#29161
bzobzo
Participant

fais un quart d’heure avec le Wand, j’y arrive vraiment pas pour l’instant

ce machin si lourd, je ne sens vraiment pas quoi faire avec,
on peut pas trop bouger sans quoi il sort, il se fait la malle,
j’essaie de le manipuler avec mes muscles, pourtant très puissants
mais pas grand chose non plus,
non décidément pour l’instant,
c’est pas encore le grand amour

à part cela une micro-séance, assis sur ma main,
tellement vif ce plaisir, tellement puissant,
c’est vraiment comme si je jouissais en continu

je lubrifie un peu avec de la crème pour vagin
puis je m’assis sur ma main, la paume épousant le globe,
le bout des doigts d’abord juste à l’entrée,
avec cette crème je joue un peu , fais courir mes doigts,
des ondes de plaisir se répandent dans tout mon corps,
j’effectue aussi des lents et lascifs mouvements avec mon bassin,
profitant de la légère élévation grâce à la main

puis graduellement j’enfonce un peu plus les doigts,
ce qui reste dehors de la main faisant de plus en plus pivot,
les doigts sont inactifs la plupart du temps,
j’ai déjà souligné à quel point c’était important,
ce sont les mouvements du bassin et les contractions qui viennent jouer autour

le fourreau formé par les muscles dans mon fondement autour des doigts
provoque des frottements irrésistibles
et à chaque fois qu’il se forme, le fourreau, je serre et je desserre graduellement
cela occasionne une série d’explosions de sensations de plaisir
qui me font gémir, qui me font hurler

plus tard je vais refaire une séance au lit
où cette fois je vais alterner moments avec masseur, moments sans
puis cavalcade , mes doigts enfoncés dans mon fondement

banzai

en attendant, la turbine à glace me prépare un sorbet aux mandarines