je l’ai dit et comme tu me le conseilles Andraneros, de l’envisager comme une hygiène de vie, un pilier pour mon équilibre. Je pense également que tu as raison, plus je pratiquerai régulièrement, plus cela deviendra naturel.

    Je vais tenter de répondre à tes questions:
    Le plaisir est venu tout doucement, une petite pointe de plaisir au début, qui s’est intensifiée doucement, lentement. Elle a vraiment pris son temps mais il ne faisait aucun doute que c’était un raz de marée qui se préparait. Et ça vraiment j’adore. Je pense que ce qui a permis de la développer, c’est l’abandon dont j’ai fait preuve. C’est essentiellement ce qui a changé par rapport à mes précédentes séances. J’ai vraiment ressenti cette fois là bien plus que dans les autres cette relaxation et cet abandon lorsque le plaisir est arrivé, alors que je pensais que c’était déjà le cas auparavant. J’y étais entièrement consacré, tout mon esprit était focalisé dessus. L’impression en image, c’est que mon corps était suspendu dans les airs par je ne sais quels filins, ou tentacules. C’est magique!!!

    J’ai commencé comme à mon habitude par un peu de relaxation, que je pratique pas bien longtemps, mais ça met en condition. Je m’étends les bras le long du corps et je respire en gonflant bien mon abdomen, et j’expire en le creusant bien. L’essentiel et de porter toute son attention derrière son pubis, où se trouve la prostate. À l’expiration, en creusant bien l’abdomen, je ressens des chatouillis, des sensations agréables du côté de ma prostate. C’est le point de départ du plaisir.

    Le choix d’une méthode ou l’autre ne m’appartient pas, et je n’ai pas vraiment encore défini comment il se fait. Quelque fois l’envie est de me laisser inonder, alors je ne bouge pas et les contractions font le travail. Elles sont souvent très légères au début et je ne les contrôle pas vraiment, mais elles ne sont pas comme souvent décrites, sous forme de tremblements. Ce sont des contractions et relâchements tenus quelques instants. La durée et leur intensité sont entièrement contrôlés par….je ne saurais le dire. Mon corps, mon esprit, mon inconscient??? Je laisse faire et elles trouvent leurs places toutes seules.
    D’autre fois, mais encore une fois je suis incapable de déterminer ni quand ni pourquoi, le plaisir me fait onduler du bassin. Ce peut-être d’avant en arrière, de façon circulaire, de haut en bas. Cela a pour conséquences de faire bouger le masseur de façon divine. C’est ce qu’il s’est passé ce soir là de mémoire. Souvent et contrairement à la première façon, mes mains de façon naturelle parcourent mon corps. Souvent le plaisir généré sous cette forme est plus violent que survenu sous la forme précédente.

    Je n’ai pas de préférence, les deux formes de plaisir sont excellentes, et il semblerait vraiment que mon ‘esprit’ (appelons le comme ça) décide le moment venu d’une méthode ou d’une autre, et je suis convaincu que c’est celle qu’il faut à ce moment là. J’identifierai peut-être dans l’avenir comment se fait ce choix.

    Pour décrire au mieux les contractions, je ne fais que très peu de contraction anales volontairement. Le fait de creuser mon abdomen lors de l’expiration provoque chez moi une sorte de contraction, ou de spasme de mon pubis, qui vient je pense appuyer la prostate sur le masseur. Je pratique généralement trois fois ce cycle de respiration, en relâchant volontairement cette tension lors de l’inspiration. À la troisième fois bien souvent, le plaisir montant ‘m’empêche’ de relâcher les muscles, et je laisse faire. Alors les contractions, de cette partie là (les abdominaux du bas du ventre?) et des sphincters deviennent automatiques, sont gérées par mon ‘esprit’, tant en durée qu’en intensité.
    C’est assez difficile à décrire parce que je n’y prête pas vraiment attention. Je vais essayer de faire attention la prochaine fois pour essayer de mieux les décrire.

    Andraneros, c’est ce que j’ai fait pour l’insertion, je l’ai incliné de façon à ce qu’il se présente droit, mais il est tout de même assez gros

    Merci bzo pour ces encouragements.

    Il faut que je parte, mais je reviendrai sur ton message qui m’inspire une réflexion.

    Encore merci à tous les deux pour tout ce que vous avez fait pour moi.

    Je vous souhaite tout plein de bonnes choses.

    #28365
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Hier soir c’était relâche. 

    Si ce repos répondait à ce que tu souhaitais @jieffe tu as raison de de faire cette pause, même en période de pratique intensive de saturation. Tu viens de vivre une expérience qui me semble profondément nouvelle, particulièrement intense et vraisemblablement bouleversante, une expérience qui prouve que tu viens de faire un important progrès vers le super O’. Après un tel choc tu peux avoir besoin de récupérer, de prendre un peu de recul.

    Tu peux même avoir peur de recommencer tout de suite, non pas que tu manques d’envie, au contraire, mais par peur de ne pas retrouver les mêmes sensations. C’est ce que je ressens quand je me retrouve dans la même situation. C’est une raison supplémentaire d’engager ta prochaine session comme un entraînement purement technique sans autre idée en tête, sans aucune attente.

    C’est assez difficile à décrire parce que je n’y prête pas vraiment attention. Je vais essayer de faire attention la prochaine fois pour essayer de mieux les décrire.

    Le plus important est toujours de vivre pleinement ta session et non d’en être le spectateur pour mieux la raconter après coup. Tu auras toujours assez de souvenirs pour témoigner de tes émotions dans tes messages. Les détails techniques viendront au fil de tes témoignages. Nous avons le temps. Je préfère que tu vives des expériences qui te font perdre tes moyens plutôt que de lire le compte-rendu parfaitement mis en forme d’une session qui ne te plonge pas dans la jouissance.

    Ça ne m’empêchera pas de poser les questions qui me paraissent utiles pour faciliter non seulement la compréhension de ton cheminement par des lecteurs débutants, mais aussi ta propre réflexion sur l’évolution de tes sessions.

    Encore merci à tous les deux pour tout ce que vous avez fait pour moi.

    C’est toi qui as fait le plus gros travail. Tu t’es inscrit sur le forum, tu t’y es présenté, tu as témoigné, tu as posé des questions, tu as lu les réponses, tu les a mises en application, tu as su les adapter à ta situation, tu as réfléchi, tu as fait preuve de constance, tu t’es montré très modeste en acceptant de recevoir des conseils… Nous n’avons fait que t’accompagner. Ton travail n’est d’ailleurs pas fini, car comme je te l’ai déjà dit, tu n’es qu’au début de ton évolution, ce que tu peux maintenant vraiment comprendre.

    Bon cheminement @jieffe.

    #28387
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Andraneros,

    Tu peux même avoir peur de recommencer tout de suite, non pas que tu manques d’envie, au contraire, mais par peur de ne pas retrouver les mêmes sensations

    Oui, il y a de ça et je le sais, mais il faut que je dépasse ce stade. Comme tu me l’a conseillé et je suis d’accord avec toi, il faut que j’intègre cette pratique dans une routine de développement personnel, une pratique nécessaire à mon équilibre, ou tout simplement un entraînement technique. Il n’est alors plus vraiment question de plaisir, et s’il arrive, ce sera tant mieux.
    Je suis également d’accord sur le fait que de faire une séance juste en tant qu’entraînement peut mener à une séance inoubliable.
    J’ai fait un peu de course à pied, et je me souviens de quelques entraînements pour lesquels je ne me sentais pas en forme. J’ai fait ces entraînements parce qu’il le fallait, mais dans l’esprit d’y aller doucement, juste pour m’entraîner, m’entretenir. Et bien certains de ces entraînements ont été excellents et j’y ai fait de belles performances.
    C’est pourquoi ce conseil que tu m’as donné a fait écho en moi.
    Mais il faut encore que je passe outre cette peur de l’échec, qui n’en est pas un, je le sais, mais c’est tout de même encore ancré dans ma tête.
    Je sens cependant que c’est en train de changer. J’en ai l’impression.

    Le plus important est toujours de vivre pleinement ta session et non d’en être le spectateur pour mieux la raconter après coup

    :). Oui, c’est certain. Je le sais, c’est un peu ridicule comme je l’ai dit, mais je ne peux m’en empêcher. Ceci dit, ça aussi c’est en train de passer.

    J’ai fait une nouvelle séance hier soir. En demi teintes, elle m’a tout de même procuré du plaisir, mais rien de comparable avec la précédente. Je pense que la raison principale est que je n’étais pas assez concentré, et que mon esprit s’est de nouveau mis à divaguer sur je ne sais quel sujet. Je pense que plus je pratiquerais, moins j’y serai sujet.

    Ça ne m’empêchera pas de poser les questions qui me paraissent utiles pour faciliter non seulement la compréhension de ton cheminement par des lecteurs débutants, mais aussi ta propre réflexion sur l’évolution de tes sessions.

    Bien sûr, ça me paraît important, et ton tout premier conseil

    L’intérêt sans cesse renouvelé d’un journal, même « petit », @jieffe, vient beaucoup moins des informations inédites qu’il apporterait que des conversations qu’il permet d’engager d’une part entre son auteur et lui-même, d’autre part entre son auteur et ses lecteurs et enfin entre chaque lecteur et lui-même. En relatant tes sessions, tes interrogations, tes découvertes, tes blocages, tes doutes, tes progrès, tes envies tu feras ton cheminement à la fois en tant qu’acteur et en tant que spectateur de ton plaisir.

    est vraiment judicieux, et a pris tout son sens rapidement dans mon esprit.
    Je pense cependant que je ne relaterai plus toutes mes sessions comme je l’ai fait jusqu’à présent, cela ne me semble pas être d’une grande utilité. Je noterai dans ce journal les avancées notoires, les trucs et astuces que je pourrais découvrir, mais je continuerai d’y donner des nouvelles.

    Nous n’avons fait que t’accompagner.

    Peut-être, mais c’est très important. Je ne sais pas si j’aurais été aussi persévérant sans vous. Tous vos conseils et encouragements ont été très important pour moi, et le seront certainement encore dans l’avenir.
    Il ne faut pas minimiser votre rôle dans notre cheminement. Ayant senti cette importance, j’ai commencé à faire de même en apportant ma modeste contribution, et je compte bien continuer pour que chacun puisse s’épanouir dans cette pratique.

    @bzo

    maintenant tu dois apprendre à laisser le féminin prendre de plus en plus possession de to

    Je souhaitais revenir la dessus. Tu le sais très bien, j’en ai envie, et c’est en grande partie ce qui m’a mené sur NXPL en 2015, mais je ne sais pas vraiment comment m’y prendre. Ou plutôt si, ce que j’ai découvert, c’est que plus je cherche à provoquer quelque chose, moins je le trouve. La seule chose qui fonctionne dans mon cas, c’est d’être concentré sur ce qu’il se passe autour de ma prostate, le reste vient tout seul. Mais il ne faut absolument pas que je cherche à provoquer quoi que ce soit, ni même à le ressentir. Chaque fois que je l’ai fait, toutes les sensations disparaissent et je reviens au début de la séance.
    En fait, cela s’impose à moi, je ne sais comment.
    L’autre soir, lorsque j’ai eu cette impression de vaginus, je n’y pensais pas quelques secondes auparavant. Tu comprends ce que je veux dire?
    L’attitude que je vais adopter à l’avenir, c’est de ne rien attendre, de ne rien envisager, de ne rien rechercher.
    Maintenant, et je pense que c’est ce que tu voulais dire, il faudra que je sache déterminer le moment ou cela se présentera, et que je sache l’accueillir pour le laisser monter en moi.

    Encore une fois, merci du fond du cœur à tous les deux.

    PS: rien que le fait de vous lire et de vous raconter mes petites aventures me donne envie d’y retourner!!! Rien que ça c’est déjà précieux.

    #28388
    bzo
    bzo
    Participant

    u plutôt si, ce que j’ai découvert, c’est que plus je cherche à provoquer quelque chose, moins je le trouve. La seule chose qui fonctionne dans mon cas, c’est d’être concentré sur ce qu’il se passe autour de ma prostate, le reste vient tout seul. Mais il ne faut absolument pas que je cherche à provoquer quoi que ce soit, ni même à le ressentir. Chaque fois que je l’ai fait, toutes les sensations disparaissent et je reviens au début de la séance.

    c’est encore très fragile, tu es tendu, anxieux quelque part, tu as peur que tout cela disparaisse,
    prends ton temps, la confiance viendra avec la consistance
    et tu pourras te permettre de diriger ta séance selon ton envie

    maintenant tu dois apprendre à laisser le féminin prendre de plus en plus possession de to

    Je souhaitais revenir la dessus. Tu le sais très bien, j’en ai envie, et c’est en grande partie ce qui m’a mené sur NXPL en 2015, mais je ne sais pas vraiment comment m’y prendre

    comme je l’ai écrit par le passé, cela viendra tout seul, au plus ton plaisir deviendra puissant,
    au plus tu sentiras comment le favoriser, au plus le féminin montera au créneau

    tu t’es surpris l’autre jour à sentir un « vaginus » entre tes jambes,
    c’est bien la preuve que tu es sur le bon chemin.
    Mais je l’ai écrit, cela prendra du temps, c’est un lent processus d’éveil
    et d’appropriation de ton corps autrement,
    d’appropriation de ton corps par le féminin éveillé en toi

    chez certains pour une raison ou une autre, ils ont des dispositions
    ou bien ils sont nés femme dans un corps d’homme comme notre chère Naomie
    ou bien ils sont homosexuels et savent lâcher le féminin en eux,
    c’est beaucoup plus rapide pour ceux-là comme processus

    mais tu le sais bien, je l’ai narré assez souvent, chez moi le processus total a pris des mois et des mois,
    aujourd’hui la femme est totalement déliée en moi
    et mène totalement la séance, se déchaîne et fait de mon corps ce qu’elle veut,
    je suis sans tabou et sans frontière
    mais cela ne s’est pas fait en un jour

    aussi cher @jieffe, contentes de suivre ta voie,
    au plus tu deviendras consistant et puissant dans tes séances,
    au plus le féminin s’éveillera en toi

    il suffira juste de te laisser aller, de l’accepter
    quand tu l’as sentiras vouloir prendre de plus en plus possession de toi
    et non pas le rejeter, effrayé de ce qu’elle veut te faire faire et ressentir

    #28445
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Tu nous dis @jieffe :

    Nous n’avons fait que t’accompagner.

    Peut-être, mais c’est très important. Je ne sais pas si j’aurais été aussi persévérant sans vous. Tous vos conseils et encouragements ont été très important pour moi, et le seront certainement encore dans l’avenir.
    Il ne faut pas minimiser votre rôle dans notre cheminement. Ayant senti cette importance, j’ai commencé à faire de même en apportant ma modeste contribution, et je compte bien continuer pour que chacun puisse s’épanouir dans cette pratique.

    Nous plaçons nos témoignages et notre participation au cœur de ce qu’espérait @adam en créant ce forum. Plus nous serons nombreux à le faire, plus le forum sera utile.

    L’intérêt sans cesse renouvelé d’un journal…

    Je pensais à ce conseil en écrivant mon message précédent, mais je ne voulais pas me citer !

    La seule chose qui fonctionne dans mon cas, c’est d’être concentré sur ce qu’il se passe autour de ma prostate, le reste vient tout seul. Mais il ne faut absolument pas que je cherche à provoquer quoi que ce soit, ni même à le ressentir. Chaque fois que je l’ai fait, toutes les sensations disparaissent et je reviens au début de la séance.
    L’attitude que je vais adopter à l’avenir, c’est de ne rien attendre, de ne rien envisager, de ne rien rechercher.
    Maintenant, et je pense que c’est ce que tu voulais dire, il faudra que je sache déterminer le moment ou cela se présentera, et que je sache l’accueillir pour le laisser monter en moi.

    Ta formation initiale est terminée. Tu es maintenant dans la phase d’accès à la maîtrise, celle qui peut-être te conduira à suivre les traces de l’un ou de l’autre, ou à ouvrir ta propre voie.

    Bon cheminement @jieffe.

    #28503
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous les deux,

    c’est encore très fragile, tu es tendu, anxieux quelque part, tu as peur que tout cela disparaisse,

    Oui, je pense qu’il y a de ça, mais comme tu le dis, je pense que la confiance viendra avec la pratique.

    comme je l’ai écrit par le passé, cela viendra tout seul,

    C’est ce que j’ai voulu dire. Je ne chercherai pas à le provoquer, je le laisserai venir. Je pense que c’est la meilleure façon qu’il arrive.

    aussi cher @jieffe, contentes de suivre ta voie,

    Oui, c’est ce que je vais faire, bâtir le chemin pavés après pavés.

    @andraneros

    Nous plaçons nos témoignages et notre participation au cœur de ce qu’espérait @adam en créant ce forum. Plus nous serons nombreux à le faire, plus le forum sera utile.

    C’est ce que je vais faire. C’est en ça que ce forum est génial, mais pas seulement, il est extrêmement bien fréquenté, de personnes de grandes qualités. Tous ces témoignages m’ont beaucoup aidé, et m’aideront encore certainement beaucoup.
    Ce forum est vraiment précieux, et Adam devrait recevoir une récompense pour en avoir eu l’idée et pour l’avoir créé.

    Tu es maintenant dans la phase d’accès à la maîtrise

    Je vais m’y employer Andraneros. Cent fois sur le métier remet ton ouvrage…

    Je vous souhaite à tous les deux une excellente journée.

    #28642
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je repasse donner quelques nouvelles. Je continue de pratiquer régulièrement, disons entre 4 et 5 séances par semaine. J’alterne entre le Progasm et l’Helix. Je suis un peu revenu à l’Helix dont j’aime la subtilité, le Progasm est plus rentre dedans, mais je n’ai pas de préférence. Les sessions sont aussi bonnes avec l’un qu’avec l’autre, et je n’ai pas encore réussi à déterminer pourquoi choisir plus l’un que l’autre. Cela se fait naturellement, à l’envie. Un peu avant la session, je prends l’un ou l’autre, mais je ne sais pas vraiment pourquoi. Ça fonctionne bien comme cela pour le moment, peut-être plus tard saurais je déterminer lequel est le plus adapté le moment venu.

    Toujours est il que je fais d’excellentes séances. Aucune ne se ressemble vraiment, et c’est aussi ça qui est génial. J’ai eu une séance en demi teinte Samedi, un peu de plaisir mais pas de quoi se retourner. En revanche le lendemain, j’ai connu environ une bonne heure de délire, je suis parti dans la stratosphère. Je n’ai pas vraiment contrôlé le temps, mais j’estime à une heure environ non stop. Les orgasmes arrivaient les uns derrière les autres et ne me laissaient que peu de répit entre chacun… du pur bonheur. Je me suis endormi sans avoir eu la force de retirer le masseur….
    Lundi repos, mais près m’être couché, j’ai ressenti des spasmes dans mon bas ventre qui ont généré des vagues de plaisir extrêmement plaisantes. Certainement un appel de ma prostate.
    Hier soir nouvelle séance, très courte, entre 15 et 20 mn, mais très intense. Elle a démarré au quart de tour, pas eu besoin de starter! J’ai tenté de relancer après, quelques vagues de plaisir sont arrivés, mais je sentais comme si c’était terminé. J’ai retiré le masseur et me suis endormi comme un bébé, heureux.
    Je me suis levé ce matin comme sur un petit nuage, et je suis encore un peu dans les nimbes bien que le quotidien ait tendance à me ramener les pieds sur terre.

    Les dernières séances m’obligent à adopter une nouvelle position, la tête sous l’oreiller pour étouffer les gémissements… J’ai craint lors des deux dernières séances que l’on vienne toquer à ma porte pour me demander de faire moins de bruit. Je me retiens pourtant, mais je ne peux m’empêcher de laisser sortir mon bonheur.

    Je confirme pour le moment ma pratique, qui déclenche chez moi les orgasmes au quart de tour. Rapide détente avec respiration profonde abdominale. Relâchement total des sphincters à l’inspiration, expiration profonde en creusant bien l’abdomen, ce qui déclenche immédiatement un premier spasme derrière mon pubis et la contraction des sphincters. Je recommence ce cycle trois fois environ, en relâchant tous mes muscles à l’inspiration. Bien souvent, dès le deuxième cycle j’ai du mal à relâcher les muscles de mon bas ventre, et ensuite je laisse faire. Rien de volontaire, tout est géré en pilotage automatique.
    Surtout surtout, je reste bien concentré sur la zone prostatique, attentif à tout ce qu’il s’y passe. Mon esprit est entièrement focalisé sur cette zone.

    Je ne dirais pas que mes orgasmes s’intensifient, mais ils sont assez réguliers (encore quelques séances en demi teintes, mais elles se font rares) et déjà très puissants, extrêmement plaisants et me comblent totalement.

    Voilà des nouvelles du Jieffe, de très bonnes nouvelles. Je suis heureux et vous embrasse bien fort. Je souhaite à tout un chacun de connaître cet état de béatitude.

    #28644
    bzo
    bzo
    Participant

    hé hé, look at you

    presque un rapport de vieux grognard blasé qui a fait toutes les campagnes du plaisir…

    En revanche le lendemain, j’ai connu environ une bonne heure de délire, je suis parti dans la stratosphère. Je n’ai pas vraiment contrôlé le temps, mais j’estime à une heure environ non stop. Les orgasmes arrivaient les uns derrière les autres et ne me laissaient que peu de répit entre chacun…

    voilà qui fait plaisir à lire, des phrases qui fleurent bon le plaisir prostatique à son meilleur niveau,
    cela fait du bien, n’est-ce pas?

    Je confirme pour le moment ma pratique, qui déclenche chez moi les orgasmes au quart de tour.

    directement dans le vif du sujet, voilà qui est parler

    comment ta technique a évolué ces derniers temps, bouges-tu beaucoup, te caresses-tu beaucoup?
    as-tu des sensations de type que je qualifierai de féminines?
    sens-tu le féminin en toi durant la séance?

    Les dernières séances m’obligent à adopter une nouvelle position, la tête sous l’oreiller pour étouffer les gémissements… J’ai craint lors des deux dernières séances que l’on vienne toquer à ma porte pour me demander de faire moins de bruit. Je me retiens pourtant, mais je ne peux m’empêcher de laisser sortir mon bonheur.

    cela va être de plus en plus difficile là
    car tu vas de venir de plus en plus vocal et tu ne pourras rien y faire

    ton évolution a été merveilleuse en tout cas
    @jieffe, bienvenu au club

    #28655
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    presque un rapport de vieux grognard blasé qui a fait toutes les campagnes du plaisir…

    Ouhla, pas blasé du tout, mais pas du tout…
    Je sais qu’il me reste plein de choses à découvrir, et que je ne suis qu’au début du chemin que je vois se perdre à l’horizon.

    Ah ça oui, ça fait du bien.

    Ma technique évolue peu je pense. En fait je suis (ou devient) un véritable adepte du laisser faire. Je ne dis pas dans le rien faire mais dans le laisser faire (let do). Mon corps, mes mains, mes hanches, mes jambes sont en pilotage automatique. Quelques fois je bouge peu, quelque fois je bouge beaucoup, mais c’est le plaisir qui commande.
    Je me suis aperçu que lorsque je fais quelque chose consciemment, caresses, mouvements…etc, le plaisir s’éloigne. Lorsque je laisse faire, je fais ce qu’il faut au bon moment et le plaisir croît.

    L’évolution est curieuse. Il y a quelques temps, bouger mon bassin me procurait beaucoup de plaisir et pouvait déclencher des orgasmes, ce n’est plus le cas. Cela m’emmène toujours du plaisir, mais ne me déclenche plus d’orgasme. Je pense que c’est passager. C’est pourquoi je laisse faire, cela m’apporte d’excellents résultats.

    Il en est de même pour le féminin. J’ai mentionné il y a peu cette sensation de vaginus qui a un peu disparu ces derniers temps, tout comme mes tétons qui devenaient de plus en plus sensibles. Il y a quelques temps je pouvais les caresser et j’avais presque l’impression d’avoir des seins. C’est moins le cas aujourd’hui, bien que cela revienne de temps en temps.

    Mais je pense que tout ça est passager. Je pense qu’il y a pas mal de choses qui se mettent en place en ce moment, et que devant la charge de travail mon esprit soit contraint de prioriser…

    Mais non bzo, je suis loin d’être blasé, et plutôt impatient de lire la suite de l’aventure 🙂

    Je passe vraiment d’excellents moments.

    #28658
    Epicture
    Epicture
    Participant

    @jieffe a écrit:

    je suis parti dans la stratosphère

    Si je comprends bien ce que tu as écrit, après, tu n’es pas parti, tu as été emporté.
    Tu t’es laissé emporté dans une autre dimension.
    C’est ce que je sens poindre pour moi également: si je veux poursuivre mon cheminement, je dois accepter cette perspective.
    Je suis content pour toi, que les choses prennent ainsi de la consistance. Bravo !
    Bon cheminement @jieffe

    #28660
    bzo
    bzo
    Participant

    uhla, pas blasé du tout, mais pas du tout…

    je plaisantais bien sûr…

    non, c’est le fait que tu l’ais rapporté comme si de rien n’était,
    comme si tu vivais cela depuis des mois

    alors que là, la fameuse paroi de verre qu’on évoquait, tu l’as éclatée,
    tu as franchi cette étape décisive, tu fais partie des « initiés », des « privilégiés »,
    tu es dépucelé prostatiquement parlant

    la zone des multiples orgasmes puissants, tu y es,
    c’est ici véritablement que les choses intéressantes commencent,
    tu es en territoire inconnu où tout peut arriver,
    les super O, des sensations nouvelles, des orgasmes de type nouveau, chaque jour

    bien sûr que tu n’es pas blasé, tu as tant peiné et tu as fait montre d’une patience à toute épreuve,
    maintenant tu y es

    c’est extraordinaire quand on y pense,
    il y a quelques semaines, tu semblais destiné à rester sur le bord de la route du plaisir prostatique,
    il y a toujours une frange de gens qui malgré leur bonne volonté et leur patience,
    n’y arrivent pas
    et finissent par laisser tomber, dépité, déçu, frustré

    mais non, tu t’es accroché et tu as su te façonner ton propre destin dans notre pratique

    cher @jieffe,
    la magie ne fait que commencer,
    tu peux me croire

    #28671
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je voudrais vous faire part d’une réflexion qui m’est venue à l’esprit ce matin alors que je réfléchissais à cette notion de vaginus évoquée par Naomi. Je pense que si je l’ai ressentie, c’est parce que le point de départ du plaisir prostatique et la prostate justement, et où se situe la prostate???? Je pense approximativement à la place du vagin. J’ai ressenti cette sensation de vaginus lors d’une séance, parce que je ne ressentais pas le plaisir dans mon anus, ni dans mon rectum. Je ne sais pas si je suis très clair, mais grossièrement, mon anus me semblait étranger au plaisir que j’éprouvais, et pourtant c’est par lui que je passe. Si ce n’est pas dans mon anus, pas dans mon rectum, pas dans mon pénis, où est ce donc???? Le vaginus s’est naturellement imposé.
    C’est peut-être pour cette raison que nous associons le plaisir prostatique et le plaisir féminin, parce qu’il est très intérieur, pratiquement au même endroit que chez nos amies, loin de ce que nous connaissons en tant qu’hommes.
    Je ne sais pas si cela vous évoque quelque chose ou si j’enfonce des portes ouvertes???
    Je tenais toutefois à le consigner ici 🙂

    je plaisantais bien sûr

    J’avais compris bzo 🙂
    Oui, mon exposé devait un peu faire compte rendu formel, mais je voulais faire un point, mais rapidement, ce que je n’ai pas réussi à faire 🙂

    c’est extraordinaire quand on y pense,
    il y a quelques semaines, tu semblais destiné à rester sur le bord de la route du plaisir prostatique,
    il y a toujours une frange de gens qui malgré leur bonne volonté et leur patience,
    n’y arrivent pas
    et finissent par laisser tomber, dépité, déçu, frustré

    mais non, tu t’es accroché et tu as su te façonner ton propre destin dans notre pratique

    Merci de le souligner bzo, que cela puisse servir à d’autres.

    tu es en territoire inconnu où tout peut arriver

    Et bien je suis prêt à l’explorer et à me lancer dans toutes les aventure qui se présenteront.

    la magie ne fait que commencer

    Je le ressens aussi comme ça, et j’ai hâte de découvrir ce qui se cache derrière.

    @epicture

    « je suis parti dans la stratosphère »
    Si je comprends bien ce que tu as écrit, après, tu n’es pas parti, tu as été emporté.
    Tu t’es laissé emporté dans une autre dimension.

    C’était surtout une expression, mais oui, c’est ça, il faut se laisser emporté. Ce n’est pas si évident que ça. Je pensais déjà m’abandonner il y a quelques temps, mais ce n’était pas le cas, et je pense qu’il me reste du chemin o faire encore dans ce domaine.

    Je suis content pour toi, que les choses prennent ainsi de la consistance. Bravo !

    Merci Epicture.

    #28682
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Tu nous dis hier @jieffe :

    Je continue de pratiquer régulièrement, disons entre 4 et 5 séances par semaine. 

    Tu nous disais déjà le 18 décembre :

    Pour ce qui me concerne, je ne pense pas pratiquer de façon frénétique, mais presque quotidiennement, avec quelques jours de repos tout de même de temps en temps (disons deux jours de pratique, un jour de repos, mais ça se fera tout de même à l’envie). 

    Puis le 20 :

    vous verrez que les séances sont bonnes et j’ai de plus en plus envie d’y retourner.

    Je croyais il y a quelques jours que tu hésitais à essayer une période de pratique intensive ? Nous avons bien fait de t’encourager à faire ce que tu faisais depuis longtemps. Sais-tu qu’il n’y a que 7 jours par semaine ? En fait sans doute non puisque tu parviens maintenant pendant tes sessions à te concentrer exclusivement sur ton plaisir et à oublier le reste du monde…
    Ressens-tu encore ces difficultés ?
    Le 9 janvier :

    Je pense aussi que je n’aborde pas mes séances avec une excitation suffisante. J’ai pas mal perdu ces derniers temps cette énergie sexuelle que j’avais, je ne sais pas vraiment pourquoi. Je n’ai plus vraiment de fantasmes, de pulsions sexuelles comme il y a encore quelques temps. Peut-être est ce passager, la fatigue???

    Et le 10 :

    Petite précision, je suis tellement crevé le soir que bien souvent je m’endors lors de la phase de relaxation. La plupart des sessions que je décris ont lieu le matin au réveil.
    Et ce matin ce fut un bon début de journée…

    J’ai l’impression qu’une partie des difficultés qui freinaient ta progression ces derniers mois n’a maintenant plus de conséquences sur tes sessions. Le monde s’est retourné ; ce ne sont plus les difficultés de la vie quotidienne qui te freinent, c’est ta nouvelle aptitude à jouir profondément, longuement et aussi souvent que tu le souhaites qui te porte dans le reste de ta vie. En effet quand on ajoute :

    Je me suis levé ce matin comme sur un petit nuage, et je suis encore un peu dans les nimbes bien que le quotidien ait tendance à me ramener les pieds sur terre.

    à ceci :

    Je ne dirais pas que mes orgasmes s’intensifient, mais ils sont assez réguliers (encore quelques séances en demi teintes, mais elles se font rares) et déjà très puissants, extrêmement plaisants et me comblent totalement.
    Voilà des nouvelles du Jieffe, de très bonnes nouvelles. Je suis heureux et vous embrasse bien fort. Je souhaite à tout un chacun de connaître cet état de béatitude.

    Tu es un homme nouveau. Comme le dit @bzo :

    alors que là, la fameuse paroi de verre qu’on évoquait, tu l’as éclatée, tu as franchi cette étape décisive, tu fais partie des « initiés », des « privilégiés », tu es dépucelé prostatiquement parlant

    Ce que tu nous dis au début de ton message de ce matin est très intéressant. Ce peut être, à mon avis, la manière dont tu ressens la réunification de ton être sexuel. Tu as certainement beaucoup de découvertes à faire en creusant ce sentiment pendant tes sessions.

    Lundi repos, mais près m’être couché, j’ai ressenti des spasmes dans mon bas ventre qui ont généré des vagues de plaisir extrêmement plaisantes. Certainement un appel de ma prostate.

    Je suis persuadé que c’est le moment de te lancer à fond dans l’exercice a-less, sans masseur, en dehors de tes sessions normales que tu maâtrises maintenant et en partageant ces dernières. Tu n’as rien à perdre, tu as tout à y gagner. Tu as un grand mentor pour te guider dans ce nouveau domaine !

    N’oublie pas, ce n’est que le commencement. Bon cheminement @jieffe.

    #28685
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Andraneros,

    Oui, c’est vrai qu’à une époque je pratiquais plus régulièrement, puis les séances se sont espacées à cause des aléas de la vie, et j’essaie aujourd’hui de maintenir le rythme de début Décembre. Le mot frénétique que j’ai employé doit s’entendre comme plusieurs fois par jour, comme le font ou l’ont fait certains. En fait, j’avais l’intention durant mes congés de faire des séances dans la journée, ce que j’ai finalement très peu eu l’occasion de faire. Non par manque d’envie, mais par manque de disponibilité ou par manque de liberté. Je ne me plains pas parce que j’ai pu pratiquer très régulièrement le soir.

    Oui, vous avez bien fait de me motiver pour une pratique plus soutenue et je vous en remercie sincèrement. Cela a fait écho en moi, et continue de faire écho.

    Les séances se sont espacées comme tu le soulignes pour deux raisons: une certaine fatigue qui se manifeste surtout le soir, et ce depuis début – mi Décembre. Je pense que mes journées sont longues et que je n’ai plus l’énergie de mes 20 ans. Cela je l’ai identifié et j’essaie de m’organiser en conséquence,, justement pour m’adonner plus pleinement à mon ‘vice’ :). Parce que sinon, elle n’a aucun impact dans ma vie quotidienne. Cette fatigue s’associait comme je l’ai dit à un gros manque de désir et de libido, que je sens revenir peu à peu, et en grande partie grâce à ma nouvelle aptitude à jouir, et aux plaisirs que j’éprouve durant les séances. Ce manque de libido est peut-être lié à cette fatigue. Quoi qu’il en soit, j’ai pris le problème différemment. J’ai décidé de m’y mettre, désir ou pas. Et cette décision entre autre vous est due, elle est la conséquence du fait que vous m’avez motivé à une pratique plus intensive. Je comptais écrire la dessus, j’attendais quelques temps pour confirmation, mais cela semble porter ses fruits. Je ressens aujourd’hui une véritable envie de pratiquer alors que ça n’était pas aussi évident il y a quelques semaines (et pourtant j’ai persévéré, c’est donc bien qu’il y avait une envie, mais que je ne percevais pas). C’est le cas aujourd’hui même. Je n’ai rien fait hier soir, et une très bonne séance avant hier soir. Dès mon réveil j’ai eu envie de faire une séance ce soir, et cette idée ne m’a pas quitté de la journée.
    C’est très curieux. J’étais quelqu’un avec une solide libido, comme beaucoup d’hommes, et elle a disparu je ne sais pourquoi ni comment. Et surtout je ne sais (savais?) comment la réveiller. Quoi qu’il en soit, et je ne veux pas crier victoire trot tôt, mais il y a du mieux c’est certain, et je l’associe clairement à ma pratique de ces dernières semaines.
    Et ça je vous le dois. Je vous en remercie une nouvelle fois sincèrement.
    Cette envie me fait également m’économiser un peu plus dans la journée, pour conserver l’énergie nécessaire.

    Ce peut être, à mon avis, la manière dont tu ressens la réunification de ton être sexuel.

    Ça n’est pas impossible, mais oui, c’est quelque chose que je vais exploiter. Cette ‘évidence’ m’est apparu ce matin, comme un flash. Je pense vraiment que je vais suivre cette piste.

    Je suis persuadé que c’est le moment de te lancer à fond dans l’exercice a-less

    Arf, oui, certainement, mais c’est le temps qui va me manquer. Je pense tout de même que je vais suivre ton conseil, mais ce sera en fonction de mes disponibilités.

    Tu es un homme nouveau

    Peut-être Andraneros. Cela va avec ce que j’explique plus haut, je comptais en parler mais j’attendais un peu pour confirmation. En tout cas, ce qui se dessine aujourd’hui c’est que j’organise plus (+) ma vie autour de la pratique et du plaisir prostatique. Ce n’est qu’un début, j’en ai déjà émis le souhait et ça a mis du temps à se mettre en place, mais c’est de plus en plus présent aujourd’hui. Il me faut persévérer, mais ce que j’ai vécu récemment me motive dans cette entreprise.
    En dehors du côté organisationnel, c’est encore très nouveaux, mais oui, je me sens différent, disons en cours de changement. J’ai l’impression d’aimer tout le monde. Je reviendrai la dessus lorsque ce sera plus précis, mais je dirai que mes dernières expérience m’ouvrent le cœur. C’est peut-être ballot à dire, mais c’est comme ça que je l’exprimerais.

    Merci Andraneros pour ce message bienveillant.

    #28687
    bzo
    bzo
    Participant

    Je pense que si je l’ai ressentie, c’est parce que le point de départ du plaisir prostatique et la prostate justement, et où se situe la prostate???? Je pense approximativement à la place du vagin.

    moi, du temps où je pratiquais, j’ai souvent utilisé cette image,
    que j’avais la sensation que le masseur pénétrait ma prostate,
    effectuait des va et vient dedans

    cette sensation de « vaginus » ou plus simplement de vagin, de sexe féminin,
    la façon plus directe que j’avais de le qualifier,
    va se développer chez toi,
    devenir en même de plus en plus puissante et de plus en plus précise,
    le fait est que la prostate transforme toute la zone,
    quand elle sera chez toi, totalement éveillée, vibrant à la moindre sollicitation,
    ce sera un véritable petit moteur,
    prêt à démarrer au quart de tour,
    tu auras un véritable dialogue amoureux avec elle,
    par masseur ou contractions uniquement, interposés

    Je ressens aujourd’hui une véritable envie de pratiquer

    on a évidemment beaucoup plus envie de pratiquer quand on parvient à se procurer un plaisir très intense
    avec plein d’orgasmes

    quand on sait que c’est cela qui nous attend au lit,
    on y pense tout le temps au début, on a envie déjà d’y être,
    attention tout de même de te mettre au lit avec les bonnes dispositions , c’est-à-dire
    de laisser tes attentes au vestiaire
    sinon gare à la déception

    J’ai l’impression d’aimer tout le monde.

    sauf Donald Trump, j’espère tout de même…

    plus sérieusement, c’est normal, tant de plaisir qui passe par les tuyaux,
    on a envie d’embrasser tout le monde, nos frustrations s’envolent en fumée,
    on se sent plein de vie, léger

    et là aussi, ce n’est qu’un début, cher Jieffe

    mais je dirai que mes dernières expérience m’ouvrent le cœur.C’est peut-être ballot à dire,

    non, non, c’est dans la continuité

    Il y a une transformation radicale qui t’attend, enfin moi, en tout cas, je suis en train de vivre cela,
    avec le féminin,
    ce mystère féminin que j’explore
    mais qui m’explore aussi

    de l’épanouissement, un équilibre différent,
    une sensibilité, une ouverture, nouvelles, agrandies,
    ce sont des choses comme cela qui t’attendent,
    enfin chez moi ce sont des choses de ce genre qui m’arrivent

    et puis bien sûr, beaucoup, beaucoup de plaisir,
    là aussi cela peut, cela va, aller beaucoup plus loin,
    des limites seront franchies, beaucoup de limites,
    selon ton tempérament, si tu as des tendances mystiques, une propension à l’ésotérisme,
    tu y trouveras aussi ton compte,
    on peut vivre de ces extases par moments
    qui nous donnent véritablement l’impression de vivre
    quelque chose de très mystérieux et qui nous dépasse
    et il est facile de plaquer là-dessus toutes les croyances qu’on veut

    #28688
    bzo
    bzo
    Participant

    une dernière chose,
    contrairement à @andraneros, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose
    de se lancer sérieusement aussi dans l’aneroless

    tu viens à peine de « percer » dans ta pratique avec masseur,
    ce serait un peu, à mon avis, comme de courir plusieurs lièvres à la fois,
    l’a-less, c’est une approche tellement différente

    je foncerai plutôt à fond là où j’ai connu des succès sérieux,
    multiplierais les séances avec masseur,
    battrais le fer pendant qu’il est chaud
    et je ne risque pas de déstabiliser ce qui a été fraîchement acquis
    car l’aneroless , c’est un rewiring complètement différent,
    cela pourrait même perturber , il me semble, tes progrès avec le masseur

    mais une personne , n’est pas l’autre, bien sûr,
    peut-être chez certains, ce n’est pas un problème
    mais il me semble, qu’il vaut mieux avoir déjà
    une pratique complètement consistante et stable avec masseur
    avant de passer à l’a-less

    #28699
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour à tous,

    Oui bzo, sauf Donald 🙂

    J’ai peu de temps ce matin, mais je tiens à consigner ma séance d’hier soir. Le premier orgasme a été…violent. Quasi immédiat, pas eu besoin de quelconque technique de respiration, contractions ou autres. Non, il est parti direct, accélération tonitruante et dépassement de vitesse. Atomisé que j’étais. La tête enfouie dans l’oreiller pour masquer les gémissements. IL va falloir que j’en parle, parce que je vais me faire découvrir.
    Comme tu l’as dit Andraneros, ma nouvelle aptitude à jouir et l’intensité des orgasmes vont bientôt représentés un frein. Comme je l’ai dit, je m’attends toujours un peu à ce que l’on frappe à ma porte pour que je baisse le son….
    Mais bon, peu importe, ce que je vis est trop bon.
    Les orgasmes qui ont suivis, que je n’ai pas compté, ont été moins intenses, mais très (très) intenses tout de même. Je ne sais pas combien il y en a eu, mais ils se sont enchaînés les uns derrière les autres, presque sans temps mort, durant 1h20. Ma plus longue séance à ce jour. Si l’on m’avait demandé d’estimer le temps passé, j’aurais dit une vingtaine de minutes.
    Ils se sont donc enchaînés sans temps mort, jusqu’à ce qu’ils se calment pour de bon. C’est à ce moment là que j’ai décidé d’arrêter, mais je pense que j’aurais pu continuer. J’étais épuisé, les bras en croix sur mon lit, dans un bien-être total. Juste avant ce moment, il y en a eu un que j’ai pris pour la fin, et une nouvelle lame de fond m’a emporté.

    Pffff, c’est magique.

    Je me suis endormi le sourire au lèvres, vous savez ce sourire un peu benêt qu’ont les personnes quelque fois et dont on ne connaît pas la cause. Tout simplement parce qu’elles sont heureuses, contentes, et bien, tout simplement bien.

    Et ce matin, je suis bien, très bien même. Fatigué mais bien. Calme, serein. Je sens que rien ne va pouvoir dans la journée entamer cet état.
    J’ai une journée importante, mais rien ne m’affole….

    C’est magique.

    Je suis heureux ce matin, et je vous souhaite à tous le même bonheur. Je vous en donne, je vous en transmets, et je vous le dédie.

    Excellente journée à tous, je vous embrasse.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 186)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.